Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > pilosité - hypertrichose ou hirsutisme

pilosité - hypertrichose ou hirsutisme

par de la Fontenelle, le 15/05/2006 à 20:48 - 4282 visites

Je fais appel à des connaissances en endocrinologie. Est-il vrai que l'hirsutisme chez la femme ne se transmet que de mère à fille ? L'hérédité par le père n'a -t-elle pas un rôle ?
Par ailleurs, pourriez-vous me préciser quel type de rayon laser est actuellement le plus efficace pour supprimer définitivement une pilosité excessive ?
Je vous remercie infiniment pour vos recherches car ce problème me "pourrit" la vie !
Encore un grand merci !

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 16/05/2006 à 14:20

Réponse du département Sciences et Techniques

Le développement exagéré de la pilosité chez la femme s'appelle, selon les cas, hypertrichose ou hirsutisme.
L'hypertrichose correspond à une exagération de la pilosité normale. Les poils sont fins et siègent là où les femmes ont normalement des poils : la lèvre supérieure, les membres, les aisselles, les jambes et le pubis.
A l'inverse, l'hirsutisme se développe dans des zones où la femme est normalement dépourvue de poils : le visage (barbe, moustache, favoris), les mamelons et les seins, le ventre et la face interne des cuisses. Les poils y sont durs, épais, foncés.

Les causes
La femme sécrète des hormones mâles, testostérone et androstènedione surtout, au niveau de deux glandes situées au-dessus de chaque rein : les glandes surrénales. C'est à ces hormones mâles ou androgènes que l'on doit, à partir de la puberté, la présence de poils.
Ces hormones mâles possèdent des récepteurs spécifiques sur l'unité pilo-sébacée qui fait de celle-ci un véritable organe androgéno-dépendant.
En dehors des rares cas d'hypersécrétion d'androgènes, l'hyperpilosité serait liée à une hypersensibilité anormale de l'unité pilo-sébacée aux androgènes circulants.

L'hypertrichose est constitutionnelle, autrement dit familiale, ethnique : il n'y a pas de cause médicale à rechercher. Les explorations endocriniennes sont inutiles et les traitements hormonaux peu efficaces.

En revanche, l'hirsutisme doit envisager deux causes :
- la première s'explique par une augmentation de la sécrétion d'hormones mâles qui provient d'un mauvais fonctionnement soit des ovaires, soit des surrénales. Ici, l'hirsutisme s'accompagne souvent de troubles des règles, d'acné, de séborrhée, de chute des cheveux.
Il peut s'agir :
de tumeurs ovariennes ou surrénaliennes : rarissimes, elles sont à l'origine d'un hirsutisme d'apparition récente, de développement rapide, souvent associé à d'autres signes de virilisme.
d'un dysfonctionnement ovarien appelé ovaires micro-polykystiques : l'hirsutisme est ici modéré, d'aggravation progressive, parfois ancien et souvent associé à une obésité.
d'un déficit enzymatique au niveau des surrénales à l'origine d'une hyperproduction d'androgènes surrénaliens. Ce déficit peut être plus ou moins profond : depuis l'hirsutisme néonatal avec petite taille, voix grave et anomalie des organes génitaux jusqu'à un hirsutisme modéré complètement isolé d'apparition tardive.

- la deuxième, de loin la plus fréquente, correspond à cette hypersensibilité de l'unité pilo-sébacée aux androgènes circulants. Le taux circulant d'androgènes est ici normal, mais les cellules sébacées sont prédisposées et amplifient le message hormonal : l'anomalie est purement cutanée. L'hirsutisme est isolé sans le moindre signe clinique et le bilan biologique est normal.
Extrait de : Le guide santé et beauté de la peau

Voir aussi ce dossier proposé par le site bonjour docteur.

Le Guichet du Savoir n'ayant pas pour rôle de fournir une consultation médicale, nous vous conseillons de vous adresser à votre médecin généraliste pour avoir un diagnostic concernant votre problème.

Concernant votre deuxième question sur l'épilation au laser:

Le laser : Mis au point il y a une dizaine d’années, les lasers ont progressivement remplacé l’épilation électrique. Plus rapides, ils permettent de traiter de grandes surfaces, comme les jambes, avec des résultats satisfaisants. Le laser produit un faisceau de lumière absorbé par les points sombres, les poils en l’occurrence. Une fois touché, le poil et son bulbe sont détruits. Le principe même de la méthode explique que celle-ci soit particulièrement adaptée aux femmes à peau blanche et aux poils noirs.

Sur une peau mate ou noire, il y a un risque de dépigmentation. Cependant une nouvelle génération de laser, doté d’un embout refroidi en permanence pour éviter de toucher la peau, offre de nouvelles perspectives aux “brunettes”. Pour les femmes blondes ou rousses, les poils parfois trop clairs n’arrêtent pas le faisceau du laser. Une première séance leur permettra de juger des résultats et le cas échéant de s’orienter vers une épilation électrique.

Peut-on tout éliminer en une séance ?
Non. Le poil connaît 3 phases dans sa vie : il naît et grandit puis atteint un stade stationnaire avant de mourir et d’être remplacé par une nouvelle pousse. Et évidemment tous les poils ne sont pas synchrones. Chacun indépendamment des autres mène son petit cycle de vie. Après une première séance de laser, la plupart des poils qui étaient en stade final sont éliminés, mais pour les autres, il faut attendre deux mois avant d’entreprendre une nouvelle séance. Sur les jambes, le maillot et les aisselles, il suffit de 3 à 5 séances pour obtenir un résultat satisfaisant. Pour la moustache, les poils étant plus fins et le cycle pilaire plus rapide, 5 à 10 séances sont nécessaires.

Les résultats sont-ils définitifs ?
Bien que les résultats de cette technique soient impressionnants, ils ne permettent pas une épilation totale et définitive. Si le laser élimine un grand nombre de poils, il ne vient pas à bout de tous. Dans les meilleurs des cas à la fin du traitement environ 80 % des poils ne repoussent pas. Enfin il faut également savoir que le laser ne met pas à l’abri d’une éventuelle pousse des poils lié à l’âge. En effet, à l’approche de la ménopause les changements hormonaux qui s’opèrent peuvent avoir des conséquences sur la pilosité.

Est-ce douloureux ?
Un peu mais cela reste très supportable. La douleur qui accompagne le passage du laser s’apparente à celle que l’on ressent pendant une épilation classique à la cire. L’épilation de la lèvre supérieure est particulièrement désagréable, car cette zone fortement sensible est très réactive. Quant aux aisselles et au maillot, l’intensité de la douleur est plus importante que sur les jambes, car sur ces parties du corps la densité de poils au mm2 est très élevée.

Quelles sont les contre-indications ?
Le soleil est l’ennemi du laser : pour éviter tout risque de dépigmentation, il ne faut pas commencer le traitement si vous revenez de vacances et que votre peau est bronzée. Après le traitement, il faut patienter au moins un mois avant de retourner sous le soleil : la peau étant fragilisée, des tâches brunes peuvent apparaître. Il faut également éviter le laser si vous suivez un traitement à base de médicaments photosensibilisants.

A qui s’adresser ?
Faites le choix du dermatologue. Non seulement le traitement sera effectué sous contrôle médical, mais en outre ces spécialistes de la peau sont habitué à manier le laser. Sachez que seuls les médecins sont habilités à travailler avec un laser. Les salons d’esthétique qui proposent une épilation définitive n’utilisent pas un laser mais une lampe. Si les résultats ne se comparent pas (la lampe n’empêche pas la repousse des poils), les risques de brûlures sont par contre très réels.

Combien ça coûte ?
Menton / lèvre supérieure : de 76 à 110 €uros la séance
Aisselle / maillot : de 122 à 153 €uros la séance
1/2 jambes / cuisses : de 305 à 380 €uros la séance
Dos : de 580 à 730 €uros la séance

Source : L'épilation définitive en questions, doctissimo.fr
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact