Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Insolites > Chant

Chant

par binouzours, le 27/06/2012 à 23:22 - 3010 visites

Bonjour.
On remarque que lorsqu'un nombre important de personnes amateurs (amatrices?) chantent on ne perçoit pas les erreurs, les problèmes de hauteurs notamment.
Cela se vérifie lors de grande manifestation où la foule peut entonner une mélodie, un air connu.

Comment se fait-il que ce qui devrait être une totale cacophonie, se retrouve en fait être quelque chose d'assez mélodieux?

Je ne résiste pas à vous donner le plus beau de exemples:

Réponse du Guichet du savoir

par bml_mus, le 28/06/2012 à 15:17

Réponse du Département musique :

Bonjour,

Merci de nous avoir fait découvrir cet extrait. On y entend le chanteur Bobby McFerrin qui, lors d'un concert, demande à son public d'entonner l'Ave Maria que Charles Gounod (avant Maurane), composa "sur" le premier prélude du Clavier bien tempéré de Jean Sebastien Bach. Le résultat est concluant, et même étonnant : tandis que McFerrin vocalise les arpèges du prélude, la "foule" chante parfaitement l'Ave Maria, dont la mélodie et le rythme ne sont pourtant pas si simples, notes tenues, intervalles difficiles. (On imagine évidemment difficilement d'inverser les rôles ! )

Bobby, vocaliste hors pair et fin musicien a sans doute le public qu'il mérite ...
Bravo le public, franchement c'est pas fastoche !
Tellement pas facile qu'on peut se demander, sans le moindre mauvais esprit, quel serait le résultat si on enlevait à ce choeur improvisé (??) les quelques chanteurs "leaders" qui assurent rythme et intonation (on perçoit clairement des meneurs vocaux à l'écoute de l'extrait). Mais comme vous nous avons été séduits par le résultat.

Une foule peut certes, sans être dirigée, entonner une mélodie, un air connu pour peu que la musique n'en soit pas trop compliquée.
Généralement une espèce de consensus vocal approximatif se dégage assez rapidement, une tessiture moyenne s'impose, les moins sûrs suivent les plus assurés et comme toujours ceux qui braillent le plus fort ont le dessus, même s'ils sont à côté de la plaque vocale (observez au prochain "happy birthday" beuglé en choeur).
Certains airs sont conçus pour des exécutions collectives "amateurs" : hymnes nationaux, cantiques dans la liturgie, chants militaires, slogans mis en musique. Ils comportent normalement peu de difficultés d'exécution (quoique l' hymne national islandais , écrit sur deux octaves soit en pratique inchantable), les mélodies sont généralement simples, à priori pas de polyphonie, ambitus réduit, rythme simple, tonalité nettement définie, alternance conventionnelle de modes majeur et mineur, peu ou pas de modulation, etc ... On voit bien que les chorals d'une passion de Bach ne sont pas écrits comme les choeurs fugués, que les passages destinés au voix d'enfants dans un opéra de Britten sont beaucoup plus simples que les morceaux des solistes adultes.

Le chant de foule, avec des chanteurs non préparés, n'est pas, nous semble-t-il, aussi systématiquement "mélodieux" que vous semblez le penser, (aussi intense, vibrante, touchante que puisse être l'expérience vécue de l'intérieur et tous ceux qui ont un jour àchoeurjoué à quelques centaines réunies confirmeront).
Mais du délicieusement mélodieux au totalement cacophonique il y a un monde .
Tentez l'expérience de faire chanter en choeur "l'été indien" de Joe Dassin à une centaine de personnes prises au hasard Rue de la République.
On meurt d'envie d'écouter le résultat, que vous ne manquerez pas de poster sur U-Tube.

Merci encore en tous cas de nous avoir fait découvir ce "plus beau des exemples", à notre avis guère représentatif d'une exécution vocale collective spontanée amateur.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact