Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > internat Favre

internat Favre

par Tob, le 04/01/2011 à 11:15 - 2598 visites

Bonjour,

Je recherche depuis quand l'internat Favre est propriété de la ville de Lyon. Je crois que ça fait suite à un legs mais je ne suis pas certain.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 06/01/2011 à 13:48

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

L’Internat Adolphe Favre est situé rue Chazière, dans le 4e arrondissement de Lyon. Jean Chazière, né en 1820, est décédé en octobre 1885 (ces funérailles ont eu lieu le 22 octobre). Il était d’une modeste famille de jardiniers de Caluire. Son nom a été donné à la rue des Missionnaires (ancien nom de la rue Chazière) en 1889. La Ville témoignait ainsi de sa reconnaissance, car Jean Chazière l’avait instituée sa légataire universelle. Le legs comprenait 2 immeubles, dont le n°48, qui devint un orphelinat de filles. Il léguait par ailleurs au Musée des Beaux-Arts 700 000 francs et 230 000 francs à l’Académie de Lyon.

L’Orphelinat municipal de jeunes filles, au 48, fut construit de 1888 à 1891 par M. A. Hirsch, pour un coût de 175 000 francs. La loi du 27 juin 1904 fixait alors ainsi les modalités de financement du service des enfants assistés : 2/5 des dépenses par l’Etat, 2/5 par le Département, 1/5 par la commune. En 1906, on recensait 18 orphelinats de paroisses publics ou privés, soit 16 pour les garçons, 1 mixte et un pour les filles.

Voici un extrait de la délibération 2010/2554, séance du Conseil municipal du 21 juin 2010 :

L’internat Adolphe Favre est un outil de la politique éducative et sociale de la Ville de Lyon. Il accueille des enfants de Lyon âgés de 6 à 13 ans rencontrant des difficultés scolaires, familiales et sociales et ne bénéficiant pas d’un environnement éducatif favorable à leur développement.

Il peut également être admis, sous réserve de financement de l’Etat, des enfants non lyonnais dans le cadre du programme de réussite éducative. Les enfants admis à l’internat le sont sur demande de leurs parents. L’action de l’internat est une action éducative. Elle ne se substitue pas à une mesure judiciaire ou administrative ni à une orientation en secteur spécialisé. L’internat s’inscrit pleinement dans le cadre de la démarche de veille et de réussite éducative et en constitue un des outils
.

Un article du gratuit Lyon Plus daté du 6 janvier 2011 annonce la possible fermeture de l'Internat municipal en juin prochain. Selon le journal,il accueillerait actuellement environ 70 écoliers issus des "quartiers sensibles" de Lyon. L'adjoint aux Affaires sociales, Yves Fournel, renvoie la responsabilité de sa fermeture "probable" au désengagement de l'Etat lié à l'arrêt programmé du dispositif de Réussite éducative, et au silence du Conseil général du Rhône. La contribution de l'Etat est passée de 485 000 à 310 000 euros. Depuis 2009, le Département versait environ 40 000 euros. La Ville assurait le reste, soit 600 000 euros. Mais aujourd'hui, Etat et Conseil général considèrent qu'il s'agit d'une structure municipale qui n'entre pas dans leur champ de compétences.

Un article du journal Le Progrès du 5 janvier 2011, signale que la Préfecture a consenti a débloquer 150000 euros pour 2011.

Sources historiques

-Lyon et la région lyonnaise en 1906
-Dictionnaire des Lyonnaiseries de Louis Maynard.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact