Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Georges Salendre:parcours

Georges Salendre:parcours

par fonem, le 22/02/2006 à 17:21 - 7534 visites

Bonjour à vous,

Georges Salendre est un sculpteur de la région lyonnaise. Son Oeuvre est connue, et a fait l'objet de plusieurs publications. (voir les travaux de Mermillon par exemple, ou de Marie Annick Lavigne). Le dictionnaire de Mr Gouttenoire reprend d'ailleurs les éléments éparses de se carrière, mais, comme ses prédécesseurs, il ne peut établir une chronologie de l'oeuvre de salendre. Du coup, il est difficile de mettre son travail en perspective, et d'observer ses évolutions .
Pouvez vous m'indiquer comment remedier à cela? Existe t'il un fond Salendre?

Je vous remercie d'avance.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 23/02/2006 à 16:46

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

A l’exception des quelques ouvrages que vous mentionnez, auxquels on peut encore ajouter divers catalogues d’exposition localisés grâce au Catalogue collectif de France, il n’existe pas de catalogue raisonné de l’œuvre de Georges Salendre.
Quant aux archives de l’artiste, il est possible qu’elles soient encore entre des mains privées. Les quelques articles parus dans la presse après la mort de Georges Salendre, survenue le 28 mars 1985, et non le 30 mars comme indiqué dans le Bénézit (voir les sources ci-dessous), ne mentionnent en effet aucune donation. De plus, l’avis de décès publié dans [i]Le Progrès[/i] du 30 mars 1985 est signé par "Madame Georges Salendre, les familles Salendre et Tardy", qui ont probablement hérité de ses papiers personnels.
D’autre part, la base de données GAAEL entretenue par le nouvel Institut National d’Histoire de l’Art (INHA) ne donne guère plus de résultat. Cette base de données permettant de localiser des fonds ou des pièces d’archives conservés en France par des institutions publiques (bibliothèques, musées, services d’archives...) ou privées (associations, fondations, galeries, familles...) est cependant encore enrichie. Il sera donc nécessaire d’y revenir ultérieurement…
Par précaution nous avons enfin contacté les Archives municipales de Lyon et attendons leur réponse… mais sans grand espoir.

Sources :
"Nécrologie", par Jean-Jacques Lerrant, dans [i]Le Progrès[/i], 3 mars 1985, p.6.
"Réactions après la mort de Georges Salendre", [i]Le Progrès[/i], 31 mars 1985, p.6.
"Les Funérailles de Georges Salendre", [i]Le Progrès[/i], 2 avril 1985, p.9.
"Salendre dans les mémoires", [i]Le Progrès[/i], 4 avril 1985, p.11.

user posted image

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 24/02/2006 à 10:40

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

Nous venons de recevoir une réponse des Archives municipales de Lyon qui ne conservent pas les archives privées de l'artiste. Vous y trouverez par contre plusieurs documents ou dossiers relatifs aux commandes, projets et réalisations de l'artiste dans notre ville :

Dossier biographique
3 Cp 400
Coupures de presse sur le statuaire Georges Salendre


Domaine privé
0344 WP 133 PCA19230740
VOIRIE URBAINE : Permis de construire administratif : construction d'une maison d'habitation, 14 montée de la Butte, pour Monsieur Salendre : rapport, correspondance, plan 1923

0344 WP 150 PCA19240342
VOIRIE URBAINE : Permis de construire administratif : construction d'un escalier en ciment armé, 12 cours des Chartreux et 14 montée de la Butte, pour Monsieur Georges Salendre, statuaire : rapport, correspondance, plan 1924


Œuvre sculpté
0189 WP 041 1
BEAUX-ARTS : monuments commémoratifs : monument Lumière (1956-1959), monument Edouard Herriot (1967-1969), groupe sculptural "maternité" exécuté par Salendre (1943), monument Etienne Dolet (1911-1930), réglementation relative à l'érection des monuments commémoratifs (1961-1968)

0001 PH 00861
Jardin des Chartreux. Monument Xavier Privas par Salendre. Cliché Pernet, 86 - [1] photogr. : épreuve papier N.B. ; 10,5 x 14,5. Date de début exacte inconnue, approx. 1930. (Image en ligne sur l’OPAC, salle de lecture)

Dossier documentaire (coupures de presse) indexé à 3M Fontaines, statues
La Flamme de la Résistance 1958
Le chant des Canuts. Réalisée en 1984
Monument aux Victimes civiles et militaires : coupures de presse 1956 ; inauguré en 1961
Monument des Résistants de l'Université lyonnaise : coupures de presse 1946 ; inauguré en 1948, plastiqué en 1960, mise en place d'une nouvelle statue en 1968, et réalisé par le sculpteur Georges Salendre
Statue Herriot (Edouard) : coupures de presse 1958 ; réalisée en 1958
Statue de la République : coupures de presse 1972 ; réalisée en 1972
Le Veilleur de Pierre : coupures de presse 1945 ; inaugurée en 1948

Inventaire des statues lyonnaises établi par la Direction des Affaires Culturelles (Gérard Corneloup, Bruno Thévenon, Isabelle Guédel), fichier accessible sur l’OPAC en salle de lecture aux Archives municipales de Lyon
Lyon, cours Général-Giraud : monument à Xavier Privas
Lyon, 5, place d’Arsonval : monument à Edouard Herriot
Lyon, Lycée professionnel de la Martinière des filles : statue Les Couturières
Lyon, 10, place Bellecour : Le veilleur de pierre
Lyon, cours Général-Giraud : monument à la mémoire des peintres et sculpteurs lyonnais disparus
Lyon, place Dumas de Loire : statue «souvenir unité paix»
Lyon, parc de la Tête-d'Or : statue La sportive
Lyon, 3 rue de la Terrasse : statue Le printemps
Lyon, 125-131, boulevard de la Croix-Rousse : statue Le chant des canuts
Lyon, place Ollier : statue La pensée

Nos remerciements à Madame Noëlle Chiron-Dorey (AM de Lyon)
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact