Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Littérature Young Adult et New Adult

Littérature Young Adult et New Adult

par Kowha, le 02/02/2018 à 17:18 - 1584 visites

Bonjour,
j'essaie d'en savoir un peu plus sur la littérature jeunes adultes et j'ai découvert qu'il existait aussi en anglais une distinction entre la catégorie YA (jeunes adultes) et New Adult. Cette différence existe-elle dans le monde de l'édition français ? Si non, pourquoi ? Et quelles sont les différences entre l'une et l'autre ?
Par ailleurs j'ai vu que vous avez déjà répondu à ce sujet plusieurs fois, mais la différence entre la littérature ado et la littérature jeunes adultes me parait encore souvent très floue. Est-ce seulement une question marketing ? Par exemple dans ce document (que vous aviez cité dans une réponse précédente sur ce sujet), on met la saga Percy Jackson dans la même catégorie globale "Young Adult" que Nos étoiles contraires, ce qui me parait étrange ...

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 05/02/2018 à 16:34

Bonjour,

Les américains font effectivement une différence entre le "young adult", une littérature destinée aux adolescents de 12-18 ans et le "new adult", destiné aux 18-25 ans, qui aborderait les premières fois, le premier travail, la première relation amoureuse sérieuse, la première relation sexuelle... et serait donc plutôt rangée en littérature adulte.
"New adult" est un "terme créé par une éditrice américaine de St. Martin Press, pour qualifier un genre qui serait à la lisière du jeune adulte et de l'adulte". (source : Journal de Montréal)
En France, la distinction est plus ou moins claire selon les éditeurs et sera plus ou moins mise en avant par les libraires et les bibliothécaires.

Pour Harlequin, la distinction est bien marquée :
"Avec la 'Young adult', on va être plus sur quelque chose de 'soft', de 'sweet'", explique Sophie Lagriffol, éditrice. "Sur la 'New adult', on est sur un cahier des charges différent, avec des sujets plus ancrés dans le réel, avec des histoires d'amour plus intenses, plus engagées. L'action va se situer dans le monde professionnel ou à l'université. Et la grosse différence, c'est le sexe, qui va être beaucoup plus présent", souligne l'éditrice.
source : - "Young adult", "Dark romance", "New adult" : littérature ou marketing ? Enquête au salon Livre Paris

Pour d'autres maisons d'édition, les distinctions entre littérature "ados", "jeunes adultes" et "nouveaux adultes" sont plus floues. Pour preuve la Collection R de Robert Laffont qui mêle littérature ado et jeunes adultes.

Nous vous invitons à venir consulter à la bibliothèque municipale de Lyon le dossier spécial de Livres Hebdo du 23.06.2017 : Dossier Young adult : l’âge de raison dont voici quelques extraits :

" A l’instar du public adolescent auquel il s’adresse, le "young adult" garde une part de mystère. Comme son nom l’indique, il nous vient tout droit des États-Unis, et se traduirait littéralement par "jeune adulte". Une notion aussi floue, finalement, que la fourchette d’âge à laquelle il s’adresse : elle commencerait à 13 ans selon certains, 15 pour d’autres, pour aller jusqu’à 25, 35 ans et plus. Alors, si ce n’est par l’âge, comment délimiter les frontières de ce créneau qui s’est désormais imposé dans les librairies françaises, au point d’en faire bouger les rayons ? "
L'histoire de ce mouvement littéraire si l'on peut l'appeler ainsi est retracée dans cet article de Livres Hebdo : il serait né avec Harry Potter et aurait poursuivi son essor avec la bit-lit (littérature de vampires incarnée par Twilight), la dystopie (illustrée par Hunger), la sick-lit (littérature de la maladie). [...]
"Et depuis ? Rien. Ou plutôt, tout : alors qu’aucune vague de la force des précédentes n’emmène le marché dans une direction, tous les genres cohabitent désormais dans un segment qui s’attaque aussi doucement au thriller." [...]
" D’abord pensé comme une cible marketing, le young adult se construit aujourd’hui autour de caractéristiques romanesques communes : l’âge des protagonistes, en général entre 16 et 18 ans, au centre d’un récit dit de "transition", ou "de passage", avec une dimension narrative forte. "C’est quelque chose qu’on sent à la lecture d’un manuscrit, qu’on ne décrète pas. Il faut que ce soit immersif, qu’on puisse se projeter tout de suite", poursuit Natacha Derevitsky. "Dès la première ligne, l’adolescent doit pouvoir s’identifier. Les sujets peuvent être graves ou légers, mais il y a toujours des questionnements des personnages sur la société à venir." L’amour, bien sûr, fait partie des bouleversements en cours, particulièrement dans un ouvrage dont les ventes s’envolent en ce moment chez PKJ, Did I mention I love you de l’Ecossaise Estelle Maskame, "du After en soft"."
"Le young adult est d’abord un découpage éditorial, qui mélange des stratégies marketing correspondant à des transformations sociales", résume Matthieu Letourneux.
En librairie, cet entre-deux peut être déstabilisant. "On a sorti le rayon young adult de la jeunesse et on l’a rapproché du rayon adulte", explique Marianne Brechet, chef de projet à la Fnac, où les romans sont labellisés "à partir de 13 ans". "L’âge n’est plus une catégorie valable, estime de son côté Guillaume Bourain, qui vient d’ouvrir la librairie Les Rebelles ordinaires à La Rochelle. C’est une littérature qui parle à tout le monde, une littérature-plaisir.""Nous sommes passés de romans à vocation pédagogique à une sorte de cousin de la littérature générale très tournée vers la narration", analyse Tibo Bérard, directeur de la collection "Exprim’" chez Sarbacane, qui préfère parler de littérature ado-adulte."

Quant au genre "New adult", il ne semble pas être particulièrement développé en tant que tel par les maisons d'édition :
" ... certains acteurs de l'industrie du livre estiment qu'une telle création n'est pas nécessaire, comme en témoigne Kenny Brechner, propriétaire des librairies Devaney, Doak & Garrett : « Je ne vais pas essayer de commercialiser quelque chose alors que je suis raisonnablement sûr qu'elle sera perçue comme boiteuse. »
On peut en effet se demander si une telle catégorisation destinée aux 18-24 ans serait susceptible d'apporter quelque chose à l'industrie du livre, tandis que la nouvelle dénomination reste floue et située comme la précédente, entre la catégorie destinée à la jeunesse et celle convenant aux adultes.
source : Nouveaux adultes : catégorie de littérature en émergence

Lire aussi :
- New Adult – Young Adult : Quelle différence ?
- "Young adult", "Dark romance", "New adult" : littérature ou marketing ? Enquête au salon Livre Paris
- Le New Adult, un nouveau genre littéraire pour les 18-30 ans
- Principales collections destinées à un public ados ou jeunes adultes / Savoirs CDI


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact