Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Top 10 > Origine du proverbe "se méfier de l'eau qui dort"

Origine du proverbe "se méfier de l'eau qui dort"

par Avaruus, le 07/12/2017 à 09:55 - 1375 visites

Bonjour,

D'abord, sauriez-vous trouver l'origine de l'expression "Il faut se méfier de l'eau qui dort" ? J'ai fait une recherche sur internet... sans résultat vraiment convainquant.

Ensuite, quelle est cette "eau qui dort" exactement ?
- Une référence à une eau parfaitement calme mais qui dissimule une dangereuse profondeur ? (Ce qui nous renverrait à l'expression anglaise "Still water runs deep". C'est l'approche qui me semble la plus juste.)
- Ou bien une référence à une eau stagnante qui serait dangereuse car insalubre ?
- Ou encore à une eau calme qui se transforme soudainement en furie ? (rivière => torrent, mer plate => déchaînée, etc)

Merci d'avance pour votre travail et vos réponses !

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 08/12/2017 à 14:24

Bonjour,

Au XIVe siècle, ce proverbe se prononçait ainsi : "Que pis vault la coye eaue que celle qui courra", autrement dit : "Il n'est pire eau que l'eau qui dort".

Voici deux extraits de nos ouvrages qui parlent de cette expression sans en apporter d’origine précise :

" Il n'est pire que l'eau qui dort.
Personne n'est jamais si dangereux que celui dont le caractère semble benoît, doucereux et flatteur. Cet homme, cette femme sont comparables aux fleuves profonds ; on s'y noie en moins de deux minutes sans que la surface de l'eau en soit troublée. "
source : Le franc-parler / Michel Lis et Michel Barbier

" "Il faut se méfier des gens d'apparence calme et tranquille" (d'abord pis vault la coye eau..., XIVe siècle).
La formulation moderne est plus concise que celle de Bovelles, en 1531 : il n'y a point d'eaue plus dangereuse que celle que dort.
Curieusement, elle semble plus archaïque, bien qu'elle soit plus récente.
La raison en est une conformité plus grande aux structures proverbiales : régularité rythmique (octosyllabe divisé en deux), répétitions des termes clés (eau), allitérations (pire-dort)."
source : Dictionnaire d'expressions et locutions / Alain Rey, Sophie Chantreau

On la retrouve aussi dans ces documents :
- Dictionnaire du Moyen Français (1330-1500)
- Chansons de geste

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact