Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Vision chez les chats

Vision chez les chats

par iannaki, le 14/05/2010 à 18:54 - 5436 visites

Bonjour merveilleux GdS,

Une question féline cette fois. Notre chat âgé d'un an nous parait être plus habile
avec l'odorat ou l'ouie qu'avec la vue. On a même un peu l'impression que de temps à autre il ne nous reconnait pas visuellement, mais au son de la voix ou ... à l'odeur. Qu'en est-il en général pour les chats? Sinon aurait-il un problème particulier de vision?

Mille merci par avance pour vos précieuses recherches ... félines

bien cordialement
bon courage et bonne journée

iannaki

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 15/05/2010 à 14:56

Réponse du service Guichet du Savoir

Bonjour,

Nous vous invitons tout d'abord à prendre connaissance de cette précédente réponse du département Sciences et techniques qui portait sur la vision des chats.

En complément, voici quelques extraits de l'ouvrage intitulé "Encyclopédie du chat" de Candida Frith-Macdonald apportant un éclairage intéressant sur les sens du chat :

LES YEUX
Ce que voit un chat laisserait perplexe son maître. Il arrive que le félin bondisse sur quelque chose de si minuscule que nous le remarquons à peine. Il semble apercevoir quelque chose, qui se situe en dehors de son champ de vision. D'autres semblent fixer un objet imaginaire situé droit devant eux. [...]
Les chats sont très sensibles à la lumière et peuvent la détecter à un niveau sept fois inférieur à notre seuil de visibilité. [...]
Les yeux du chat ont une position frontale qui favorise le champ de vision binoculaire. Son champ de vision totale de 200° est plus large que celui de l'homme (180°). L'oeil humain possède au niveau de la rétine des cellules concentrées en une zone, la fovea, qui accentue la perception des détails au centre du champ visuel. L'oeil du chat est pourvu d'une bande visuelle développée qui favorise le prédateur dans ses déplacements. [...]
L'adaptation qui a offert au chat une excellente vision nocturne lui a fait perdre en netteté. La largeur du cristallin rend la focalisation plus difficile, notamment sur les objets proches. Tout ce qui se situe à moins de 25 cm est certainement perçu de façon floue, ce qui explique que les chats ont tendance à recourir à l'odorat, au toucher ou au goût pour explorer leur environnement immédiat.
La position du cristallin dans l'oeil implique que les images formées sur la rétine sont plus petites et moins détaillées. La rétine du chat comparée à celle de l'homme présente quatre fois plus de cellules en cônes, d'où une image plus granuleuse. Enfin, le tapetum lucidum qui amplifie la lumière en la réfléchissant à l'intérieur de l'oeil, de façon à ce qu'elle frappe plusieurs fois la réine, semble avoir un effet négatif sur l'acuité visuelle du chat. En optique oculaire, l'acuité visuelle normale de l'homme est équivalente à 6/6. Cela signifie que le sujet discerne clairement une image test située à une distance de 6 mètres. A cette distance, le chat distingue à peine des détails que l'oeil humain peut percevoir entre 30 et 60 m. Ce qui explique que le chat semble hésiter lorsque quelque chose se présente directement face à lui.



LES OREILLES
Tous les propriétaires de chat vous le diront, le félin détecte et reconnaît, même de loin, le bruit de l'ouverture de sa boîte de croquettes, alors qu'il reste sourd à l'appel de son nom !
S'agit-il d'une surdité sélective réelle ou feinte ? [...]
Un chat localise la provenance d'un son en tournant ses oreilles en direction de cette source, avec une précision de 7 cm à une distance de 1 m. [...]
CHAMP AUDITIF ET DISTINCTION
Un animal perçoit plusieurs hauteurs de son ou fréquences, mais au-delà d'un certain seuil, certaines ondes sonores sont trop basses ou trop hautes pour être détectées. La perception du chat dans les basses fréquences est comparable à celle de l'homme, soit environ 20 Hz. Mais en ce qui concerne les hautes fréquences, le chat peut capter des ultrasons de 64 000 Hz. Cette fréquence correspond aux sons émis par les souris et les rats, permettant donc au chat de détecter ses proies. L'ouïe est déformée avec certaines fréquences. Notre sensibilité auditive excelle aux environs de 3 000 Hz, ce qui correspond à la hauteur de son de la voix humaine. Chez le chat, cette sensibilité est autour de 8 000 Hz. L'autre distinction tient à la façon dont le cerveau sépare et identifie différentes ondes sonores. L'aptitude du chat à distinguer les sons est plus limitée que celle de l'homme. Cela signifie que le chat habite un univers sonore très différent du nôtre. Lorsqu'il bondit sans raison apparente, il le fait souvent en réaction à un son que nous ne percevons pas. À l'inverse, certaines musiques ou le son émis par un appareil ménager sont imperceptibles pour lui. La plupart des mots correspondent pour lui à un babillage sans aucune signification, le choix d'un nom court et l'élévation du timbre de votre voix pour l'appeler réussiront à attirer son attention.



L'ODORAT ET GOUT
Ces sens sont parmi les plus difficiles à appréhender chez un animal, tant l'interprétation des réponses à différents stimuli se révèle complexe. En général, l'odorat chez le chat est plus développé que celui de l'homme, mais leur sens gustatif est moins raffiné.
Il existe d'autres différences bien plus importantes.
ODORAT
La sensibilité de l'odorat des félins est plus développée que chez l'homme, même si elle reste bien en deçà de celle du chien. Les cellules sensorielles tapissent les parois internes des cavités nasales du chat et offrent à ces récepteurs l'opportunité de déceler plusieurs odeurs. De plus, les chats disposent d'une cavité au niveau du palais, appelée « organe de Jacobson ». Lorsque le chat retrousse ses babines en une grimace caractéristique, connue sous le nom de « flehmen », deux petits orifices permettent aux odeurs de pénétrer dans cette cavité, où elles sont concentrées et absorbées. L'exacte fonction de cet organe reste encore en partie mystérieuse, même si son rôle semble plus particulièrement associé à
l'analyse des odeurs sexuelles.




Le Docteur Laetitia Barlerin dans son ouvrage intitulé "100 idées fausses sur votre chat : alimentation, santé, comportement..." présente les principaux signes de défaillance des cinq sens chez un chat :

- la vue : le chat brusquement aveugle mange moins, est apathique et explore peu son environnement. Il a souvent le regard fixe et peut devenir malpropre.
- l'ouïe : peu de signes accompagnent la perte de l'audition, car il conserve un comportement normal. Cependant, il a des sursauts de surprise quand on vient le caresser pendant la sieste.
L'odorat et le goût : un trouble de l'olfaction ou du goût peut être secondaire à une rhinite ou une gingivite. Il entraîne systématiquement une perte d'appétit.
- le toucher : il peut être affecté si on lui coupe les moustaches.



N'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire qui, en fonction des résultats d'un examen médical et comportemental de votre chat, pourra répondre à vos interrogations.
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact