Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > "La réception de Péroulios"

"La réception de Péroulios"

par Professeur Hum!, le 15/12/2016 à 10:06 - 5397 visites

Bonjour,

Il y a 110 ans presque jour pour jour, on jouait, au Grand Théâtre de Tours, "La réception de Péroulios" dont le livret a été composé par un dénommé Meyrardes.
Il est très difficile de trouver des traces, tant de cette "Folie-Opérette Excentrique" que de son auteur. Il semblerait néanmoins qu'elle ait eu du succès notamment à Lyon, en 1908:
http://collections.bm-lyon.fr/BML_01PER ... er=7&query[]=vaudeville&hitStart=39&hitTotal=7165&hitPageSize=10

D'avance merci,

Professeur Hum!

Réponse du Guichet du savoir

par gds_se, le 15/12/2016 à 10:43

Bonjour

Pourriez-vous nous préciser l'objet de votre question ?
Que voulez-vous savoir sur cette opérette ?

Bonne journée

Réponse de Professeur Hum!

par Professeur Hum!, le 15/12/2016 à 12:12

"Bonjour

Pourriez-vous nous préciser l'objet de votre question ?
Que voulez-vous savoir sur cette opérette ?

Bonne journée"


J'aurais souhaité savoir de quoi traitait cet opéra qui, semble-t-il, faisait tant rire. Était-ce léger ou satirique?Tantôt appelé "Folie-Opérette excentrique" ou "vaudeville-bouffe", ces termes désignent-ils un genre précis? Qui était ce Meyrades qui en est l'auteur et, éventuellement, qu'était la troupe Castelain qui l'a beaucoup joué?
Bon courage, moi, je n'ai trouvé guère plus que quelques élogieuses coupures de presse (http://www.geneprovence.com/passage-dun ... mbre-1895/ ou ça, tout à droite, sous le titre "Pour les pauvres": http://www.memoireetactualite.org/press ... N-0002.pdf

merci.

Professeur Hum!

Réponse du Guichet du savoir

par bml_mus, le 16/12/2016 à 16:43

Réponse du Département Musique :

Bonjour,

Les éléments à notre disposition concernant « La réception de Péroulios » sont bien maigres. Cette opérette a semble-t-il eu un certain succès au début du XXème siècle puisqu’elle a été jouée de nombreuses fois à Paris (la première fois au Bataclan le 3 août 1901) et en province. On trouve traces de ces représentations à Tours, Orléans, Marseille, Toulon, Rennes, Lyon ou Toulouse mais aussi en Algérie (Oran, Alger, Tlemcen).
L’opérette aurait été donnée pour la première fois à Aix le 16 décembre1895. (Voir Gallica).

Le livret de cette opérette est simplement disponible à la BNF et nous n’avons pas trouvé beaucoup d’indications sur l’histoire de cette dernière : pas de trace de compte-rendu, l’annonce la plus complète étant l’œuvre du Midi artiste (document pdf.) du 10-05-1902.

Ou celle du quotidien " La Tafna " (pour des représentations les 9 et 10 Octobre 1906 à Tlemcen :

" Inutile, d’insister sur la composition de la troupe, nous avons applaudi déjà les excellents artistes de M. Castelain. Cependant nous devons ajouter que cette fois M. Castelain nous fera entendre de véritables chanteurs parmi lesquels nous relevons le nom de Mlle Lucy Théry, une chanteuse, qui ne tardera pas à devenir une des étoiles les plus en vogue de la capitale. La Réception de Peroulios est d'après les échos parisiens, la plus abracadabrante folie musicale qui ait été fait’ jusqu'à ce jour. M. Castelain qui vient nous jouer le rôle du Nègre Peroulios qu'il a créé à Paris, transporte avec lui un matériel de meubles truqués, notamment un lit mécanique qui s'effondre en scène.
Ce n ’est pas une pièce à thèse, ni une étude de mœurs, ni même une œuvre intellectuelle quelconque oh! non, mais très simplement une amusante bouffonnerie que la Tournée Castelain nous présenta hier soir : L a Réception des Péroulios eut du succès à Paris en août 1901, succès de fou rire — l’acte deux, le meilleur, soit dit entre nous — est désopilant. La musiquette de M. Meynardes, sans prétention, est parfois gentiment écrite et Mmes Demalda-Marthyl et Jane Lanceq interprètent agréablement les nombreux couplets de leur rôle. M. Castelain, le nègre brésilien Péroulios, défend à lui seul le succès du troisième acte, et son talent de comédien y réussit. Nul doute que ce soir et demain il y ait foule aux Nouveautés pour applaudir l’aimable et jolie opérette de M. Meynardes.
"
A noter ici que le compositeur est appelé Meynardes au lieu de Meyrardes.

Cette opérette n’a pas vraiment marqué l’histoire, une confusion étant manifestement faite entre compositeur, librettiste, comédien… puisqu’elle est souvent attribuée de nos jours à Castelain-meyrardes comme s’il s’agissait d’une seule personne.

La troupe Castelain jouissait manifestement d’une très bonne réputation :
L’orchestre de la Tournée récolte chaque soir une large moisson de bravos. Voilà des soirées auxquelles on peut assister sans crainte, car M. Castelain a pris une des premières places parmi les directeurs de grandes Tournées parisiennes en donnant toujours de bons spectacles ; il est maintenant l’enfant gâté du public. (Le Progrès. Journal de l'arrondissement d'Orléansville 18/10/1906)

Cette affiche montre qu'elle était assez connue et avait déjà donnée de nombreuses pièces :

Image



Quant aux termes Folie-opérette excentrique ou vaudeville-bouffe, cela ne semble pas correspondre à un genre bien défini mais juste à un qualificatif pour décrire au mieux la création voire même à un argument publicitaire car souvent repris tels quels dans de nombreuses annonces de programmation de l’opérette.

Bonne fin de journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact