Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Insolites > Elle est pas chaude !

Elle est pas chaude !

par salmon, le 08/11/2013 à 18:08 - 1384 visites

(Pardon, mais la question précédente est partie trop vite ! je reprends...)

Cher Guichet bonsoir,

Et une question idiote, une.... (de plus ?)

Un de mes miens amis, grand spécialiste des bains de pieds nocturnes dans les fontaines de notre bonne ville de Lyon par chaudes soirées d'été, me faisait cette remarque que, je dois le confesser, j'ai eu l'occasion de vérifier....

De toutes les fontaines, il semblerait que celle de la Place Vollon (lyon 2) soit de loin la plus rafraichissante ! Avec une eau bien plus fraiche que toutes les autres....

Y aurait-il une raison à cela ? son système d'alimentation serait-il différent ? S'agit-il que la même eau que pour les autres fontaines ? On a évoqué un système de puits, avec un forage très profond.....

Voilà pour ma question idiote du jour....

Encore merci, et à très vite !

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 13/11/2013 à 12:05

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes


Bonjour,

Le fontainier municipal (Service Espaces verts) nous répond que :
« L’eau de la fontaine Vollon provient d’un forage de 8.2 mètres de profondeur. » La fiche descriptive de cette fontaine ne précisant pas qu’il s’agit d’eau de source, le forage puise dans une nappe phréatique, comme la plupart des fontaines lyonnaises. Les services municipaux précisent que l’eau des fontaines avoisine les 15 degrés.
Cette fontaine « est à eau perdue, c'est-à-dire que l’eau de la fontaine va au tout à l’égout par l’intermédiaire d’un trop plein. »

D’autre part, et puisque la saison est plus à compulser des livres bien au chaud qu’à rafraîchir ses pieds dans le courant des ondes claires, nous vous indiquons, parmi la trentaine d’ouvrages consacrés aux fontaines et autres adductions d’eau lyonnaises, un choix de titres, légèrement antérieurs à l’édification de la fontaine Vollon (1888). Les concours, rapports et débats d’experts sont particulièrement intenses entre 1834 et 1847, sur la comparaison entre eaux de sources et eau du Rhône, sur les moyens techniques d’amener l’eau en ville et aux habitants :

De la dérivation des eaux de source (pour l'alimentation des fontaines de la ville de Lyon). s. n. d'auteur, s. d., Lyon : Léon Boite, [1841 ?].

Distribution d'eaux limpides et fraîches aux fontaines publiques , Lyon : Rossary, 1835.

Projet de construction de fontaines publiques, etc., dans la ville de Lyon, par MM. Renaux et Mathieu, Lyon : Louis Perrin, 1834.

Ces livres, qui nous rappellent que la vocation première des fontaines n’était pas décorative, sont à consulter au fond ancien, au 5e étage de la Bibliothèque de la part-Dieu.

Mais vous pouvez aussi trouver sur la base photographique « Photographes en Rhône-Alpes » plus de 200 images de fontaines lyonnaises, dont une vue ancienne et une vue actuelle de votre fontaine préférée.

Image
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact