Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Insolites > "A la one again bistoufly"

"A la one again bistoufly"

par bonom, le 28/08/2012 à 17:12 - 24866 visites

Bonjour,

J'aimerais savoir d'où vient cette expression, écrite dans le titre de ma question phonétiquement.

J'ai trouvé d'autres personnes s'étant posée la question, les meilleures hypothèses semblant être sur http://www.neoprofs.org/t34589-one-again-a-bistoufly, mais rien de bien convainquant...

Merci pour votre réponse !

Cordialement,
Christophe

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 30/08/2012 à 12:05

Bonjour,

Le vent souffle dans l’air sec du Texas, Chuck Norris, un chewing-gum dans la bouche, s’apprête à castagner un méchant. « Wanagain beast to fly» pourrait-il dire avec son accent de gardien de troupeau…

Fait à la va-vite, de manière négligée ou simplement pour imiter un accent ricain, les déclinaisons sont pléthoriques : One again and Bistoufly, Won again a bistoufly, wanagain boustifaille…

S'il existe un consensus quant à la signification, l’origine de l'expression, elle, est totalement obscure.

L’étymologie la plus rependue sur l’internet attribue la tournure « one again » à Jeanne d’Arc.
Lors du siège d’Orléans, elle se serait exclamée à l’encontre des Anglais en fuite « I won again» J’ai encore gagné.

Source : Chroniques d’un futur journaliste

Dans les références faisant appel à des sources historiques, ont trouve l’explication suivante. La famine de 1315 frappe la France. Le peuple hurle de faim. Le roi de l’époque se serait alors exclamé: “Une rengaine, la boustifaille”. Le temps et le téléphone arabe l'auraient déformé en la formule connue aujourd'hui.
Source: Rakipu infos-du-net.com

Cependant aucune source historique fiable ne semble corroborer ces versions des faits.

Les bloggeurs n’en finissent pas avec les explications les plus loufoques. Nous retiendrons celle de Florent V sur presqueBLOG mettant en scène la traduction d’un texte de Pouchkin par Jacques Chirac. L’expression viendrait de “A la vane, Eugène”.

Quant à l’origine de Bistoufly, il faudrait chercher du côté de l’Amérique. C’est en qualifiant les Kamikazes de Best to fly que les soldats auraient imposé cette tournure. De rappeler : "l'opinion publique anglophone n'aurait eu aucune raison de glorifier des ennemis. L'origine éthymologique de bistoufly reste donc à prouver"
Source "once again": Chroniques d’un futur journaliste


Finalement cette réponse ne pourrait pas être complète sans son tube de l’été.

  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact