Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Top 10 > Chanson à texte

Chanson à texte

par IH17, le 21/01/2018 à 22:00 - 664 visites

Bonjour, dans le cadre d'un projet d'exposition autour des artistes des artistes de la chanson française du 21 siècle, pourriez-vous nous dire selon vous quelle serait la définition de "chanson à texte" et quels en seraient les différents genres. Pourriez-vous nous aidez à identifier les documents susceptibles de nous fournir des informations. Vous remerciant pour toute l'aide apportée. Cordialement

Réponse du Guichet du savoir

par bml_mus, le 23/01/2018 à 12:59

Réponse du Département Musique

Bonjour

La notion de "chanson à texte" est problématique, voire polémique. En témoigne l'ébauche qui lui est consacrée sur Wikipedia.
La chanson étant par définition l'art de faire correspondre un texte court et une musique, difficile en effet d'imaginer une chanson "sans texte".

Néanmoins, le terme est souvent utilisé pour désigner un certain renouveau de la chanson après 1945 en France.
Dans ce contexte, il désigne d'une part la volonté de rapprochement entre la chanson et l'écriture poétique, la création littéraire. Il est d'autre part étroitement associé à la notion d'auteur-compositeur-interprète, ces artistes émergeant dans les années 1950 et qui feront la renommée des cabarets de la rive gauche de Paris, au point qu'on parlera aussi de "chanson rive gauche". Ces chanteur.ses (Brassens, Gréco, Barbara, Brel, Ferré...) créent et portent leur travail de bout en bout, a contrario des seul.es interprètes qui ne feraient que prêter leur voix au savoir-faire calibré des autres.
De façon négative, le terme tend à exclure la chanson de divertissement, de music-hall, puis les yéyés, et plus largement la chanson qui ne met pas l'intention poétique et la subjectivité de l'interprète au coeur de l'œuvre. En effet, ces chanteurs.ses fuient la ritournelle distrayante pour des textes plus « travaillés », plus personnels, et souvent « engagés ».


La source bibliographique la plus probante sur la question est sans doute l’ouvrage Le cabaret "rive gauche"», dont la bibliographie devrait cerner votre sujet au plus près.

Extraits de l'ouvrage (pp.91-110) :

"Le clivage entre une France profonde qui ne cherche qu'à oublier les années d'Occupation et un Paris "rive gauche" qui veut tout réinventer va s'accentuer très rapidement. La chanson s'intellectualise, s'éloignant du music-hall pour se rapprocher de la posésie et de la littérature.(...)

C'est l'époque où la poésie fait -refait- dans la chanson une entrée fracassante avec Prévert, Queneau, Pierre Seghers, Mac Orlan, Aragon, Sartre, Desnos... Prévert est sur toute les lèvres grâce à Agnès Capri, Juliette Gréco, Yves Montand, Cora Vaucaire, Mouloudji, Les Frères Jacques, Germaine Montero...(...)
La chanson littéraire ou chanson à texte n'est pas née à saint-Germain des Près. Elle possède des racines profondes, fleurit au Moyen-Age grâce aux troubadours (...)
Avec l'envol, de Brassens 1952 peut être considéré par les historiens de la chanson comme l'année d'éclosion des auteurs-compositeurs-interprètes (ACI). Jusque là dans la chanson il n'y avait que deux catégories, Charles Trénet et les interprètes.(...) On assiste à une primauté de l'écrit sur l'écriture mélodique, du sens sur le son. L'ACI est un auteur avant d'être un compositeur. Ses chansons parlent, et ne parlent pas pour ne rien dire. L'ACI dit "je" et le revendique. Parallèlement, le fait que l'auteur chante ses propres chansons introduit une forme de vérité humaine, une authenticité."



Quant aux "différents genres", le genre lui-même n'étant pas clairement établi, difficile de le subdiviser. Sorti du contexte historique évoqué plus haut, il semble perdre de sa substance. On peut toujours distinguer les interprètes de la chanson poétique des années 1950 des ACI… On peut aussi essayer de distinguer différentes « générations » de chanteur.ses, depuis les « historiques » mentionnés plus haut, jusqu’aux « enfants de 68 » (Renaud, Lavilliers, Le Forestier…). Cela étant, plus on s’éloigne de la période de l’après-guerre, plus les genres tendent à se confondre : les ACI ne font plus nécessairement de la chanson « littéraire » ou engagée, peuvent se rapprocher de la « variété », à l’inverse un interprète comme Sardou a pu être considéré comme « chanteur à texte », l'écriture rap devient objet de littérature…

Vous pourrez trouver sur l'explorateur musical du site L'Influx les documents de la BML sur la chanson « rive gauche » des années 50 et 60 (ainsi qu’une sélection de sites concernant le sujet : cliquez sur Voir aussi), de même pour les "héritiers".

Aujourd'hui, il semble que peu d'artistes, d'ouvrages ou de sites consacrés à la chanson revendiquent une chanson "à texte". Chanson rebelle, chanson de caractère, chanson d'artisan, chanson alternative... sont des termes que l'on croise, dont on devine bien qu'ils ne renvoient pas à l'industrie de la variété, mais pour le reste, rien qui se laisserait enfermer dans l'étiquette un peu réductrice "à texte".
Par exemple, le Festival de la chanson à texte de Montcuq cherche à promouvoir des "artistes qui ne font aucune concession dans les domaines de la poésie, de la sincérité et de l’humanisme." Là encore, toute latitude peut être donnée à l'interprétation...

A vous ensuite de voir en quoi tous ces éléments peuvent participer d'une définition de la "chanson à texte" pour le XXIè siècle, soit du strict point de vue d'un certain rapport à l'écriture, soit plus largement en tenant compte de l'intention des artistes, de leur réception critique, de leur mode de production et de diffusion...
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact