Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Où vont les maladies quand l'été arrive ?

Où vont les maladies quand l'été arrive ?

par lautréamont, le 18/07/2008 à 17:42 - 2804 visites

Bonjour.
Avec les beaux jours, les maladies telles la gastro ou la grippe qui sont typiquement liées à l'hiver et au froid, disparaissent. Mais pourtant, lorsque le froid reprend, elles apparaissent de nouveaux en France.

J'imagine que lorsqu'il fait froid notre corps est plus fragile ce qui expliquerai que les maladies aient plus de facilité à se propager, mais que se passe t il en été ? Sont elles en hibernation ? Où se cachent-elles ? est ce que des gens portent ces maladies en eux tout l'été sans s'en rendre compte ?

Merci au guichet pour tout le travail que vous effectuez, c'est un service superbe !!

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 19/07/2008 à 17:34

Réponse du service Cap'Culture Santé :

Voici la réponse qu’apporte le très intéressant livre [i]Les grippes en question, comprendre un fléau[/i] :

[i]Pourquoi attrape-t-on la grippe plutôt en hiver, lors d’un « coup de froid » ?

Dans les pays tempérés, la grippe est en effet une maladie hivernale. Mais des épidémies peuvent s’observer dès les premiers jours de l’automne ou les derniers jours du printemps. Le virus est inactivé par la chaleur et la lumière. Les conditions climatiques lui sont par conséquent plus favorables en hiver. C’est d’autre part à cette saison que les regroupements humains dans une atmosphère confinée sont plus fréquents.
Le « coup de froid » est une réalité : les températures basses réduisent les capacités de défense des voies respiratoires aussi bien mécaniques qu’immunologiques. De longue date, évoquant les circonstances de survenue des infections respiratoires (bronchite ou pneumonie), les cliniciens les ont désignées comme « a frigore ». Le bon sens populaire invite non sans raison à se protéger quand les températures sont très basses en interposant devant la bouche et le nez un « cache-nez ».
Dans les pays tropicaux, la grippe s’observe durant toute l’année.[/i]

Source : [i]Les grippes en question, comprendre un fléau[/i], de Paul Léophonte, éd. Privat.

On appelle d’ailleurs la grippe qui sévit en Europe pendant l’hiver grippe saisonnière ou annuelle par opposition aux grippes pandémiques comme la grippe espagnole, par exemple.

Et un article du site de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) confirme :

[i]Le virus se transmet facilement d’une personne à l’autre par voie aérienne, au moyen des microgoutelettes et des particules excrétées par les sujets infectés lorsqu’ils toussent ou éternuent. Le virus grippal pénètre dans l’organisme par le rhinopharynx.
Les symptômes apparaissent de 1 à 4 jours après la contamination. Les sujets atteints deviennent contagieux un jour avant l’apparition des symptômes et le restent pendant 7 jours.
La maladie se propage rapidement, en particulier quand il y a de fortes concentrations de populations. Le virus survit plus longtemps à l’extérieur de l’organisme lorsque le temps est sec et froid, raison pour laquelle les épidémies saisonnières surviennent en hiver dans les climats tempérés.[/i]

Source : site de l'OMS.

Le site Vulgaris Medical propose un article très détaillé sur les virus, que vous pouvez consulter en cliquant ici.

Le site Passeportsanté.net donne une définition de la gastro-entérite, et de ses causes :

[i]La gastroentérite est un trouble digestif fulgurant qui cause nausées, vomissements, crampes à l’abdomen et diarrhée. Elle affecte à la fois l’estomac et l’intestin, dont les parois deviennent temporairement enflammées. Dans la majorité des cas, cette affection est de courte durée. Les symptômes disparaissent au bout d'un à trois jours.
La gastroentérite est provoquée par de nombreux virus, bactéries ou autres micro-organismes qui contaminent la nourriture ou l’eau. L’intensité des symptômes varie selon la cause.
Le virus de Norwalk est reconnu comme l'agent le plus souvent impliqué dans les flambées épidémiques de gastroentérite virale. Ce virus a été identifié pour la première fois en 1968 dans une école de Norwalk aux États-Unis, lors d'une épidémie de gastroentérite. Le rotavirus est un autre type de virus fréquemment responsable de gastroentérites chez les jeunes enfants.
Chaque année, des épidémies de gastroentérite virale touchent des millions de personnes dans le monde, surtout des enfants. Au Canada, il y a recrudescence de gastroentérites virales durant l’hiver. Un phénomène similaire s’observe en Europe et aux États-Unis. Quant aux gastroentérites bactériennes, elles surviennent en toute saison.
À noter que même en période d'épidémie, certaines personnes résistent aux micro-organismes qui provoquent la gastroentérite : elles seraient immunisées.[/i]

Source : site Passeportsanté.net.

Et quand ils ne sont pas en train de se propager dans la population, les virus survivent dans ce que l’on appelle des réservoirs à virus, qui peuvent être des animaux ou des végétaux, en tous les cas des milieux extérieurs propices à la conservation du virus, en attente de facteurs favorables à leur propagation.

Si vous souhaitez plus d'informations dans le domaine de la santé, consultez le portail Cap'Culture Santé !
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact