Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > théologie

théologie

par Borodine, le 30/06/2004 à 10:23 - 7964 visites

dieu existe-t-il? quelles sont les dernières réponses de la science à ce sujet?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 01/07/2004 à 15:01

Réponse du département Civilisation et du département Sciences

Du conflit au dialogue en passant par la recherche d'une concordance ... toutes ces figures qui illustrent les rapports entre les religions et la science depuis le déploiement des sciences modernes restent actuelles. Le Monde des religions N° 6

Avant les Lumières, il n’y avait pas de différence entre homme d’église et homme de science :
« Dans les principales religions monothéistes, une longue tradition théologique vise à montrer que l’existence d’une divinité s’accorde avec la raison autant qu’avec la foi. Ainsi, la théologie chrétienne propose-t-elle tout un ensemble de preuves de l’existence de Dieu… »
Cf Illumination mystique et lumières de la raison par Elisabeth Pacherie in Cerveau & Psycho N° 3.

Encore aujourd'hui, à la question de l'existence de Dieu, un mouvement anti-évolutionniste américain, le créationnisme, s’est donné pour objectif de répondre en montrant "comment la Genèse non seulement est compatible avec la science mais l’est même davantage que la biologie et la cosmologie contemporaines."
Sur le créationnisme, vous pouvez lire Les Créationnistes / Jacques Arnould. – Ed. Cerf et consulter ce site créationniste de langue anglaise.

Mais dans l'ensemble, progressivement, on abandonne la question de l'existence de Dieu pour la question de l'existence de la religion :
« La forme générale de l’univers et les détails de son organisation ne prouvent pas l’existence de Dieu, puisqu’on peut donner des explications scientifiques qui font l’économie de cette hypothèse ; mais l’existence de ces explications scientifiques ne prouve pas non plus que Dieu n’existe pas. » in Les formes multiples de l’expérience religieuse : essai de psychologie descriptive / William James.

« Avec les sciences cognitives, s’instaure une nouvelle relation entre sciences et religion, car c’est la religion elle-même qui devient objet d’étude en tant que phénomène naturel…. Les recherches actuelles se poursuivent dans deux directions principales. Elles portent sur le contenu des croyances religieuses et sur la forme particulière de conviction attachée à ces croyances…
Ainsi, selon l’anthropologue Pascal Boyer, les entités surnaturelles seraient structurées par deux séries de caractéristiques : d’une part, les caractères spéciaux, tels qu’invisibilité et intangibilité, qui les rendent particulièrement mémorables et facilitent la transmission culturelle des représentations religieuses correspondantes ; d’autre part, des principes intuitifs qui régissent notre compréhension des êtres vivants et qui nous permettent toute une série de suppositions sur le comportement de ces êtres surnaturels. »

A nouveau, Cf Illumination mystique et lumières de la raison par Elisabeth Pacherie in Cerveau & Psycho N° 3

De Pascal Boyer :

* Et l’homme créa les dieux : comment expliquer la religion
* La Religion comme phénomène naturel

Deux chercheurs américains, Andrew Newberg et Eugene d’Aquili ont fondé la neurothéologie. Dans Pourquoi Dieu ne disparaîtra pas : ils « n’affirmaient pas que Dieu se trouve dans le cerveau, ni que la neurobiologie explique la foi… » mais « ils concluent que le cerveau semble naturellement « câblé » pour vivre l’expérience spirituelle, même s’ils s’interdisent de se prononcer sur une réalité ou une volonté transcendante qui en serait à l’origine ? »
Le Monde des religions N° 6
Et ils ont malgré eux relancé le débat, les uns voyant dans ce "cablâge" une preuve de l'existence de Dieu, les autres la preuve que c'est bien le cerveau qui crée l'expérience religieuse ...

« Toute étude scientifique de la pensée est forcément « matérialiste », puisqu'elle suppose que les phénomènes mentaux ne sont rien de plus que des événements physiques, des changements d'état dans les connexions entre neurones. Je ne crois cependant pas que les sciences cognitives puissent totalement rendre compte de ce qui se passe dans la religion, car de nombreux aspects des normes et des concepts religieux sont le produit d'une histoire culturelle particulière à chaque société humaine. L'étude du cerveau nous permet de comprendre les aspects les plus généraux de la religion. Elle nous explique comment ces concepts sont acquis et transmis d'une personne à l'autre : cette explication, en elle-même, ne requiert nullement que les concepts en question aient un « fondement objectif ». Autrement dit, l'hypothèse d'un fondement objectif n'est pas nécessaire pour rendre compte scientifiquement de l'existence et de la persistance de la religion. » in La Recherche de Mars 2002, Expliquer les croyances religieuses (entretien de Pascal Boyer avec Christian Delacampagne, p. 87

Pour approfondir, quelques références philosophiques sur la notion de preuve

Le Temps des savoirs N° 5 pour l’article Epreuves et preuves de l’existence de Dieu par J. Arnould
L’existence de Dieu : histoire de la preuve ontologique de Descartes à Kant
Dieu textes choisis et présentés par Marie-Frédérique Pellegrin
Dieu face à la science par Claude Allègre

Pièces jointes:

scan.jpg
scan.jpg [ 20.04 Kio | Consulté 6667 fois ]
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact