Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Eglise primitive chrétienne

Eglise primitive chrétienne

par superpapé, le 07/11/2017 à 14:37 - 161 visites

Bonjour,

Pourriez-vous me dire quels ont été les fondateurs des 5 grandes Eglises patriarcales : Jérusalem, Alexandrie, Antioche, Éphèse et Rome. Auriez-vous également un ou plusieurs site à me proposer retraçant plus en détail ces fondations.
Par avance merci.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 09/11/2017 à 18:42

Bonjour,

On considère que les cinq Eglises Patriarcales sont celles de Jérusalem, Alexandrie, Antioche, Rome et Constantinople, et non Ephèse : c’est la « Pentarchie », qui désigne donc les cinq "capitales" ecclésiastiques de la chrétienté dans l’Empire Romain.

L'Eglise de Jérusalem est fondée par Jacques le Juste, frère de Jésus. L’Eglise de Rome serait l’œuvre de Pierre, probablement au début des années 60 après J.-C., même si l’on ne trouve pas de documentation pour l’attester (cf. Histoire du Christianisme, Tome 1, Le Nouveau Peuple, pages 176-177). L’Eglise d’Alexandrie aurait été fondée par Saint Marc, mais « ce n’est qu’au IIIème siècle qu’on établit une liste episcopale se référant explicitement à une fondation accomplie par l’évangéliste Marc » (cf. Christianisme, Dictionnaire des Temps, des Lieux et des Figures, page 20). L’apôtre André a créé l’Eglise de l’Est à Byzance, devenue Constantinople. Quant à Antioche, elle aurait été fondée en 38 après J.-C. par Paul et Barnabé, rejoints par l’apôtre Pierre. On peut lire sous la plume de Maurice Vallery-Radot dans L’Eglise des premiers siècles que « Paul séjournait à Tarse, sa ville natale, quand Barnabé vint le prier de le suivre, en vue de l’assister dans la mission apostolique dont il était chargé à Antioche par l’Eglise-mère de Jérusalem […] C’est ainsi que prenait forme, en effet, cette Eglise d’Antioche qui tendait à devenir rapidement le second centre du christianisme naissant et le tremplin de sa propagande » (pages 97-99).

Voir aussi ce tableau : Eglises apostoliques, des origines à nos jours


Quant à l’autorité écclésiastique de ces villes, elle est établie à la suite des premiers conciles œcuméniques : "En 325, le concile de Nicée reconnait « des pouvoirs de juridiction à trois évêques : celui de Rome en Occident, et ceux d’Alexandrie et d’Antioche en Orient. Les deux autres patriarcats ont été institués plus tard" (cf. Dictionnaire de Civilisation chrétienne, pages 180-181).

Le concile de Chalcédoine en 451 aura tout à la fois institué les cinq patriarcats, marqué un eloignement théologique des Eglises d’Antioche et d’Alexandrie vis-à-vis de Rome que l’on appelle la scission monophysite, et mis au jour des luttes d’influence : l’évêque de Rome refuse que Constantinople soit qualifiée de « Nouvelle Rome » et ainsi, hissée au deuxième rang des patriarcats, reléguant les autres dans une position subalterne.

Vous pouvez consulter aussi: Qu'est-ce qu'un Patriarcat dans l'Eglise ?

Bonne lecture.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact