Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Jupiter ou l’éternel retour des mythes gréco-romains > Origine d'Eros, Le Banquet

Origine d'Eros, Le Banquet

par Elliot.Tz, le 12/09/2016 à 23:51 - 102 visites

Une question que je me suis toujours posée:

dans le Banquet de Platon chaque convive donne sa définition et filiation du dieu de l'amour Eros, n;y avait il pas de dogme ou d'interprétation religieuse dominante dans l'antiquité grecque?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 15/09/2016 à 15:34

Bonjour,

Si Le Banquet de Platon ne peut se réduire à la présentation des différentes figures d’Éros, il peut en effet servir de base à votre questionnement. Il semble qu’il n’y ait pas eu en effet d’interprétation religieuse dominante dans l’Antiquité grecque, ou du moins que la représentation plus ou moins « officielle » laissait place à bien d’autres lectures et usages, surtout dans le cas d’Éros, particulièrement polymorphe.

Sur Éros dans Le Banquet, cette présentation de Luc Brisson, en ligne sur Google Livres résume les sources d’inspiration des convives :
« [..]alors que les deux premiers couples de discours, celui de Phèdre et d’Agathon, et celui de Pausinias et d’Eryximaque, ont pour arrière-plan la théologie traditionnelle, transmise par Hésiode en particulier et par la plupart des poètes en général, le dernier couple de discours fait référence à des mouvements religieux plus atypiques en Grèce ancienne : le discours d’Aristophane révèle une influence orphique et le discours de Socrate qui prétend rapporter les paroles de Diotime s’inspire des mystères d’Éleusis.[…].
En ce qui concerne la nature d’Éros, on trouve, dans le Banquet, cinq Éros différents. En effet, dans le cadre de la mythologie traditionnelle, on peut distinguer trois figures d’Éros. 1) L’Éros primordial, qui apparait à la suite de Chaos et de Gaïa (la terre) dont fait mention Phèdre. 2) L’Éros qui fait cortège à l’Aphrodite céleste, issue du sperme qui, dans la mer, s’écoule des bourses coupées d’Ouranos […]. 3) Et l’Éros indissociable de l’Aphrodite vulgaire, fille de Zeus et de Dioné […]. Par ailleurs il semble fort probable que l’éloge d’Aristophane fasse allusion à 4) l’Éros orphique […]. Enfin, Socrate, qui rapporte les propos de Diotime, parle d’un autre 5) Éros qui n’est pas un dieu, mais un Daimon, le fils d’Expédient et de Pauvreté. »

Ce cinquième Éros proviendrait donc des cultes à mystères :
« […] comme l’enseignement des sophistes, les cultes à mystères jouissaient d’un grand prestige parmi la bonne société athénienne de la fin du Ve siècle av. J.-C., une société dont le public de Socrate représente un échantillon caractéristique » La fonction de Diotime dans le Banquet de Platon (201d1-212c3) : le dialogue et son double , Christian Keime

Quant à la religion en général, la plupart des historiens soulignent d’une part la difficulté de savoir exactement à quoi croyaient les grecs (la tradition mythologique nous est parvenue par l’écrit et ne peut nous renseigner sur le vécu de la religion), d’autre part la vraisemblable multitude de façons de croire :
« Les grecs honorent-ils partout les mêmes dieux ?
Dans le culte, les dieux se regroupent dans une multitude de panthéons : d’un lieu à l’autre, d’une communauté à l’autre, la composition et la hiérarchie à l’intérieur de ces groupements diffèrent. Si l’on compare, à un moment donné de l’histoire, ne serait-ce que les cultes « officiels » rendus dans deux communautés civiques distinctes (c’est-à-dire les cultes pour lesquels la cité intervient en tant qu’État et qu’elle organise ou qu’elle finance – ce qui ne correspond qu’à une acception restreinte de la notion de panthéon) on observera des différences essentielles
. »
Lire aussi la suite p. 91 à 93 de Qu’est-ce qu’un dieu grec ?, Pierre Sineux.

Jan N. Bremmer dans La religion grecque le souligne également :
« Y eut-il jamais quelque chose comme une «religion grecque » ? Voilà peut-être une étrange question au seuil de cette étude, mais il doit être absolument clair dés le début que la religion grecque en tant qu’entité monolithique n’a jamais existé. Lorsque la Grèce émergea des Ages obscurs aux alentour de 800 avant J-C., différentes communautés s’étaient développées de façons très différentes d’un point de vue social, politique et économique, et cette diversité se retrouvait également au niveau religieux. Chaque cité avait son propre panthéon dans lequel certains dieux étaient plus importants que d’autres et où certains dieux n’étaient même pas vénérés du tout. Chaque cité avait sa propre mythologie, son propre calendrier religieux et ses propres festivités. […]Et pourtant, ces différentes religions se recouvraient suffisamment pour que l’on est toujours pu parler de « religion grecque ». L’air de famille, (pour reprendre la fameuse image wittgensteinienne) de ces « religions » fut renforcé par des poètes comme Homère et Hésiode, qui à partir du VIIIe siècle, produisirent, en inventant, en combinant et en systématisant des traditions particulières, une sorte de dénominateur commun, lequel se diffusa ensuite par le biais de la récitation de leurs poèmes au sein des cours aristocratiques, dans les fêtes locales ou lors des jeux panhelléniques. ».
Nous vous conseillons la lecture de cet ouvrage qui montre que la religion grecque, loin d’être figée, était ouverte et évolutive, inventant et important de nouveaux dieux.

Pour approfondir :
- Le Banquet de Platon. Analyse, blog de Didier Moulinier Apprendre la philosophie
- La figure d’Éros dans la théogonie d’Hésiode, Fabienne Blaise, université de Lille 3, en ligne
- L’Eros dans la Grèce antique, Claude Calame
- L’individu, la mort, l’amour, Jean-Pierre Vernant, chapitre VIII : Un, deux, trois Éros
- Comment aborder le système religieux des grecs ?, Pierre Bonnechere, Kernos, 25/2012, en ligne

Bonnes lectures !
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact