Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Insolites > MARIAGE LE SAMEDI.

MARIAGE LE SAMEDI.

par balaton, le 04/07/2012 à 08:11 - 2025 visites

Bonjour,
Ayant fait de longues recherches généalogiques sur ma famille et un peu plus, j'ai découvert avec grande surprise, que la plupart des mariages, au moins en milieu rural, entre disons : 1789 et 1939, n'ont pas eu lieu un samedi !!! alors que, renseignements pris auprés de plusieurs mairies: depuis 1945, 90% au moins des mariages ont bien lieu un SAMEDI, -je n'ai pas échappé à cette "règle" -, même si, cela est désormais moins évident, depuis quelques années ,en particulier pour des 2° mariages et plus.
Il existait aussi un facteur saisonnier comprehensible, en particulier dans la France rurale,facteur qui existe toujours, mais pour des raisons différentes.

Pensez vous que,dans l'abondante littérature sociologique autour de la thématique du mariage, ces notions de date, saison, et surtout jour aient été évoquées ou étudiées quelquepart ?
d'avance merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ah, le 04/07/2012 à 12:11

Bonjour,

Il existe plusieurs communautés en France. Les rituels et date du mariage religieux varient selon que les futurs époux sont juifs, musulmans, chrétiens catholiques, orthodoxes et protestants. Par exemple, chez les orthodoxes, la célébration du mariage s’effectue la plupart du temps le dimanche après midi.

Nous supposons que vous faites allusion au mariage catholique et civique.

Dans l’Eglise catholique aucun mariage religieux n’est célébré lors des trois derniers jours de la Semaine Sainte. Les autres dates exclues s’étendent de Noël à l’Epiphanie, et comprennent la période de carême, les mercredis et les vendredis.

En France, les samedis et les dimanches sont les jours les plus choisis pour organiser les mariages et les festivités même si elles peuvent être aussi organisées le jeudi ou le vendredi.

L’article Mariage catholique, Coutumes du mariage catholique en Europe confirme cette information :

Actuellement le jour le plus souvent choisi pour le mariage est le samedi après-midi ; toutefois l'Église catholique ne peut pas célébrer de mariages le vendredi saint et le samedi saint (les deux jours qui précèdent Pâques) (Cf Rituel romain de la célébration du mariage, Desclée-Mame, Paris, 2005).

En remontant aux origines du mariage en France, il apparaît que cette institution a connu des formes diverses au fil de l’histoire. Ses rites évoluent dans le temps selon les acteurs historiques, les conquêtes, les mouvements et mélanges de populations. Toutefois peu à peu l’Eglise l’institutionnalise, tout en respectant ses variétés régionales. Ainsi les coutumes matrimoniales changeant selon les localités, les dates diffèrent parfois selon les localités. Ci-dessous, un bref aperçu de cette évolution :

Le mariage public apparaît sous l’Empire Romain ; avant, se marier était un acte strictement privé. L’Eglise des premiers siècles accepte la notion juridique du mariage romain qui repose sur le consensualisme, mais elle rejette les rites nuptiaux païens. C’est Saint Augustin (fin IV, début Vème siècle) qui définit une conception du mariage qui influence toujours la vision de l'Église catholique. Des orientations, des règles, sont esquissées au sujet du mariage. L’Eglise des Vème, VIème et VIIème siècle consolide sa position dans la société, mais son emprise sur l’évolution des mœurs est lente. Effectivement, suite aux invasions barbares, les populations germaniques et, wisigoths s’installent en France avec de nouvelles conceptions du mariage, de nouvelles coutumes « qui, loin de s’intégrer dans le système romain ont contribué à freiner son évolution. » Ainsi, la période mérovingienne est marquée par beaucoup de désordres dans le domaine du mariage. Sous les carolingiens, on assiste à un essor de la législation et de nombreux traités de morale pratique sont rédigés par des hommes d’Eglise. Toutefois, l’Eglise, par prudence, respecte les multiples mœurs et traditions des populations qu’elle s’efforce de moraliser. C’est à partir du XIème siècle que l’Eglise domine l’institution matrimoniale : elle est la seule à régir le mariage sous la double compétence législative et juridique. « En 1215, le concile de Latran permet à l’Eglise de réduire les mariages clandestins ou arrangés. Le mariage devient un « sacrement » dans les faits. » « Souhaités par l’Eglise et les fidèles, les rites religieux connaissent une grande variété de formes, les usages variant suivant les régions. (…) Le premier rituel connu date du XIème siècle. » Source : Préparation mariage info

L’article de L. Hérault, intitulé « Rituels de fiançailles et de mariage dans le haut bocage vendéen », publié dans Terrain (1987, n° 8, pp. 42-51) donne un exemple de variété temporelle et confirme vos intuitions explicatives :

Dans la première moitié du siècle les noces duraient plusieurs jours. Le mariage avait souvent lieu le mardi mais la fête commençait dès le dimanche. Ce jour-là, les jeunes de la famille se réunissaient chez la fiancée pour préparer les décorations de la salle – roses et guirlandes en papier – et pour danser, on appelait cela se faire le pied. Le lundi, si le repas avait lieu à la ferme, on préparait la loge ou la grange. Le mercredi, lendemain du mariage, on se réunissait pour manger les restes et conduire la mariée dans sa nouvelle demeure. Ce scénario était plus particulièrement celui des agriculteurs, alors majoritaires. Les noces des bourgadins – les habitants du bourg, artisans, commerçants, ouvriers –étaient, au dire de tous, moins importantes : on ne se faisait pas toujours le pied et, le lendemain, la mariée n'était généralement pas conduite chez elle ; elles étaient donc moins longues et nous verrons plus loin qu'elles se différenciaient aussi par l'absence de certaines séquences. A partir des années 60, avec les contraintes du travail salarié dans l'industrie, le samedi devient le jour des mariages et la noce se suffit de cette unique journée.

L’article de Catherine Labrusse-Riou, intitulé Mariage, consultable dans l’Encyclopédie Universalis, explique comment le mariage civil domine dans la société actuelle. Ce qui aurait, une incidence sur le choix du jour de la cérémonie.

De nos jours, l'état civil s'est, dans les grandes villes du moins, bureaucratisé, et le rite du mariage tend à être ravalé au rang d'un simple enregistrement. La décadence des oppositions que la publicité préalable doit permettre, la désolennisation de fait de la cérémonie civile tendent tout à la fois à diminuer l'importance sociale du mariage et le rôle de la société dans son accomplissement, rapprochant ainsi le mariage moderne du consensualisme originel. (…)

Hors de France, où les conflits des pouvoirs laïc et religieux n'ont pas eu la même acuité, les règles sont souvent bien différentes. Le principe français d'un mariage civil obligatoire est suivi par de nombreux pays européens (Belgique, Pays-Bas, Allemagne...). Dans la plupart des autres pays, qu'ils soient de tradition catholique (Italie, Espagne, Portugal) ou protestante (pays anglo-saxons et pays nordiques), les individus ont le libre choix de la forme civile ou religieuse du mariage, et la seconde a la même valeur juridique que la première.


Pour finir, quelques documents sur le sujet :

Amours et mariages de l' ancienne France / Martine Segalen ; avec la collaboration de Josselyne Chamarat (Paris, Berger-Levrault)

Les époux, le seigneur et la cité : coutume et pratiques matrimoniales des bourgeois et paysans de France du Nord au Moyen âge / Robert Jacob (Bruxelles, Facultés universitaires Saint-Louis, 1990)

Les spécificités régionales des comportements d'union à la fin du XXème siècle / Yohan Delmeire ; sous la direction de Chantal Blayo ([S.l.], [s.n.], 2010)

Portail de la liturgie catholique : Le déroulement du rite du mariage

Le sacrement de mariage, un acte de l’Eglise

Mariage chrétien
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact