Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Winter is here > mots pour dire la neige

mots pour dire la neige

par Raphaël, le 20/02/2013 à 21:49 - 420 visites

Bonjour !

J'ai souvent entendu dire que les Inuits avaient 50 mots pour désigner la neige (différentes formes de neige), et aussi que c'était un mythe. Aujourd'hui, on m'a dit que les Aïnous, à Hokkaido, avaient aussi 50 mots pour parler de la neige !
Savez-vous ce qu'il en est véritablement ?

Merci !

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ah, le 22/02/2013 à 15:18

Bonjour,

1) La première partie de votre interrogation : "j'ai souvent entendu dire que les Inuits avaient 50 mots pour désigner la neige (différentes formes de neige), et aussi que c'était un mythe."

A vrai dire, cette question est en débat très sérieusement parmi les chercheurs anthropologues et linguistes.

Certains estiment que la ‘neige plurielle’ n’est pas la panacée des Inuits : « la réalité est qu'il n'y a que deux racines : qanik, signifiant « la neige en l'air » ou « flocon de neige » et aput pour « la neige sur le sol ». Les autres formes sont des mots composés ». Ces personnes estiment que d’autres langues sont dotées d’une grande richesse et variété pour désigner la réalité « neige ».

D’autres chercheurs revendiquent la multiplicité de la langue Inuit pour désigner cette même réalité, la neige.

Anthony Woodbury de l'Université du Texas à Austin, considéré comme le spécialiste des Esquimaux, tranche en expliquant que toute la question repose sur la formulation de la phrase « les lnuits possèdent 50 mots pour désigner neige » : Qu’entend-on par neige ? par Inuits ? par mot ? (mot simple, composé ou dérivé ?) Ces termes apparemment simples, et génériques, peuvent en fait renvoyer à des réalités multiples.

« Interrogé sur le sujet, Anthony Woodbury (…) répondit que si on pose une question aussi vague que "combien de mots esquimaux existent pour exprimer la neige ?" on va tout droit au devant de problèmes majeurs non seulement par le simple fait de ne pas pouvoir déterminer avec précision la réponse à la question "combien ?" mais aussi comment interpréter les termes "Esquimau", "mots" et "pour 'neige' ", étant tous problématiques. »
Source : Charlatans Info

Les informations du document « Les mots Inuits pour la neige et la glace » de l’encyclopédie canadienne (the Canadian encyclopedia) sont particulièrement intéressantes :

« L'anthropologue ontarien John Steckley (dans White Lies about the Inuit, 2008) a fait remarquer que selon la croyance populaire, en inuktitut, la langue des Inuits de l'Arctique oriental canadien, le nombre de mots pour « neige » contient généralement le chiffre deux, et que le total le plus souvent cité est de 52 termes différents. » (…)

« Dans son dictionnaire de l'inuktitut du Nunavik (Québec arctique), le linguiste missionnaire Lucien Schneider (Dictionnaire français-esquimau du parler de l'Ungava, 1970) cite une douzaine de mots de base (c'est-à-dire qui ne sont pas tirés d'un autre mot) pour désigner la neige, et une dizaine pour la glace. » (…)


Nous vous proposons plusieurs listes de mots Inuits renvoyant à différents aspects/formes de neige. Vous trouverez des explications linguistiques qui vous guideront dans la compréhension de la formation de ces termes (racines et mots composés etc…)

Quelques exemples de mot:
"qanik : neige qui tombe
aputi : neige sur le sol
pukak : neige cristalline sur le sol
aniu : neige servant à faire de l'eau
siku : glace en général
nilak : glace d'eau douce, pour boire
qinu : bouillie de glace au bord de la mer »

Deux sources donnent une liste des mots Inuits pour la neige :
le forum "Langue française"
L’ouvrage "Parole inuit : langue, culture et société dans l'Arctique nord-américain" / Louis Jacques Dorais

2) La deuxième partie de votre interrogation : "aujourd'hui, on m'a dit que les Aïnous, à Hokkaido, avaient aussi 50 mots pour parler de la neige !"

Le débat sur la langue des Aïnous est du même ordre que celui des Inuits.

Comme l’indique l’adage anglais, « La nécessité est mère de l'invention » : dans le cas présent de peuples vivants dans des contrées très froides, la nécessité de distinguer plusieurs situations de « neige », peut-être pour des raisons de survie, a disposé les habitants de ces latitudes à être inventifs et créer plusieurs termes.

Nous vous laissons le soin d’approfondir votre connaissance des Aïnous, minorité japonaise à Hokkaido, ainsi que de leur langue, avec ces quelques documents en guide de préambule :
* Un Voyage chez les Aïnous : Hokkaïdo 1938 Arlette et André Leroi-Gourhan
* Koropokgrus, Aïnous, Japonais, aux origines du peuplement de l'archipel. Débats chez les anthropologues, 1884-1913
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact