Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Claquement de dents

Claquement de dents

par Guichet du Savoir, le 20/08/2008 à 15:54 - 8960 visites

Question


Pourquoi claque-t-on des dents et tremble-t-on quand il fait froid ?


Réponse du département Sciences et Techniques

Les tremblements du corps et les claquements de dents sont liés à la régulation de la température corporelle.

[i]Il peut arriver que l’organisme soit dépassé par son adaptation face aux températures extrêmes. A ce moment-là, au niveau du cerveau, les centres réglant le tonus musculaire intervient. Un curieux ballet se met en place à ce moment-là : il consiste à contracter les muscles antagonistes, c’est-à-dire à la fois les muscles effectuant un mouvement et leur contraire. Le corps met en branle un maximum de muscles pour fabriquer la chaleur nécessaire pour pallier au déficit thermique. Le frisson engendré par ce mécanisme se traduit par un tremblement convulsif et passager, provoqué par une sensation plus ou moins intense de froid ou par la fièvre.[/i]

user posted image

Pour réchauffer l'organisme, d'autres moyens sont mis à notre disposition :

[i]La vasoconstriction des vaisseaux sanguins cutanés : il existe un système nerveux, appelé système sympathique, qui fonctionne de façon autonome. Au niveau des vaisseaux sanguins de la peau, le système nerveux sympathique provoque une fermeture des vaisseaux. Le sang reste alors dans les régions profondes du corps et évite la peau. Celle-ci est isolée des couches profondes du corps par une couche de tissu (tissu sous-cutané adipeux). La dissipation de chaleur est alors considérablement diminuée, et la température superficielle tend à diminuer pour atteindre celle de l’environnement. Néanmoins, cette immobilisation temporaire du sang dans la peau ne doit pas durer trop longtemps. En effet, les cellules cutanées, constamment privées d’oxygène et de nutriments, commencent à se détruire : il s’agit des gelures.

Augmentation de la vitesse de fonctionnement de l’organisme (métabolisme) : le froid stimule la libération, par l’intermédiaire du système nerveux sympathique, d’une hormone appelée noradrénaline. La noradrénaline augmente la vitesse du métabolisme, faisant du même coup augmenter la production de chaleur. Ce mécanisme porte le nom de thermogenèse chimique.

Augmentation de la libération de thyroxine : il s’agit d’un mécanisme régulateur de la température beaucoup moins "brutal" que les précédents. Il intervient par exemple au cours du passage d’une saison froide à une saison chaude ou inversement. Il fait intervenir une hormone appelée la thyréolibérine (TRH) fabriquée à partir de l’hypothalamus, qui à son tour active la sécrétion de thyréotrophine (TSH) par l’intermédiaire de l’hypophyse et plus particulièrement de sa partie antérieure, l’adénohypophyse. Mais le processus ne s’arrête pas là. En effet, pour fabriquer de la chaleur en cas de besoin, il faut la présence dans le sang d’une autre hormone : l’hormone thyroïdienne (T3, T4). Celle-ci va accroître la vitesse du métabolisme et donc la production de chaleur, permettant ainsi à l’organisme de maintenir une température constante lorsqu’il fait froid.[/i]
Source : température corporelle, vulgarismedical
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact