Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Origine des vacances scolaires

Origine des vacances scolaires

par petitexalele, le 12/08/2009 à 11:22 - 2715 visites

Bonjour le Guichet du Savoir!

J'aimerais beaucoup savoir quelle est l'origine de nos vacances scolaires, car à l'étranger, les gens sont souvent étonnés que les enfants français ont plus de 2 mois de vacances! Je me dis qu'il y a quelque chose d'historique là-dessous, mais quoi?

Merci beaucoup le Guichet du Savoir!

PetiteXalele

Réponse de

par gds_cdp, le 12/08/2009 à 13:57

Réponse du service Guichet du Savoir


Bonjour,

Ainsi que nous l'avions expliqué dans cette précédente réponse qui retrace l'histoire des congés scolaires en France, les grandes vacances estivales telles que nous les connaissons aujourd'hui (du 1er juillet au 31 août) datent de la IIIème République, mais on les trouve déjà au XIXème siècle sur la période du 15 juillet au 30 septembre. La raison en est très simple : les mois d'été sont un important moment de l'année pour les travaux agricoles, les vendanges en particulier, et la main d'oeuvre des enfants des paysans est fortement mobilisée. Avec la disparition de la "petite paysannerie" et la fin du travail des enfants dans les champs, les vacances se sont réduites et déplacées, comme l'explique cet article de Daniel Moatti :

[i]Ces 10 semaines de congés accordées en été exauçaient les voeux des populations paysannes. En 1950, 49% de la population française exerçait encore une profession rurale. La moisson et les vendanges s’étalaient d’août à la fin septembre et exigeaient la présence de nombreux bras, dont ceux des adolescents scolarisés.

Cependant, l’instauration des congés payés, la grande victoire du mouvement ouvrier de 1936, bouleverse complètement la belle ordonnance du calendrier scolaire.

En effet, à partir 1955, avec l’aisance économique accompagnant « les trente glorieuses », de très nombreuses familles salariées partent régulièrement en vacances dès le 1er juillet, désorganisant l’agencement de la fin de l’année scolaire située entre le 1er et le 15 juillet.

L’école doit suivre le mouvement amorcé. Dès 1960, la rentrée est avancée au 16 septembre et le début des grandes vacances est fixé au 28 juin en 1961. C’est alors que les grandes vacances atteignent leur maximum, 10 semaines de congé. La population agricole étant encore importante, et la petite paysannerie ayant toujours besoin de l’aide des adolescents, la circulaire fixant le calendrier scolaire de l’année 1960/1961 précise qu’il est prévu des autorisations d’absences entre les 15 et 30 septembre accordées par l’Inspecteur d’académie, sur demande des personnes responsables, aux enfants ayant au moins douze ans qui sont occupés aux travaux agricoles (article 5, loi du 28 mars 1882), dans les départements viticoles compte tenu des travaux de vendanges (Circulaire du 19 septembre 1960).

Depuis 1981, les vacances se déchristianisent, les jours de congés liés au Mardi gras, deviennent les vacances d’hiver, celles de Pâques prennent la dénomination de vacances de printemps.

Sous l’impulsion des mouvements pédagogiques qui exigent un rééquilibrage des vacances scolaires, « les grandes vacances » devenues « les vacances d’été » vont être amoindries (2 semaines de moins) au profit des vacances de la Toussaint, 10 jours accordés de la fin octobre au 2 novembre, et d’hiver, 2 semaines reparties entre février et mars suivant les académies. Les deux semaines de vacances de septembre disparaissent définitivement avec l’extinction de la petite paysannerie française.

Cette nouvelle répartition suggérée au temps du ministère d’Alain Savary (1981/1984), repris par Jack Lang (1992/1993), tient compte, non seulement de l’intérêt des élèves, de la disparition du travail aux champs des adolescents, mais aussi des intérêts subtilement liés au tourisme. En effet, les mois de juillet et d’août ne peuvent être entamés sans risques de protestation des corporations professionnelles ayant des activités touristiques d’été, d’où le maintien des 8 semaines de congés d’été. En outre, les vacances d’hiver, anciennement liées au Mardi gras, ont permis le développement des stations d’hiver. [/i]

source et suite : Petite histoire des grandes vacances de Daniel MOATTI, Chercheur associé au Laboratoire d’Anthropologie, Mémoire, Identité et Cognition sociale.


En ce qui concerne les autres pays, européens, notamment, l'Espagne et l'Italie ont des vacances d'été à peu près semblables, alors qu'elles sont plus courtes dans les autres pays (de 1 mois à 1 mois et demi). Pour en savoir plus, ce rapport du Sénat sur Le calendrier des vacances scolaires dans les principaux pays européens. Voir aussi : le calendrier 2009 des vacances scolaires en Europe.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur

Points d'actu !

Des repères
pour comprendre l'actualité
www.pointsdactu.org

mentions légales - contact