Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Chats et ophtalmo

Chats et ophtalmo

par Neskitsch, le 21/02/2005 à 20:09 - 5154 visites

Bonjour,
Les chats perçoivent-ils les couleurs ? et dans l'obscurité, comment voient-ils ?

merci

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 22/02/2005 à 11:59

Réponse du Département Sciences et Techniques

« Aveugle à la naissance, c’est à 10-12 jours que le chaton ouvre les paupières et adapte la forme de sa pupille aux variations d’intensité lumineuse. Ce n’est que vers l’âge de quatre mois que la couleur de ses yeux sera complètement fixée.
Les yeux du chat sont positionnés dans un plan relativement frontal et antérieur, ce qui lui confère par superposition des champs visuels de chaque oeil, une bonne vision stéréoscopique (bonne appréciation des reliefs). Son champ visuel total est légèrement supérieur au nôtre (environ 180° contre 160 ° chez l’homme).
Si l’ensemble de l’organisation du globe oculaire n’est pas spécifique au chat, en revanche, la forme de la pupille et la zone rétinienne le sont. La forme de la pupille est due à la contraction ou à la dilatation de l’iris, dont les très petits muscles s’adaptent à l’intensité lumineuse par un mécanisme réflexe. Dans la pénombre, les muscles rayonnés se contractent, dilatant considérablement la pupille et réduisant l’iris à un fin liseré coloré. Dans la lumière vive, ce sont les muscles circulaires qui se contractent, réduisant la pupille à une très fine fente verticale et déployant l’iris qui révèle alors toute sa richesse colorée. Ce mécanisme permet au chat non seulement de ne jamais être ébloui, mais aussi, et surtout, de profiter de la plus faible perception lumineuse dans la pénombre pour voir son environnement. Cette perception très fine est accentuée par une rétine riche en cellules en bâtonnets et tapissée d’une zone particulière qui réfléchit la lumière.
Le chat possédant beaucoup plus de cellules en bâtonnets – responsables de la vision crépusculaire en noir et blanc – que de cellules en cônes – responsables de la perception des couleurs -, on a longtemps dit que le chat ne voyait pas les couleurs ; en fait, s’il les distingue moins bien que l’homme, il est très exagéré de prétendre qu’il ne voit qu’en noir et blanc. En tout état de cause, une vision performante dans la pénombre est beaucoup plus importante pour un chasseur du crépuscule qu’une imparfaite perception des couleurs.
La rétine du chat a en outre la particularité d’être tapissée, en arrière des cellules sensorielles, d’une couche pigmentaire qui réfléchit la lumière ; ainsi s’explique que les yeux du chat brillent la nuit et qu’il y voit si bien : un même rayon lumineux passe donc deux fois sur les cellules sensorielles. »


Source : Le chat
Autre livre à consulter avec profit : Vous et votre chat

Voir aussi le site : ophtasurf.free.fr
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact