Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Winter is here > Tomber malade en hiver

Tomber malade en hiver

par JohLinkrust, le 24/11/2015 à 14:33 - 754 visites

Bonjour,

Lorsqu'il fait froid, on nous dit toujours de nous couvrir chaudement. Ma question est la suivante : lorsque nous attrapons un rhume ou une angine, est-ce dû au froid en lui-même qui agirait sur notre système? ou bien s'agit-il d'une simple bactérie ou virus que nous attrapons au contact d'autres personnes déjà contaminées? Dans ce cas là, le fait de s'habiller chaudement ou non n'aurait alors rien à voir avec le fait de tomber malade.

Merci pour vos eclaircissements !

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 25/11/2015 à 12:06

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,
« Le grand froid demande des efforts supplémentaires à l'organisme, notamment au cœur, qui bat plus vite pour éviter que le corps ne se refroidisse. Il est donc recommandé de limiter les efforts physiques, surtout pour les personnes âgées et les malades chroniques. Le froid favorise les crises d'asthme, les angines de poitrine et le développement d'infections broncho-pulmonaires. Il peut aussi provoquer des hypothermies - quand la température corporelle descend en-dessous de 35°C - et des gelures : exposées au froid, les extrémités du corps peuvent devenir d'abord rouges et douloureuses, puis grises et indolores. Dans les cas les plus extrêmes, cela peut conduire à l'amputation. » Source : « Les précautions à prendre en cas de grand froid », Le Figaro santé.

Pour en savoir plus, lire aussi, sur le site Ameli-santé de l’Assurance maladie :
• Le dossier Froid et pathologies
« Des pathologies aggravées par les températures hivernales »

Concernant le rhume, nous avions répondu à une question un peu similaire à la vôtre en 2012, nous vous livrons la réponse faite alors :
« Le rhume, contrairement à la croyance populaire, ne s'attrape pas avec un coup de froid (en ayant le cou à l'air en hiver par exemple [ou en marchant pied nus] mais uniquement par contamination (toux, éternuement, contact avec la salive ou les sécrétions nasales) ».
Sources :
Se coucher moins bête.fr
Passeportsanté.net
Doctissimo

Concernant les angines le terme est utilisé pour décrire l'aspect douloureux d’un état inflammatoire de la gorge parfois confondu avec amygdalite et pharyngite.
"Cette inflammation est consécutive à l'inhalation d'un micro-organisme infectant, ce qui explique l'aspect épidermique d'un grand nombre d'angines virales. Dans d'autres cas, un hôte habituel (streptocoque) fuso-spirille devient responsable de la maladie sous diverses influences (atteinte de l'état général, refroidissement, infection virale)" . Source : angines Le Figaro Santé

Le dossier Pourquoi le froid favorise certaines maladies sur le site du Figaro, apporte quelques éléments complémentaires : Extraits :
« la tendance à la concentration de la population dans des espaces confinés et peu ventilés (quand il fait froid) augmente le risque d'infections croisées […]
D'autre part, notre corps met en place une stratégie pour réchauffer l'air froid inspiré avant son arrivée dans les poumons. Les muqueuses nasales transfèrent à cet air de l'eau à la température du corps (phénomène qui explique au passage le «nez qui coule» en hiver). Ce transfert de chaleur humidifie l'air et provoque l'assèchement de la barrière physique que constitue le mucus. Les virus et les bactéries entrent alors plus facilement dans notre corps.
Le froid altère parallèlement le fonctionnement de notre système immunitaire. «Les cellules se déplacent moins vite, ce qui ralentit la réponse immunitaire et laisse du temps au virus pour s'installer», note Bruno Lina [directeur du laboratoire de virologie et pathologies humaines de la faculté de médecine de Lyon]. Les cils qui nettoient régulièrement nos bronches sont également moins efficaces lorsque les températures sont hivernales. Tous ces éléments expliquent, au moins en partie, la recrudescence en hiver des rhumes et autre bronchites. C'est vraisemblablement ce qui a donné naissance à l'expression «prendre froid».


En conclusion, vos vêtements chauds ne vous protègeront pas de toutes les infections virales hivernales mais aideront votre organisme à lutter efficacement contre le froid

Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact