Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > comment rédiger une nécrologie ?

comment rédiger une nécrologie ?

par the pink, le 16/05/2004 à 09:55 - 14362 visites

Bonjour,

J'aurais souhaité savoir de quelles manières je peux rédiger une nécrologie, mais celle d'une personne encore vivante, car c'est un devoir de 1ère année de fac de sciences politiques.

Merci de votre aide.

The Pink... wink.gif

Réponse de

par gds_cdp, le 17/05/2004 à 16:50

Réponse du service Guichet du Savoir

Pouvez-vous préciser votre question : s'agit-il de la rédaction d'une nécrologie faite du vivant de quelqu'un afin d'anticiper son décès (pratique journalistique) ou bien d'une notice biographique, ou bien encore d'un éloge ? Dans le premier cas, il importe peu que la personne soit encore en vie dans la mesure où elle n'est pas amenée à lire sa propre nécrologie, dans les autres il s'agit de rendre un hommage à une personne en vie lors par exemple de la remise d'une distinction ou d'exposer son parcours dans un cadre éditorial...
wink.gif
merci de poster une nouvelle question pour nous apporter vos précisions

Réponse de the pink

par the pink, le 17/05/2004 à 17:47

Merci de votre première réponse.

Il s'agit en fait de rédiger une nécrologie de Jacques Chirac, en en faisant son éloge.
merci d'avance.


The pink.

Réponse de

par gds_cdp, le 20/05/2004 à 13:45

Réponse du service Guichet du Savoir

Il n'existe pas à proprement parler de méthodologie pour rédiger une nécrologie, sinon s'inspirer des techniques de rédaction journalistique (voir la liste des ouvrages de la BmL sur le sujet : journalisme - art d'écrire), ou des techniques stylistiques de rédaction (voir les ouvrages sur le sujet : genres littéraires).

L'ouvrage Genres, formes, tons de Patrice Soler distingue deux genres :

* l'éloge (p. 129-138) : il se distingue de la louange en mettant l'accent sur les actes et non sur la grandeur d'une vertu. Dans sa Rhétorique (I, 9), Aristote définit quelques règles : "[i] Il faut dire, par exemple, si l'auteur de l'acte était seul ou le premier, ou avait peu de collaborateurs, ou s'il a eu la principale part à l'action. Ce sont autant de circonstances qui font voir sa belle conduite. Il y a aussi les considérations relatives au temps, à l'occasion. On considèrera de plus si le même acte a été accompli souvent, le point est important pour faire voir que l'opération n'est pas l'oeuvre de la fortune, mais de lui seul.[/i] (...) [i]Pour chaque caractère, on interprètera le trait dominant dans le sens le plus favorable, et par exemple le téméraire sera un homme brave, et le prodigue un homme généreux.[/i] (...) [i]Les discours démonstratifs mettent en oeuvre des actes sur lesquels on est d'accord, il ne reste donc plus qu'à en développer la grandeur et la beauté[/i]. " L'éloge est la base du portrait et de...

* l'oraison funèbre (p. 307-315) : ou encore éloge funèbre, ce dernier excluant la dimension religieuse. L'oraison funèbre est de surcroit un texte écrit pour être lu. Ses deux plus célèbres auteurs (Bossuet : Oraisons funèbres, en ligne sur Gallica, et Chateaubriand : Mémoires d'outre-tombe, davantage proches du portrait nécrologique) en ont défini les trois composantes essentielles : " [i]le trait de génie ou l'éloquence, la citation, si bien fondue avec le texte qu'elle ne fait plus qu'un avec lui, enfin, la réflexion ou le coup d'oeil d'aigle sur les causes de l'événement rapporté [/i]", l'auteur de l'éloge funèbre ayant aussi vocation d'historien.
Plus proches dans le temps, les Oraisons funèbres d'André Malraux sur Le Corbusier, Jean Moulin, Jeanne d'Arc et Georges Braque, où il se fait " [i]porte-voix de la France [/i]".

Vous pouvez également consulter les documents suivants afin de vous inspirer éventuellement d'écrits nécrologiques :
* Ces chers disparus : essai sur les annonces nécrologiques dans la presse francophone de Gabriel Ringlet, 1992
* Acteurs et témoins de la Seconde Guerre mondiale : Nécrologies , dossier de presse disponible en consultation au Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation (CHRD)
* la rubrique nécrologie du journal Le Monde, les archives pouvant être consultées à la BmL sur la base en ligne Lexis Nexis
* les actes de la journée d'études Réflexion sur les sources écrites de la biographie politique : le cas du XIXème siècle, voir page 115 : " Les éloges funèbres et les nécrologies comme travail collectif d’individuation : société des notables, carrières sociales et statures biographiques (réflexions à partir du cas grenoblois, 1824-1863), Stéphane Baciocchi, 1999, Université de Paris I-Sorbonne CNRS.
* la notice biographique officielle de Jacques Chirac sur le site de l'Elysée.
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact