Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Naturalisation de Johnny Halliday

Naturalisation de Johnny Halliday

par patojex, le 07/12/2017 à 09:20 - 277 visites

Jusqu’à très récemment, la notice d’invite de Wikipédia faisait état de la naturalisation française « forcée » en 1961 de Johnny Halliday, belge jusqu’alors. Ce détail n’apparaît plus suite aux mises à jour successives après le décès de la vedette.
Il n’empêche que je voudrais en savoir plus sur cette naturalisation « forcée » : Ses motifs, son processus et ses acteurs…

Que pouvez-vous me dire à ce sujet ?

Merci d'avance. Patojex

Réponse du Guichet du savoir

par bml_mus, le 07/12/2017 à 17:53

Réponse du Département Musique

Bonjour,


Avec les moyens que nous avions à notre disposition -vous comprendrez bien qu’avec l’actualité d’hier, la plupart de nos documents sur Johnny ont été empruntés et les 2 seuls restants ne comportaient aucune information sur votre question- nous avons quelques éléments de réponses à vous proposer à ce sujet mais aucune certitude : la nationalité et la naturalisation de Johnny, sont des sujets fréquemment abordés sur internet mais peu de sources sont sûres.

Voici ce que nous avons pu établir grâce notamment à des articles de presse belges datant de 2006, dont vous retrouverez les liens à la fin de notre réponse :

- cette naturalisation n’a pas été forcée dans le sens où Johnny a choisi la nationalité française et n'était en réalité pas de nationalité belge :
« L'ambassadeur confirme que Johnny s'est longtemps cru Belge de bonne foi. Jusqu'en 1961, il était inscrit au consulat de Belgique à Paris, mais aucun document officiel n'en est sorti. Quand il s'est trouvé face à ses obligations militaires, en 1964, il a délibérément choisi la France, «pour une question de diffusion de l'image», estime Pierre-Dominique Schmidt. »

- et a effectué son service militaire pour la France en 1964, sur ce site de fan, on peut lire : "Dès 1962, même si la vie de Johnny est chamboulée et que la France est a ses pieds, demeure l'immuable : il est temps que Jean-Philippe Smet honore son devoir de jeune homme, (presque) majeur et vacciné, envers l'armée française, puisque c'est la nation qu'il a choisie a 18 ans. "

Voici un petit extrait vidéo du soldat Smet qui semble-t-il parait plutôt satisfait de sa nationalité et de faire son devoir :



tout comme dans cette autre archive de l'INA plus longue à voir ici.

- Néanmoins, selon la loi belge, il n’a pu avoir ni la nationalité belge ni la double nationalité, et cela lui a été imposé, peut-être est-ce en cela que l’article de Wikipédia évoquait une naturalisation « forcée » ?

« En effet, s'il est bien né à Paris, le 15 juin 1943, de Léon Smet et Huguette Clerc, son père était belge, schaerbeekois.
« Aujourd'hui, Jean-Philippe Smet serait Belge sans la moindre discussion, affirme Pierre- Dominique Schmidt, ambassadeur de Belgique à Paris, mais, à l'époque, selon notre loi, son père qui n'avait pas divorcé de sa précédente épouse ne pouvait reconnaître d'enfant adultérin. La démarche du chanteur pourrait lui permettre de corriger une injustice du passé.»

- Un dernier élément est à ajouter en complément sur le sujet : dans le cas de Johnny on ne peut pas parler de naturalisation mais de droit du sol, puisque d'après la loi française de 1927 en vigueur à cette époque :
"Les enfants nés en France de parents étrangers peuvent donc accéder à la nationalité par déclaration des parents avant leur majorité ou automatiquement à 21 ans. " Source

Liens vers l'intégralité des articles de la lalibre.be et dh.be
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact