Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Le svastika à la Brasserie Georges?

Le svastika à la Brasserie Georges?

par Juliette R., le 14/11/2010 à 12:15 - 5842 visites

Bonjour,
j'ai remarqué la présence de mosaïques qui représentent des "svastikas" lévogyres jaunes sur fond blanc dans la grande salle de la Brasserie Georges à Lyon sans être sûre de leur signification. D'après l'historique de la Brasserie, elle aurait été décorée dans le pur style Art déco par Bruno Guillermin en 1924. Je n'ai pas réussi à trouver de documents parlant d'un changement de dallage à la brasserie plus tardivement et je me demandais si, lorsque Lyon a été occupée, le sol avait pu être changé?
Ma question est la suivante: de quand datent les mosaïques de la brasserie? Et si elles datent de 1924, était-il fréquent de trouver le svastika dans la décoration Art déco?
D'avance je vous remercie

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 16/11/2010 à 17:42

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

C’est bien Bruno Francisque Guillermin qui est à l’origine du décor de la Brasserie Georges dans les années 20. Il s’est surtout investi dans la décoration du plafond : refusant la technique du marouflage, il a peint les décors directement sur les enduits, un chantier qui durera plusieurs mois. Ils représentent quatre scènes champêtres, reliées par une frise, sur le thème de la moisson, des vendanges, de l’eau et de la bière. Les murs sont habillés de marbres et les carreaux du sol forment des dessins géométriques. Aucune description et interprétation des motifs de ce dallage ne figure dans l’ouvrage Brasserie Georges : une brasserie au pays des bouchons de Jean-Louis André. Selon les auteurs, la Brasserie fut occupée (et quelque peu pillée) mais non pas transformée pendant la dernière guerre. Elle fut réquisitionnée par les Allemands le 3 janvier 1943 et devint la « Deutsches Kameradschaftshaus ». Les Allemands déménagèrent une grande partie de l’argenterie et de la verrerie. Lors de la destruction des ponts, les rideaux furent arrachés, les vitres soufflées et les plafonds décroûtés. A la Libération, la Brasserie fut réquisitionnée par les FFI (et il fut dérobé pour 68 670 francs de marchandises), puis les chemins de fer américains installèrent une imprimerie au fond de la grande salle et une cuisine dans l’entrée…

Concernant la présence de svastika ou swastika dans les motifs Arts Déco, nous n’avons rien trouvé de concluant : les motifs végétaux et particulièrement floraux sont omniprésents, figuratifs ou stylisés, et les motifs purement géométriques n’évoquent pas de swastika ou alors de très loin. Deux ouvrages, qui nous ont été conseillés par le département Art et Loisirs, et que nous vous invitons à feuilleter, présentent une grande quantité de motifs :
- Art déco , introduction de Stuart Durant
- Tissus art déco en France d’Alain-René Hardy

Le swastika est-il un motif de l’art populaire alsacien ? L’ouvrage d’Adolphe Riff L’Art populaire en Alsace, un recueil de planches, montre une huche sculptée datant de 1763, portant un motif de swastika courbe, ou chaque branche a plutôt une forme de feuille. Il s’agit en réalité du lauburu, qui est une croix basque.

Enfin, concernant l’origine du svastika, que les nazis se sont approprié mais qui remonte à l’antiquité, le département Civilisation a largement traité le sujet dans cette réponse.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact