Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Insolites > Le corbeau et la mouette

Le corbeau et la mouette

par laure.ms, le 21/07/2012 à 11:21 - 1167 visites

Bonjour,
Je suis originaire de l'est de la France et y ai suffisamment vécu pour savoir que les corbeaux sont légion et qu'une nuée de corbeaux dans un ciel assombri présage du temps qu'il va faire.
J'ai émigré dans le sud de la France au bord de la mer et ici, le charognard le plus répandu est la mouette rieuse qui, elle, préfère la chaleur. D'ailleurs, le noir et le blanc ne s'opposent-ils pas ?
Depuis quelques années, j'ai eu la très grande surprise de constater que des corbeaux étaient dans les parages ; que leur arrive-t-il ?
Pourquoi des corbeaux émigrent-ils de la sorte ? Manquent-ils de nourriture dans leurs régions ou la nature est-elle en train de se dénaturer ?
Merci pour tout éclaircissement à ce sujet.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 25/07/2012 à 10:24

Réponse du Département Sciences et Techniques

Bonjour,

Nous manquons de précision concernant la région de votre résidence, vous nous signalez avoir migré dans le sud de la France au bord de la mer, nous avons donc supposé que vous voulez parler de la Mer méditerranée.

Nous avons donc joint deux antennes de la Ligue pour la protection des oiseaux pour leur soumettre votre interrogation :

- La LPO PACA (Provence Alpes Côte d’Azur) ;
- La LPO de l’Aude.

Un spécialiste de la LPO PACA nous a affirmé qu’il n’a été constaté aucune invasion de corvidés en région PACA depuis quelques années, la population de ces volatiles reste stable.

Le spécialiste de la question pour la LPO de Narbonne nous a adressé la réponse suivante :

Pour la partie littorale de la région Languedoc Roussillon, nous n'observons pas d'augmentation de population des espèces de corbeaux. Les corvidés sont assez rares ici; seule peut-être le Choucas des tour par son comportement grégaire (formation de dortoirs) peut donner l'illusion de nombre mais sans dynamique à la hausse ; le choucas niche dans les arbres creux (principalement platane) et sur des anfractuosités de bâtiment : niches qui diminuent toutes deux.

Effectivement, le choucas des tours, autre corvidé, peut être confondu de loin avec une corneille (bien que plus petit cependant), d’après la photographie que nous avons observée en p. 240 de l’ouvrage Les oiseaux de France de Jean-Claude Chantelat.

Ci-dessous un extrait de la fiche consacrée au Choucas des tours dans cet excellent guide :
Citer:
Choucas des tours
Identification. Le choucas des tours n'est pas ce que l'on peut appeler une espèce menacée, loin de là. Est-ce son « bon voisinage » avec l'homme, est-ce plutôt la raréfaction en maints endroits de ses prédateurs naturels (autour, faucon pèlerin, hibou grand-duc), toujours est-il que ses populations se portent bien.
Beaucoup plus petit que la corneille noire, il a un plumage noir ardoisé, la nuque et les côtés du cou gris clair, ainsi que l'iris (très visible dans le masque noir). Les sexes sont identiques. Comme les freux, et parfois mélangés à eux, les choucas vivent en bandes plus ou moins importantes.

Habitat On trouve cette espèce un peu partout en France (sauf dans le Sud-ouest), dans les régions cultivées, à proximité de bois ou de parcs aux arbres vieux et creux, de ruines, de falaises, d'anciennes carrières de pierres... de vieux bâtiments ou d'églises, tous endroits propices à ses exigences en matière de reproduction.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact