Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Boutons et boutonnières

Boutons et boutonnières

par susan calvin, le 16/04/2005 à 22:03 - 15317 visites

Pourquoi les boutonnières des vêtements masculins et des vêtements féminins sont ils 'orientés' différemment ?


Est ce pour différencier ce qui appartient à monsieur et ce qui appartient à madame ?

D'où vient cette disposition ? (a tout hasard, pour les hommes , je parierais sur le port de l'épée, mais pour les femmes....)

Cette dispoosition est elle toujours la même sur toute la planète ?

Réponse de

par Invité, le 19/04/2005 à 10:51

Réponse du service Guichet du Savoir


Il semble qu'il existe plusieurs explications sans que l'une ou l'autre soit à priviliégier. Comme souvent en ce qui concerne l'histoire des objets usuels, il est possible que le sens de boutonnage soit lié à des raisons multiples et à des usages. Voici une première explication extraite de l'ouvrage Bottoni, de Dina Pagano, collaboratrice du Museo del Bottone à Rome :

L’histoire du bouton reste masculine à de rares exceptions près.
Jusqu’au XXe siècle on ne voit sur les vêtements féminins, que des fermetures à lacets qui permettent aux femmes de mettre en évidence les formes et de modeler le vêtement sur le corps même pendant la grossesse. L’homme choisit au contraire une fermeture pratique qui correspond à son statut social.

Jusqu’à la moitié du XIXe siècle, seuls les hommes usent et abusent des boutons.
Grâce à la haute couture française, après l’essor et le déclin de la crinoline, les vêtements aussi commencent à s’orner de cet objet. Mais il y a une différence entre les deux sexes : le boutonnage masculin va de gauche à droite pour laisser libre la main droite pour toute occasion offensive ou défensive, le boutonnage féminin va de droite à gauche ; les femmes n’ayant pas de souci de défense mais seulement d’allaitement.
Depuis la fin du XIXe siècle, l’homme n’utilise plus l’épée et la femme confie ses enfants à une nourrice.
Aujourd’hui le côté droit a une co-notation masculine et le côté gauche féminine.


Et voici une autre explication, très plausible, avancée sur ce site personnel (chamminou.chez.com) :

Les encyclopédies de l'histoire du vêtement donnent trois explications. Historiquement, les hommes se sont généralement habillés seuls. Les femmes de leur côté (surtout les nobles) étaient habillées par leurs servantes. Pour faciliter la tâche aux servantes qui faisaient face à leurs maîtresses en les habillant, les couturières auraient confectionné des vêtements qui se boutonnaient de droite à gauche. Une autre explication avance que les femmes du Moyen-Âge, ayant plusieurs enfants, les portaient au creux de leur bras gauche pour garder leur main la plus agile, la droite, libre. Il était ainsi plus facile pour elles lorsque venait le temps d'allaiter leurs enfants, de déboutonner leurs vêtements si les boutons étaient placés comme ils le sont, de glisser la tête de l'enfant vers le sein gauche et d'envelopper le petit pour le garder au chaud sous le panneau droit du vêtement. La troisième explication veut que les hommes du Moyen-Âge devaient toujours être prêts à s'emparer de leur épée. Pour éviter que leur main droite, puisque la plupart étaient droitiers, soit gelée ou engourdie, ils la plaçait sous le panneau gauche de leur manteau. Ils devaient donc boutonner de gauche à droite.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact