Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Mères sur le tard à travers l'histoire

Mères sur le tard à travers l'histoire

par Gabrielle Colette, le 10/11/2008 à 16:28 - 4086 visites

Bonjour,

Je fais une recherche sur les grossesses tardives et je me demandais comment identifier les reines et autres femmes de l'histoire qui auraient eu descendance "sur le tard".

Je sais qu'Anne d'Autriche avait 37 ans à la naissance à Louis XIV... Comment trouver d'autres cas "historiques" ???

Grand merci pour votre aide.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 14/11/2008 à 15:02

Réponse du département Civilisation


Votre sujet d’étude porte sur un concept moderne qu’il est donc très difficile d’étudier d’un point de vue historique. Voici quelques pistes de réflexion liées à la notion de grossesse.

La procréation, devoir de la femme

Pendant des siècles la femme a été cantonnée dans un rôle de simple reproductrice : on attendait d’elle qu’elle soit féconde, qu’elle porte l’enfant et lui donne la vie. Les femmes étaient mariées dès la puberté notamment dans les milieux favorisés, devaient suivre rapidement les enfants à naître.

« [i]Aux XVI° et XVII° siècles, deux types de conduite sexuelle sont prédominants. Modéré, souvent sans amour, l’acte sexuel conjugal n’a d’autre but que la procréation d’un héritier mâle, tandis que les relations extra-conjugales laissent le champ libre à l’amour sentimental et au plaisir.[/i] »
Histoire des femmes : XVI° et XVIII° siècle, par Georges DUBY et Michelle PERROT

La stérilité et la répudiation
Lorsque la grossesse tardait à s’annoncer, la jeune mariée était coupable de ne pas pouvoir donner de descendance à son époux.
« [i]Rien n’était plus grave que la stérilité du couple, puisqu’elle interrompait le cycle et brisait la solidarité de la lignée. Les adultes en âge d’avoir des enfants faisaient le lien entre passé et futur, entre une humanité passée et une humanité à venir. Casser le fil était une responsabilité insensée.[/i] »
Histoire de la vie privée. De la Renaissance aux Lumières Sous la direction de Philippe ARIES et Georges DUBY

Pour en savoir plus sur les réactions face à l’idée de stérilité au Moyen-Age.
La naissance interdite : stérilité, avortement, contraception au Moyen-Age, par Jean-Claude BOLOGNE

Les mariages sans enfants finissaient bien souvent par la répudiation de la femme, l’homme devant trouver une autre épouse afin de transmettre son nom et son héritage. Le grand dictionnaire universel du XIX° siècle définit la répudiation comme l’acte de renvoyer sa femme dans les formes prévues par la loi. La femme est déchue de son état d’épouse. Ce fut le cas notamment de Joséphine, première femme de Napoléon Bonaparte. Napoléon veut fonder une dynastie et il lui faut un héritier. Poussé par ses conseillers, il répudie Joséphine.

Voici quelques exemples de reines qui ont souffert de l’attente d’une grossesse.

Catherine de Médicis
En 1533 le mariage du future Henri II et de Catherine de Médicis, âgés de quatorze ans, est célébré à Marseille. La grossesse se fait attendre, et, en 1538, des courtisans mal intentionnés parlent de stérilité, invoquant la petite stature de Catherine et l’opposant à la vigueur physique de son époux.

Anne d’Autriche
Le 18 octobre 1615, le jeune Louis XIII épouse Ana Maria d’Autriche, infante d’Espagne. Cependant, ce n’est que 23 ans plus tard, le 5 septembre 1638 que naîtra leur premier enfant, le futur Louis XIV. Pourquoi donc une si longue attente ? Certains –dont le frère cadet de Louis XIII, Gaston d’Orléans- se réjouissent très vite de la stérilité de la reine qui durera vingt-deux années. Pour d’autres, cette absence d’héritier est un vrai problème et beaucoup reprochent à Anne d’Autriche cette stérilité.

Marie-Antoinette eût quatre enfants, Madame Royal, née en 1778 et future duchesse d'Angoulême, le premier Dauphin mort en 1788, une fille décédée en bas âge et le second Dauphin, né en 1785, plus connu sous le nom de Louis XVII. Mais sa première grossesse n'arrive que 7 ans après son mariage. Cette descendance tardive participe de la mauvaise réputation de la reine qui passe pour infidèle, et le roi pour un homme impuissant.

Les reines de France, dictionnaire chronologique, par Christian BOUYER.

Vous pouvez aussi compléter votre recherche en consultant en ligne le catalogue des bibliothèques universitaires françaises, le SUDOC.

Trois thèses datant du XIX° siècle semblent porter sur votre sujet :
- [i]Dissertation sur les naissances tardives[/i], par Marc Antoine CHAPEAU
- [i]Dissertation médico-légale sur les naissances tardives[/i], par J. Henri DUPUY
- [i]Des naissances précoces et des naissances tardives[/i], par R. FAURE.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact