Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Origine de l'argot "quiche"

Origine de l'argot "quiche"

par apc005, le 25/03/2016 à 20:31 - 6227 visites

Bonjour

Quelle est l'origine de l'expression argotique "être une quiche" pour désigner quelqu'un d'idiot, de maladroit...

Merci d'avance et merci pour votre travail et vos réponses précises et souvent pleines d'humour !

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ah, le 26/03/2016 à 12:39

Bonjour,

Le grand livre du français de Paul Desalmand et Yves Stalloni (2014) explique que cette signification est nouvelle :

Entendu à la banque : « je suis une quiche ». Cette personne s’était montrée maladroite avec l’appareil servant à absorber un dépôt de fonds. Un équivalent serait : « Je suis bête », « gourde », « conne » ou encore « nase »…. Cet emploi de « quiche », qui n’est pas répertorié dans les dictionnaires, a aussi été observé à la radio et sur Internet. Il semble bien que ce soit un nouveau mot à la mode pour exprimer, sans méchanceté, un manque d’intelligence. (page 338)

Le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales donne l’origine du mot Quiche :
Étymol. et Hist. 1805 (J.-J. LIONNOIS, Hist. des villes vieille et neuve de Nancy..., Nancy, t. 1, p. 80). Mot d'orig. inc., à rapprocher peut-être de l'all. Kuchen « gâteau, tarte ». (...)
Histoire :
Attesté depuis 1605 [mars ; dans un livre de comptes rédigé en Lorraine] (Comptes Hôp. Saint Julien (sans pagination) : Pour quiches et eschaudes [sorte de pâtisserie], trois gros). Première attestation dans un texte en français central : 1805 (LIONNOIS, Histoire, tome 1, page 80 : que le boulanger avoit droit de faire les échaudés et les Quiches […]On remarquera l'ancienneté des Quiches à Nancy). Première attestation dans la lexicographie générale : 1845/1846 [sous la forme d'un substantif masculin] (BESCHERELLE : QUICHE. s. m. Art culin. Sorte de flan d'oeufs). Première attestation présentant le genre féminin : 1869 (LITTRE : QUICHE (ki ch'), s. f. Sorte de flan d'oeufs et de fromage ; la chose et le mot sont lorrains).
Origine :
Transfert linguistique : emprunt au dialecte oïlique lorrain quiche subst. fém. « galette, tarte » (attesté depuis 1853 seulement, MARCHAL, BullSocArcheolLor 4, 511 ; FEW 21, 478b ; cf. aussi LABOURASSE, Glossaire et HAILLANT, Patois) ; le lexème dialectal est lui même d'origine inconnue. Cet emprunt a été fait dans le français régional de Lorraine (cf. ci dessus l'attestation de 1605) ; c'est seulement au 19e siècle que la dérégionalisation s'est opérée. Le mot allemand Kuchen subst. masc. « gâteau, tarte » est peut être l'étymon du terme lorrain, mais ne peut être celui du lexème français. Cf. HOFFERT/HUBSCHMID/LÜDTKE in FEW 21, 478b, gâteau.

Rédaction TLF 1990 : Équipe diachronique du TLF. - Mise à jour 2008 : Zuzana Navrátilová. - Relecture mise à jour 2008 : Éva Buchi ; Thomas Städtler ; Pierre Rézeau ; Martina Pitz ; Nadine Steinfeld ; Gilles Petrequin.



Quelques ouvrages consultés :

* L'argot des prisons : dictionnaire du jargon taulard & maton du bagne à nos jours / Jean-Michel Armand (2012)

* Dictionnaire de l'argot français et de ses origines / Jean-Paul Colin, Jean-Pierre Mével; collab. Christian Leclère; préf. Alphonse Boudard; introd. Denise François-Geiger (2001)

* L'argot des musiciens / Alain Bouchaux, Madeleine Juteau, Didier Roussin; ill. de R. Crumb (2002)

Pour finir, voici le Top 10 des expressions typiques de la Lorraine .

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact