Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > pseudo

pseudo

par jimmyjames, le 06/02/2005 à 19:47 - 5498 visites

unsure.gif 1. Retraité depuis peu (carrière dans la recherche en biophysique puis "High Tech"), je m'intéresse plus particulièrement à la question "science vs pseudo- science" et je désire savoir s'il existe des articles, thèses et/ou livres à la BM de Lyon concernant ce sujet.
2. Dans ce cas, serait-il possible de faire envoyer ces éléments sur la bibliothèque de La Méjanes d'Aix-en-Provence où je suis inscrit et que je fréquente régulièrement ?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 08/02/2005 à 11:59

Réponse du département Sciences et Techniques


Pseudoscience : Savoir organisé qui n'a pas la rigueur d'une science

In : Petit Larousse

[i]Ce terme a moins une fonction de référence qu'un effet de condamnation. C'est un verdict dénonçant des pratiques de savoir qui se donnent l'apparence de la science. Pratiques de charlatans puisque le titre de science est usurpé de manière illégitime avec l'intention d'abuser de l'aurorité qu'il confère.

Ceux qui pratiquent lesdits savoirs ont recours à d'autres prépositions pour dire le statut un peu à part de leurs recherches. ainsi, par exemple, le physiologiste français Charles Richet fondait en 1905 la "métapsychique", science des processus psychiques insolites, dont témoignaient notamment les médiums et les fantômes qu'ils savaient convoquer. Tout en reconnaissant que ces phénomènes dits "supra"normaux sont incompréhensibles, absurdes, Richet entendait les faire entrer dans la science...

Méta-, supra-, para-, ces jeux sur les préfixes disent la difficulté à situer l'étude des phénomènes qui ne rentrent pas dans le cadre de ce qui est admis comme "normal" ou "plausible". Or ce sont les "lois de la nature" qui délimitent le champ du possible comme du plausible. ...

Inversement, on peut dire qu'est occulte, inintelligible, non légitime ce qui ne cadre pas avec le paradigme dominant, mais qu'un paradigme différent pourrait bien rendre au moins pensable et donc légitime....

La possiblité d'étendre les fontières du naturel est souvent la racine des espoirs qui sous-tendent les parasciences. Néanmoins, il faut une foi bien accrochée dans la version "positiviste" d'une science ouverte à l'expérience, prête à partir à l'aventure sous la pression des faits, quand ils osnt bien établis, pour oser parier sur l'avenir de ces sciences. Du moins tant que règnera le grand partage entre scientifiques et charlatans. Car ce partage et la disqualification qu'il implique sont au coeur du problème.[/i]

In : 100 mots pour commencer à penser les sciences d'Isabelle Stengers et Bernadette Bensaude-Vincent, philosophes des sciences.

Voici quelques documents complémentaires :

Philosophie, mythologie et pseudo-science : Wittgenstein lecteur de Freud / Jacques Bouveresse

Les pseudo-bases de la "science nouvelle" du pendule ou crémastomancie : lettre ouverte à M. l'abbé Mermet et aux candidats aux baccalauréats

Racisme, science et pseudo-science

Racismes et races : histoire, science, pseudo-science et politique

La Science et ses doubles : sciences parallèles, savoirs initiatiques et recherche avancée : une nouvelle dialogue

Guide des sciences parallèles

Science et pseudo-sciences (site internet)

Pseudo-médecines (site internet)

Association des sceptiques (Québec) (site internet)

Réponse de

par gds_bp, le 08/02/2005 à 13:58

Réponse du service Guichet du Savoir

Si l'un de ces documents vous intéresse, il faut vous adresser au service de prêt entre bibliothèques de la bibliothèque Méjanes à Aix-en-Provence.

[i]Le prêt entre bibliothèques (PEB ou parfois encore "prêt-inter") permet à un organisme documentaire (bibliothèque ou centre de documentation) d’obtenir d’un autre établissement un document qu’il ne possède pas dans son fonds.

Le document recherché peut être :
- prêté temporairement à la bibliothèque emprunteuse (en général pour un mois) qui le mettra elle-même à disposition des lecteurs en consultation sur place uniquement, salle du Fonds ancien
- ou adressé sous la forme d’une reproduction (photocopies, microfilms…) : cas des périodiques, des documents précieux ou fragiles. [/i]

source : bibliothèque de Lyon
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact