Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Top 10 > syndrome du jumeau perdu

syndrome du jumeau perdu

par doume, le 06/02/2017 à 16:21 - 4582 visites

Bonjour,

Je suis tombée sur un passage dans un livre de C Petitcollin qui évoquait ce syndrome, je me sens concernée....
Existe-t-il des études scientifiques, thèses, qui valident la théorie de ce syndrome?


De même certaines théories disent que les abcès type teratome seraient constitués de cellules issues d'une grossesse gémélaire dont l'un des jumeaux n'aurait pas survécu....
Est-ce que c'est attesté scientifiquement?


Merci par avance de votre réponse

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 08/02/2017 à 14:17

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

Nous avons dans les collections de la bibliothèque municipale de Lyon, un ouvrage spécifiquement consacré à cette question du syndrome du jumeau perdu.
- Le syndrome du jumeau perdu : un embryon sur dix environ a eu un jumeau qui souvent disparaît durant la grossesse, pour des milliers de personnes, l'origine méconnue d'un profond sentiment de nostalgie, de mal-être, de culpabilité / Alfred R. Austermann, Bettina Austermann; préface Leonardo Gucciardo. 2e édition revue et augmentée, Gap : Souffle d'or, DL 2016.
Ce psychothérapeute allemand s’est penché sur le sujet en observant certaines impasses thérapeutiques dans sa pratique clinique.
Nous n’avons hélas pas pu le feuilleter pour construire notre réponse à votre question.

D’après l’article que le site Doctissimo consacre au sujet : "Cette réalité est encore taboue : grâce aux échographies réalisées dès le premier mois de grossesse, la perte d’un jumeau est aujourd’hui plus facile à détecter. Toutefois, elle reste souvent difficile à aborder. "Certaines femmes sont mal à l’aise avec l’idée de la mort et ne voient pas forcément l’intérêt d’en parler à leur enfant", explique Clothilde Robin-Avezou, psychologue spécialisée dans la gémellité.
Du côté des gynécologues, la parole n’est pas non plus toujours libre. "Certains médecins refusent de dire à une femme enceinte qu’un embryon n’a pas survécu pour ne pas l’inquiéter ou pour éviter qu’elle culpabilise de ne pas avoir réussi à porter deux enfants", ajoute Alfred Austermann. En dehors des échographies, il est presque impossible de s’assurer de la perte gémellaire
. […]»

Il existe pourtant des cas où les familles sont informées du décès de l’un des jumeaux comme le rapporte Stephanie Staraci, psychologue clinicienne, docteur en psychologie auteur d’un article « Survivance de l’objet et syndrome du survivant à la suite du deuil périnatal d’un jumeau » publié dans Le Carnet PSY, 9/2014 (N° 185), p. 36-40.
Extrait : « Le fœtus-jumeau a partagé l’utérus maternel avec un autre. De cette cohabitation se sont tissés des échanges (sensoriels, proto-affectifs et parfois sanguins), constitués à partir de la relation d’objet gémellaire. Ainsi, le fœtus a pu percevoir durant la grossesse une présence vivante de l’autre qui soudainement s’est arrêtée. La mort ne fait pas disparaître l’autre jumeau, mais il y a l’interruption d’une présence vivante de l’autre. La présence du fœtus-jumeau mort se prolonge et se poursuit, au-delà de la mort. Ce n’est pas la mort qui sépare les jumeaux, mais la naissance » [Article consultable dans son intégralité à la BM via la base de données Cairn.info]
A lire également :
- « Vivre avec la mort d’un jumeau »: interview de Benoit Bayle sur le site de l’Association des médecins du canton de Genève.

Pour comprendre ce qu’est un tératome (également appelé dysembryome) nous vous conseillons :
- L’article Teratome sur le site Ooreka
- L’article de l’Encyclopédie Universalis
- L’article de l’encyclopédie Wikipédia
- La définition plus complexe du Dictionnaire de l’Académie de médecine.
Aucun de ces 4 articles n’évoquent les cellules d’un éventuel jumeau qui n’aurait pas survécu…

Des cas cliniques rarissimes semblent arriver : au cours de la gestation de jumeaux, il arrive que l’un des deux fœtus migre à l’intérieur de l’autre. On parle alors de fœtus in fetu.
Cette anomalie, a été décrite pour la première fois par l’anatomiste allemand Johann Friedrich Meckel à la fin du 18e siècle. Depuis, une centaine de cas ont été rapportés dans la littérature. En général, les deux fœtus meurent avant la naissance, mais, si ce n'est pas le cas, il arrive que le fœtus « parasite » reste à l’intérieur de son hôte pendant des années.[…] Le fœtus in fetu se distingue du tératome par sa composition, bien que pendant longtemps, le premier ait été considéré comme une déclinaison du second. Le tératome est une tumeur bégnine constituée de cellules « pluripotentes », sorte d’héritage de la période embryonnaire où ce type de cellules est destiné à devenir des tissus (os, cheveu, muscle…).Le fœtus in fetu, lui, présente déjà une organisation telle que l’on peut y observer des vertèbres, des membres ou encore des tissus organiques (dents, ongles, cheveux...). Il se nourrit de son environnement (en l’occurrence, un ovaire), mais, bien sûr, il n’a ni cœur battant, ni sang circulant.
Source :
- Une femme de 45 ans retrouve son jumeau dans son ovaire, Pourquoi docteur.

Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image
  • 3 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact