Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > religions d'asie

religions d'asie

par denbar, le 05/02/2005 à 09:52 - 2624 visites

quels liens claire peut on eventuellement etablir entre hindouisme et bouddhisme?


Réponse de denbar

par denbar, le 05/02/2005 à 10:02

quels liens peut on etablir entre shakyamuni et siddharta .merci.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 08/02/2005 à 08:31

Réponse du département Civilisation

[i]Le bouddhisme est une religion historique, à fondateur : il se distingue en cela très profondément de l’hindouisme, au sein duquel il est apparu à la fin du VIe s. av. J.-C… C’est en effet dans le bassin du Gange, vers 525, que le Bouddha Sâkyamuni* commença à prêcher sa doctrine, après avoir connu l’Eveil. Le VIe s. est une période de grande effervescence intellectuelle et spirituelle dans l’Inde du Nord… En Inde l’élite spirituelle, composée essentiellement des brahmanes et des ascètes, tentait alors de résoudre un certain nombre de problèmes… : le monde est-il fini ou infini ? éternel ou de durée limitée ? Le Soi (âtman) de l’homme est-il lui-même éternel, ou de durée limitée ? Le monde et le Soi sont-ils causés par quelque autre être, ou sont-ils produits sans cause ? L’esprit humain peut-il acquérir des connaissances certaines, ou bien la prudence impose-t-elle de ne tenir aucune opinion comme valable ?Le Soi subsiste-t-il après la mort ?…
A ces questions le Bouddha va apporter une réponse originale. S’il conserve en effet les notions védiques de karma et de samsara, il rejette énergiquement celle d’âtman : pour lui, il n’y a pas de Soi, ni au plan individuel ni au plan universel ; c’en est donc fait de l’identification Atman-Brahman enseignée par les Upanishad. Cette doctrine de l’anatta (en pâli « absence d’âtman ») est tout à fait fondamentale et spécifique du bouddhisme.
D’autre part, le Bouddha se refuse non moins énergiquement à répondre aux questions concernant le monde… [lesquelles] sont selon lui oiseuses, car les réponses ne libèrent pas l’homme de la souffrance…Toute l’originalité du Bouddha consiste à formuler un diagnostic concernant l’origine de la souffrance, à montrer que la cause peut en être supprimée, et à indiquer le chemin qu’il faut suivre pour… obtenir la cessation de la souffrance qui équivaut à l’entrée dans le nirvâna…
Pendant quarante-cinq ans environ, le Bouddha prêche cette doctrine avec succès ; le nombre de ses disciples… s’accroît rapidement, et à sa mort la Voie bouddhique apparaît non seulement comme un mouvement hétérodoxe et subversif par rapport à l’hindouisme, mais comme constituant une religion nettement distincte…[/i]

(Extr. du Dictionnaire des religions dir. par Paul Poupard)

Dans son article L’Inde du Bouddha, paru dans les Dossiers du [i]Nouvel Observateur[/i] (p. 36-39), Michel Hulin, montre clairement cette rupture radicale que marque la pensée du Bouddha tout en s’inscrivant dans la tradition brahmanique de l’Inde ancienne.
[i]Sur le plan des idées et des pratiques éthico-religieuses, le Bouddha est loin de toujours s’opposer frontalement aux brahmanes. Sous prétexte qu’il ne reconnaît pas le système des castes – il recrute ses disciples dans toutes les castes et il les traite sur un pied d’égalité – on a voulu faire de lui un révolutionnaire avant la lettre. En réalité, sa position est davantage a-brahmanique qu’anti-brahmanique… Le Bouddha reprend à son compte toute une cosmo-théologie plus ou moins directement dérivée des « Veda » et formant la base de l’image du monde commune de ses contemporains.[/i]

Selon l’hagiographie bouddhique, le Bouddha [i]à sa naissance reçut ce double nom : Siddhatha, « celui qui atteint son but » et Gotama, « le meilleur d’entre les bovidés », nom clanique faisant allusion aux troupeaux, source de richesse, possédés par les Shakya… près de l’actuelle frontière indo-népalaise.[/i]
(Cf. Le Bouddha de Jacques Brosse)
*Ainsi c’est au clan des Shakya, classe noble dont son père était le chef, que le Bouddha doit son surnom de Shakyamuni (ou Sâkyamuni) « le sage des Shakya »


Le portail Eurasie vous permet d’accéder en ligne à un grand nombre de références et d’informations sur les philosophies orientales et renvoie à de nombreux sites.
Nous vous signalons entre autres buddhaline.net et bouddha.org


  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact