Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > équivalence de monnaies

équivalence de monnaies

par cdc150, le 25/04/2011 à 16:45 - 11728 visites

Peut-on savoir l'équivalence (même approximative) d'une livre tournois de 1525 en euros ?
Peut-on connaître l'équivalence d'un écu de 1657 en euros ?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 28/04/2011 à 10:27

Réponse du département Civilisation

"La livre tournois, qui apparaît en France au 18e siècle, est l'unité de compte qui prévaut tout au long du Moyen Âge et sous l'Ancien Régime, avant que le franc ne devienne, en 1795, l'unité monétaire française. Jusqu'à la fin du 18e siècle, les transactions qui donnent lieu à des paiements se règlent en monnaie métallique, par remise de pièces de monnaie de la main à la main. Le régime monétaire fixé par le pouvoir royal, qui règle la définition de la monnaie, la fabrication, l'émission et la circulation des pièces, repose sur une distinction entre trois concepts : l'unité monétaire, l'unité étalon et l'unité de compte. L'unité monétaire (gros, agnel, teston, pistole, écu, louis, etc.) est représentée par des pièces de monnaie frappées, qui circulent sans mention matérialisée de leur valeur. L'unité étalon est double : l'argent et l'or sont en effet les métaux avec lesquels sont réalisées les espèces. Enfin, l'unité de compte, la livre tournois et ses divisions, le sol (ou sou) et le denier, est un système de nombres qui exprime les valeurs et les prix des marchandises..." in Encyclopaedia universalis

"En novembre 1475, Louis XI créa l'écu au soleil, qui est un écu à la couronne surmontée d'un petit soleil, à la taille de 70 au marc et au titre de 23 1/8 carats, ayant cours pour 1 livre 13 sols tournois. Ce type d'écu eut une grande fortune : il fut frappé sous les règnes de Charles VIII, Louis XII, François Ier, Henri II, avec, depuis 1519, un léger affaiblissement du titre (23 carats) et du poids (taille de 71 1/6 au marc). Le cours, cependant, ne cesse de monter. On passe à 2 livres, puis à 2 livres 5 sous. Cette tendance s'accélère vers la fin du xvie siècle. L'écu passe à 50 sous en 1561, à 54 en 1573, à 60 en 1575, puis à 68 sous. En septembre 1577, un édit, rendu sur les remontrances de la Cour des monnaies, fixait l'écu à 60 sous, et interdisait ce compte par sou et livre qu'il remplaçait par le compte à écu. On considérait que le compte par sou et livre était responsable de la hausse de l'écu : un débiteur en livres avait tout intérêt à hausser le cours de l'écu pour réduire le nombre d'écus qu'il aurait à payer. 100 livres se payent avec 50 écus d'or si le cours de l'écu est de 40 sous, avec 33 écus 1/3 si le cours est de 60 sous. Mais le compte par sou et livre fut rétabli dès 1602. Le cours de l'écu continue à monter : en 1614, 3 livres 15 sous ; en 1630, 4 livres 3 sous ; en 1636, 5 livres 4 sous. On continua à frapper des écus jusqu'en 1656, date à laquelle l'écu fut définitivement remplacé par le louis, mais l'écu continua à avoir cours, pour une valeur qui variait entre 5 et 6 livres. En décembre 1689, la valeur de l'écu fut fixée à 6 livres, mais jusqu'au 31 mars suivant exclusivement. Passé ce terme, l'écu ne devait plus être reçu dans les hôtels des monnaies. Un texte de 1693 est le dernier qui parle de l'écu." in Encyclopaedia universalis

Nous avons répondu à de nombreuses reprises à des questions ayant trait à la valeur comparée des monnaies. Parmi ces réponses, vous trouverez : valeur de la livre en 1700, Economie au moyen-âge, conversions monétaires

Pour vous faire une idée de votre "pouvoir d'achat" avec 1 livre tournois ou 1 écu vous pouvez vous reporter à la page : évolution des prix du 15ème au 19ème siècle. Essayons par exemple un petit calcul un peu fantaisiste : vous trouverez sur ce site internet qu'en 1535 à Angoulême le prix du pain est fixé à 10 sols tournois pour 500 grammes. Sachant que 20 sols ou 240 deniers équivalent à une livre, votre baguette actuelle de 200 grammes et 1€ vous coûterait 4 sols, d'où vous pourriez considérer qu'une livre tournois, en seule référence au prix du pain, est l'équivalent de 5€. Pour l'écu, qui équivaut à 5 livres environ dans les années 1650 (voir plus haut), on obtiendrait comme résultat d'équivalence en € approximativement 25€. Nul doute que d'autres comparaisons donneraient des résultats bien différents...

Dans "Le franc, histoire d'une monnaie" de René Sédillot, vous trouverez de nombreux tableaux récapitulatifs des équivalences de la livre tournois en grammes d'argent fin, en grammes d'or fin. Pour le règne de François 1er, la première émission de 1515 est donnée à l'équivalence de 18 grammes d'argent fin, la dernière de 1541 est donnée à 16,01.
Comme le souligne l'encyclopédie en ligne Wikipedia il est assez vain de vouloir établir des comparaisons entre une monnaie du 16ème siècle et une monnaie du 21ème. Toutefois, à l'article sur la livre tournois, vous trouverez le passage suivant : "Très grossièrement, et pour fixer un ordre de grandeur, on peut considérer qu'une livre tournois : de 1314 équivaudrait à 10 000 euros 2011 ;de 1684 équivaudrait à 15 € de 2002." Et en note : "Au cours moyen de l'or en avril 2009 (21649 EUR), on peut établir la valeur transposée de la livre tournois à 21649 x 0.008271 = 179.05 EUR." (Soit au cours actuel de l'or, sil l'on utilise la même formule : 272.60€).
En ce qui concerne l'écu, vous trouverez sur l'article Monnaie d'ancien régime un tableau synoptique des types monétaires de 1260 à 1679 mentionnant pour le lis d'or de Louis XIV de 1655-1657 une équivalence or pur de la livre à 0,5gr, soit environ 17€ au cours actuel de l'or. (32963 €)

Pour compléter, voici quelques références bibliographiques :

Le franc, histoire d'une monnaie de René Sédillot
Histoire financière de l'antiquité à nos jours de Gabriel Ardant
Le Moyen-Age et l'argent de Jacques Le Goff
Monnaies du moyen-âge de Philip Grierson
Histoire économique et sociale du monde XIVe-XVIe siècle de Pierre Léon
Histoire morale et immorale de la monnaie de René Sédillot
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact