Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > La Semaine du Cerveau > Hémisphère ?

Hémisphère ?

par jacque71, le 19/12/2016 à 16:54 - 1930 visites

Bonjour
et il vrai que les gauchers utilise plus l'hémisphère gauche que le droit et pareil pour les droitiers utilise l hémisphère droit ,
d avance merci pour votre réponse

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 20/12/2016 à 15:40

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

Votre question soulève des interrogations sur lesquelles les scientifiques travaillent encore. En effet, le fonctionnement du cerveau est si complexe qu'il est difficile d'apporter une réponse simple à votre question.

Alors, pour résumer, sachant que 96% des droitiers utilisent leur hémisphère gauche pour traiter les fonctions liées au langage et que 70% des gauchers aussi, on ne remarque pas une différence flagrante. Dans les 30% de gauchers restant, 15% utilisent les deux hémisphères pour activer la fonction du langage et 15% utilisent le côté droit. Donc, tout dépend de la fonction cérébrale activée et de ce qu'on recherche. Les scientifiques ont trouvé une zone du cerveau qu'ils associent au langage, mais si cette dernière est lésée, le cerveau organisera, si c'est possible, les connexions neuronales différemment pour pallier au problème, cela s'appelle la neuroplasticité.

Image


Si vous voulez approfondir, nous vous laissons parcourir les différents éléments de réponses ci-dessous :

Votre interrogation renvoie aussi à une question longtemps débattue par les scientifiques : les deux hémisphères cérébraux ont-ils des rôles différents ? Le cerveau est composé de deux hémisphères, droit et gauche, connectés via le corps calleux, une substance blanche située en son centre.

L'un des neuromythes toujours très présent consiste à affirmer que le « cerveau gauche » est rationnel et le « cerveau droit » poétique. En réalité, nous savons seulement que l'hémisphère gauche traite en général les informations de manière verbale et séquentielle (l'une après l'autre) et l'hémisphère droit, en général, de manière synthétique et spatiale. Par exemple, c'est l'hémisphère gauche qui est le plus sollicité chez le musicien entraîné parce qu'il repère davantage les différentes séquences, alors que chez le novice, ce sera l'hémisphère droit. Mais la spécialisation hémisphérique est bien plus compliquée. Ce qu'il faut surtout retenir, c'est que le « cerveau gauche » a des propriétés du « cerveau droit », et inversement, que les deux hémisphères œuvrent ensemble ; que l'hémisphère droit commande la partie gauche du corps et inversement.

Cependant, la répartition des fonctions à l’intérieur des lobes n’est pas totalement figée. Certaines fonctions sont gérées dans des zones différentes selon les personnes. Ainsi, la zone du langage est généralement située dans le lobe temporal gauche chez les droitiers, alors qu’elle peut être située des deux côtés chez les gauchers (mais rarement).

Source : e-cancer.fr

Ce qui nous renvoie à la question : pourquoi est-on droitier ou gaucher ?

Certes, certains sont droitiers et d’autres gauchers mais ils ne le sont pas tous de la même façon. Gaucher de la main ? Du pied ? De l’œil ? Des trois ? On remarque aisément la latéralité motrice, comme l’utilisation préférentielle d’une main, mais la véritable latéralité est ancrée plus profondément que dans les gestes.

Notre cerveau est en effet composé de deux hémisphères, l’un contrôlant la partie gauche du corps – il s’agit de l’hémisphère droit – et l’autre, l’hémisphère gauche, contrôlant la partie droite du corps.

Ces deux hémisphères n’assurent pas les mêmes fonctions. On définit la latéralisation hémisphérique comme la répartition des fonctions dans chacun des deux hémisphères.

Les liens entre latéralité motrice (le fait d’être gaucher ou droitier) et la latéralisation du cerveau sont directs et à double sens : j’utilise de préférence ma main gauche car j’ai un cerveau latéralisé différemment de celui des droitiers, et le fait d’utiliser fréquemment ma main gauche va renforcer cette latéralisation spécifique de mon cerveau.

Toutefois, cela ne signifie pas qu’un cerveau de gaucher est l’image en miroir d’un cerveau de droitier ! Par exemple, chez 96% des droitiers, l’hémisphère gauche est spécialisé dans le traitement du langage. On retrouve cette même spécificité chez 70% des gauchers, alors que seulement 30% d’entre eux présentent une latéralisation du langage différente : 15% des gauchers ont une gestion bilatérale du langage et chez les 15% restants, c’est l’hémisphère droit qui est responsable de cette fonction. Pourtant, le fait que le langage soit également géré par l’hémisphère gauche chez la grande majorité des gauchers ne signifie pas que leur cerveau soit identique à celui des droitiers.

Source : Toutes les questions que vous vous posez sur votre cerveau / sous la direction de François-Xavier Alario


Le traitement cérébral du langage est-il inversé chez les gauchers ? Une idée reçue tombe : pour 99 pour cent des individus, il n’existe pas de lien entre la préférence manuelle et la latéralisation du langage.

La grande majorité des sujets perdent la capacité de parler lorsque leur hémisphère gauche est désactivé. Pour une minorité, cependant, et sans qu’on sache pourquoi, c’est l’hémisphère droit qui est aux commandes. Encore plus intriguant, ces sujets neuro-atypiques ont un point commun : ils sont pratiquement tous gauchers.

C’est la raison pour laquelle les études en neuro-imagerie refusent en général les sujets gauchers : certains d’entre eux présentent une organisation cérébrale atypique. Chez ces sujets hors norme, l’hémisphère droit gère à la fois le langage et les activités manuelles ; de même que chez les droitiers c’est l’hémisphère gauche qui prédomine (les mouvements d'un côté du corps sont pilotés par l'hémisphère contralatéral). De là vient l’idée, communément admise, que préférence manuelle et dominance hémisphérique pour le langage sont liées.
En comparant les populations de sujets droitiers et gauchers, les chercheurs se sont aperçus que dans 99 pour cent des cas, la préférence manuelle n’a en fait aucune influence sur le traitement du langage. Quelle que soit la main dominante, le langage est alors traité dans l’hémisphère gauche ou, plus rarement, n’est que faiblement latéralisé. C’est donc une idée reçue qui s'effondre : pour la plupart des gens, langage et préférence manuelle sont parfaitement indépendants. En particulier, plus de 90 pour cent des gauchers traitent le langage d’une façon statistiquement indiscernable des droitiers.

C’est seulement chez les sujets neuro-atypiques, qui traitent le langage dans l’hémisphère droit, que le lien entre langage et préférence manuelle est avéré. Ces personnes neuro-atypiques sont rares : d’après les résultats de l’étude, elles ne représentent que 7 pour cent des gauchers, et moins de un pour cent de la population générale.

Source : Pour la science

Cerveau des gauchers : la science leur rend justice


Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact