Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Winter is here > besoins naturels des esquimaux

besoins naturels des esquimaux

par enyleve, le 23/07/2013 à 23:56 - 65 visites

Bonjour,

Lors d'un repas entre amis, une question existentielle s'est posée : comment les Esquimaux font-ils pipi ? Par rapport au froid,à leur tenue et au lieu.
Merci d'avance pour votre réponse.

Belle journée.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 25/07/2013 à 14:47

Le froid ne semble pas avoir de conséquence néfaste sur le système urinaire des esquimaux, pas plus que sur celui des ours blancs... Au contraire : "Quand il fait froid, la vasoconstriction réduit le volume de sang dans les veines (et donc la quantité de chaleur que le sang à 37 °C laisse passer par la peau) mais l'augmente dans le tronc et le ventre, notamment au niveau des reins qui, appelés à filtrer plus de plasma sanguin, provoquent des urines plus abondantes." in L'appareil urinaire.
Votre question doit hanter bien des fins de soirée, à considérer l'abondance des débats sur internet. Mais, grâce à Nudité et pudeur.: Le mythe du processus de civilisation de Hans Peter Duerr, vous allez pouvoir étancher votre impérieuse soif de connaissance : "Comme ceux du désert, les habitants des régions polaires n'ont que peu de possibilités de se mettre à l'abri des regards pour se soulager. C'est pourquoi, par exemple, pour déféquer à la lisière du campement, les femmes de la tribu des Utkuhikhalingmiut, un sous-groupe des Esquimaux Netsilik du nord du Canada, se cachent sous leur anorak, ressemblant ainsi à une petite tente. Afin de pouvoir baisser leur pantalon, elles sortent les bras des manches de leur anorak, une méthode qui a pour avantage de préserver leur sexe du froid. Les hommes, qui portent des anoraks plus courts, doivent, pour déféquer, se découvrir le derrière, mais ils font en sorte de ne pas pouvoir être vus par d'autres. Le moindre rocher ou la moindre dépression sont utilisés pour se mettre à l'abri des regards. Lorsqu'il défèquent sur de la glace recouverte de neige, ils élèvent rapidement un petit monticule de neige derrière lequel ils se cachent. Pour uriner, les hommes ne s'éloignent pas autant que les femmes, mais ils tournent le dos aux autres. Car ce serait totalement contraire à la bienséance ou provocant que de laisser voir son pénis. En outre, ils le couvrent d'une main afin qu'il ne gèle pas. Les indiens Naskapi étaient encore plus pudiques, eux qui, lorsqu'ils urinaient, ne montraient pas même leur dos aux autres, une attitude qui leur valait d'être la risée des Esquimaux du Labrador."

Sur l'usage de l'urine chez les Esquimaux, vous pouvez parcourir :
The World's Oldest Medicine : Self Urine : Usage comme shampoing
Practical use of pee : Usage comme antiseptique
Les Esquimaux : "Leur mère leur a appris à laisser tremper ces peaux dans le baquet d'urine, puis à arracher tous les poils avec les dents" ; "dans un coin de la maison, un récipient de bois recueille l'urine qui, fermentée, sera le décapant servant de savon à toute la maison"
Contributions à l'anthropologie des Groënlandais orientaux

A votre santé :)
Image
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact