Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Brechet de poulet

Brechet de poulet

par albert.santiago, le 14/08/2007 à 14:18 - 13329 visites

Mon cher guichet,

D'où nous vient la superstition qui plane autour du fameux os de la chance que l'on trouve dans le poulet ?

Merci d'avance de tes lumières !

Réponse de

par gds_bp, le 14/08/2007 à 17:28

Réponse du service Guichet du Savoir

[i]Le bréchet

Le bréchet, clavicule des volatiles, appelé "os de la victoire", est considéré comme bénéfique du fait de sa ressemblance avec un fer à cheval. Il est utilisé pour faire des voeux : deux personnes tirent sur le bréchet et celle qui obtient la partie la plus longue lorsque l'os se casse verra son souhait se réaliser. Cet usage provient d'Etrurie (400 ans avant notre ère) : les Etrusques, pour qui la poule et le coq avaient des vertus divinatoires, faisaient sécher au soleil la clavicule de la volaille sacrifiée : "Il suffisait alors de saisir l'os et de le caresser (sans le rompre) tout en faisant un voeu pour profiter une dernière fois des pouvoirs de l'oracle". Les Romains se servirent également du bréchet car il y avait "trop peu d'os sacrés et trop d'amateurs de bonnes grâces". Selon les Romains, les Etrusques avaient choisi la clavicule, plutôt qu'un autre os, à cause de sa forme en V, évoquant l'entrejambe humaine, lui-même symbole de fécondité et de vie.

La superstition du bréchet, répandue dans toute l'ère d'occupation romaine, atteignit le Nouveau Monde avec les premiers colons britanniques : ces derniers, ayant observé que les dindes sauvages étaient dotées d'une clavicule similaire, s'exercèrent à interroger l'os magique, notamment lors de la fête nationale américaine Thanksgiving, célébrée pour la première fois en 1621, où il est de tradition de manger une dinde.

Dans le Tennessee, c'est celui qui a le bout le plus petit qui verra son voeu exaucé. En France, à Gennes (Maine-et-Loire), la jeune fille qui obtient le morceau le plus court se mariera la première.

Plus généralement, la personne qui aura en main la branche de l'os et une partie de la deuxième sera chanceuse ou sera bientôt mariée. Quand on se livre à cet exercice, l'un des deux doit saisir l'os de la main gauche et l'autre de la main droite ; il faut toujours tendre le bréchet à son voisin de gauche.

Si une femme enceinte jette par terre le bréchet et que les "jambes" tombent vers la terre, cela signifie qu'elle attend un garçon (Alpes-Maritimes).

A la fin du siècle dernier, certains bijoutiers parisiens proposèrent des petites amulettes en or représentant un bréchet.

En Angleterre, où cet os est surnommé "happy though" (heureuse pensée), la jeune fille qui l'obtient durant le repas de Noël doit l'accrocher au-dessus de la porte d'entrée le jour de l'an : elle épousera le premier homme qui franchira le seuil.[/i]

Source : Le livre des superstitions : mythes, croyances et légendes d'Eloïse Mozzani.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact