Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - Strangulation

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Strangulation

Strangulation

par ca247, le 01/02/2018 à 22:04 - 725 visites

Bonjour,

Suite aux malheureuses actualités, je me demandais lors d'une strangulation au bout de combien de temps:
1- s'évanouit-on?
2- avons-nous des séquelles psychiques irréversibles si la strangulation s'arrête?
3- mourrons-nous?

Je me pose les mêmes questions pour la noyade; j'imagine que les réponses sont assez proches.

Merci pour votre guichet

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 03/02/2018 à 15:04

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

C’est dans la partie 3 du Traité de médecine légale, consacrée aux cas particuliers de mort violente que nous trouvons les réponses à vos questions.
Citer:
L’asphyxie est un terme très général et signifie un apport insuffisant d’oxygène au niveau tissulaire, soit une réduction ou une suppression de la respiration cellulaire.[…] En médecine légale le terme d’hypoxie est préféré.
L’hypoxie est provoquée par de nombreuses causes. Votre question au Guichet en évoque deux :
- Compression des régions cervicales et compression (éventuelle) des voies aériennes supérieures (dont la strangulation au lien, la strangulation manuelle, la strangulation par compression à l’aide d’un objet quelconque)
- Noyade : remplacement de la phase gazeuse par une phase liquide. La submersion vitale provoquera l’impossibilité de la fonction d’échanges gazeux au niveau alvéolo-capillaire

Dans les cas de strangulation, c’est le mécanisme d’hypoxie cérébrale secondaire à la compression des vaisseaux cervicaux destinés à l’encéphale qui provoque la mort. L’individu ne sait survivre s’il est privé de la circulation carotidienne, puisque la circulation vertébrale s’avère insuffisante pour pallier cette carence. Une occlusion bilatérale des 2 artères carotides provoque une perte de conscience dans les 10 à 15 secondes. La force nécessaire pour comprimer les artères carotides est approximativement de 5 à 6,5 kg. […]

En cas de strangulation manuelle, il s’agit toujours d’un homicide. Impossible de se suicider de cette manière dans la mesure où la syncope provoquée par la compression entrainerait forcément un relâchement de la prise manuelle. Il faut souvent 20 à 30 secondes de pression continue pour arriver à la syncope (par ailleurs récupérable). Le décès survient après environ 3 minutes par anoxie encéphalique.


Quelles séquelles si la strangulation s’arrête avant que le sujet ne décède ?
Un article de Doctissimo sur les jeux dangereux - dont le jeu du foulard alerte sur les séquelles éventuelles :
Citer:
« le manque d'oxygène peut provoquer des séquelles nombreuses et graves : paralysie d'un ou plusieurs membres, voire de la moitié du corps, surdité, cécité, épilepsie sévère, troubles cognitifs. ou la mort en 3 à 4 minutes »
.


Dans le cas de la noyade, la mort résulte d’une pénétration de liquide provenant du nez ou de la bouche, innondant les voies aériennes et provoquant une asphyxie par défaut d’oxygénation des poumons et donc par répercussion, du sang et des cellules irriguées par ce dernier. La submersion provoque chez la personne diverses réactions successives :
- Effet de surprise ou de saisissement durant qq secondes
- Elle tente de résister à la respiration, par une période d’apnée consciente d’environ 1 minute puis
- L’inhalation involontaire surgit, par réponse obligatoire de la mécanique ventilatoire à l’hypoxie. Cette phase d’inhalation à laquelle la victime ne peut résister provoque l’aspiration de l’eau dans les voies aériennes supérieures.
- Ces mouvements d’inspiration profonde vont se prolonger environ 1 minute ; des phénomènes convulsifs apparaissent. L’aspiration involontaire de l’eau se poursuit jusqu’à ce que les mouvements respiratoires s’arrêtent par anoxie cérébrale conduisant à la mort cérébrale.
- La perte de connaissance survient après environ 3 minutes.


Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image et sur L’Influx, le webzine des bibliothèques municipales de Lyon
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact