Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Jeux de Quilles

Jeux de Quilles

par françois69, le 10/01/2006 à 14:45 - 1604 visites

blink.gif
Bonjour,
j'aimerais savoir combien il existe de variantes du jeu traditionnel de quilles en France (ex : quilles de neuf, quilles au maillet...) et où trouver leur description et leurs règles ?
Merci

Réponse du Guichet du savoir

par bml_art, le 12/01/2006 à 16:58

Réponse du Département Arts & Loisirs

[i]Depuis des millénaires, l’homme a trouvé du plaisir à exercer son adresse en plaçant un objet verticalement afin de l’abattre à une certaine distance au moyen d’un projectile quelconque (le plus souvent un morceau de bois). Ce sont les ancêtres de la quille et de la boule, les éléments les plus rudimentaires du jeu « à la portée ».
Le mot « quille » est issu de la Germanie mais l’Egypte a fourni les plus anciens témoignages de quilles et de boules en pierre qui furent au nombre des découvertes faites dans les pyramides.
L’Odyssée révèle l’existence du jeu de quilles au temps de la Guerre de Troie, vers le XII° siècle avant JC. Il est quasiment acquis que le jeu se pratiquait dans les monastères ruraux en Allemagne vers le IV° siècle. La quille symbolisait le démon, les joueurs qui ne réussissaient pas à l’abattre étaient considérés comme des pêcheurs.
Le jeu a émergé en France au XIV° siècle, à Chambly (Oise) et à Serry. Edouard III d’Angleterre et Charles V de France interdirent sa pratique en 1337 et 1369, sous peine de mort, car, en s’y livrant, les sujets négligeaient l’usage des armes. Cependant Louis XIII jouait à ce jeu populaire, de même que Mozart ou Louis XVI. Le XVIII° siècle vit toutes les classes de la société s’adonner au jeu de quilles.
Des textes du XII° précisent qu’il y a deux manières de jouer aux quilles : d’une part sur un terrain par jet d’un objet, d’autre part sur une piste en poussant devant soi une boule après élan, soit les ancêtres respectifs des quatre disciplines de plein air de la Fédération française de bowling et de sports de quilles (FFBSQ) pour la première et des quatre internationales pour la seconde.
C’est au milieu du XIX° siècle que le jeu de quilles atteint une popularité phénoménale au moment de l’essor des jeux réglementés dont l’impulsion a été donnée en Angleterre.
Les premiers jalons d’une organisation fédérale sont posés en 1885. Ils conduisent à la création, le 12 décembre 1889 de la Fédération des quilleurs allemands puis à l’uniformisation des règles, des pistes et du matériel. Le bowling sera importé des Etats-Unis en 1929.

En France la Fédération française de sport de quilles (FFSQ) est créée le 21 juillet 1957 avec 5 sections : section asphalte (bowling classic) ; section bowling ; section à huit (ancienne aveyronnaise) ; section à six ; section à neuf ; et avec publication au JO le 27 février 1957 et agrément par le Ministère de l’Education Nationale le 18 juillet 1957.

Il existe différentes disciplines de sport de quilles :

Le bowling : la tradition veut que le « nine pins » ou jeu de neuf quilles que l’on rencontrait au nord et au centre de l’Europe ait été transplanté d’Amérique au XVII° siècle et interdit en 1850 pour avoir conduit à la faillite nombre de joueurs. Pour contourner la loi, il fut décidé d’ajouter une quille et le jeu devint « ten pins » ou « dix quilles », disposées en triangle (ou bowling). Depuis le 5 janvier 1998 le bowling est reconnu comme discipline de haut niveau.

Le bowling classic : il se pratique dans les départements du Haut Rhin, du Bas Rhin et de la Côte d’Or. Sa pratique est apparue à la fin du XIX° siècle sur des pistes en ciment (c’est pourquoi on l’appelait aussi « quilles asphalte ».

Le bowling schere : est pratiqué dans l’est de la France (Lorraine, Vosges, Nord, Ardennes). Le mot « schere » en allemand signifie ciseau. Cette dénomination est due au fait que la piste, à une certaine distance de la piste d’élan, s’écarte en ciseau, déterminant deux « fourches ».

Le Saint Gall : il se pratique uniquement dans le département du Haut Rhin dont certaines paroisses alsaciennes ont pour patron Saint Gall fêté, le 16 octobre. Après cette période de l’année et passées les récoltes, les paysans disposaient de temps pour jouer au jeu de neuf quilles appelé « jeu de bornes ».
Après l’exode rural qui toucha majoritairement les jeunes, les anciens perpétuèrent la tradition et élaborèrent vers 1918 le règlement d’un jeu caractérisé par son raffinement par rapport aux jeux de quilles pratiqués à cette époque. Le jeu de Saint Gall qui débuta autour du 16 octobre était né. En 1957, La Fédération française de sports de quilles admet les quilleurs du jeu Saint Gall mais seulement comme sous-groupement de la section asphalte(bowling classic). C’est à partir de 1961 que la section Saint Gall a été reconnue à part entière.

Les quilles de six : se joue depuis plusieurs siècles dans le Béarn et notamment dans les départements des Hautes Pyrénées, de la Gironde et des Pyrénées-Atlantiques. Les premières structures du jeu ont été établies en 1932 dans la Gironde.

Les quilles de huit : pratiqué dans l’Aveyron. Jusqu’au début du XX° siècle, les aveyronnais jouaient aux quilles comme leurs voisins en les abattant à l’aide d’une boule. Le jeu fut un jour pimenté en prélevant dans le carré à neuf quilles une quille dite « joueuse » qui, frappée de volée avec la boule devait abattre ses consoeurs. Le règlement fut rédigé en 1912 et les quilles de huit entrèrent à la Fédération de sport de quilles en 1957.

Les quilles de neuf : pratiqué dans le Béarn, son origine remonterait à l’époque du roi Henri IV. On date le jeu au XV° siècle, sachant que la règlementation et l’organisation ont évolué lentement au cours des siècles. La première compétition remonte à la fin du XIX° siècle.

Les quilles au maillet : pratiqué dans le Gers, les Landes, la Haute Garonne et le Tarn et Garonne. Au XV° siècle il se pratiquait dans le Gers mais son origine est antérieure. Les quilles au maillet se jouaient individuellement avec des mises d’argent ou de bétail qui entraînèrent l’interdiction par le préfet. En 1972 le jeu fut relancé et de jeu individuel évolua vers un jeu d’équipes. C’est en 1992 que la section quilles au maillet a rejoint la Fédération française de bowling et de sport de quilles.[/i]

Source : Cours de bowling de Françoise Borie (spécialiste de la discipline, quintuple championne de France, conseillère technique fédérale) dont nous vous recommandons la lecture car constituant un ouvrage très complet détaillant toutes les règles, techniques, matériels, organisations, compétitions de cette discipline sportive.
Le site officiel de la Fédération française de sport de quilles : www.federationbowling.org
user posted image
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur

Points d'actu !

Des repères
pour comprendre l'actualité
www.pointsdactu.org

mentions légales - contact