Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Régence sous Louis IX

Régence sous Louis IX

par Dominique Levenez, le 13/10/2018 à 22:21 - 155 visites

Bonjour,
La reine Blanche de Castille a de nombreuses fois assuré la régence lors de la minorité du roi et lors de ses absences hors de France.
Quand Louis IX était en déplacement dans son royaume, pendant la guerre de Saintonge par exemple, devait-elle en assurer également la régence où cette régence ne s'exerçait que lors des départs hors de France?
Merci, cordialement

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 17/10/2018 à 17:04

Bonjour,

Blanche de Castille, mère de Louis IX, a exercé la régence à deux reprises : lors de la minorité de son fils entre 1226 et 1235 et lors de l’absence de Saint Louis parti mené la septième croisade entre 1248 et 1252. Le Dictionnaire de la France médiévale est très clair à ce sujet : la régence est « la dignité de celui qui gouverne avec les pleins pouvoirs pendant la minorité ou l’absence du roi parti en croisade ou retenu prisonnier »

Il faut néanmoins noter avec Sophie Delmas, dans son Saint Louis, que le terme de « régence » est anachronique. En effet, « il n’apparaît dans les sources qu’en 1316 et la notion de “régence” qu’en 1380 ». Le Dictionnaire du Moyen Age précise qu’avant le XIVe siècle, elle était appelée « garde et tutelle ».

Dans sa Blanche de Castille, Sivery va même plus loin : « L’assimilation de sa tâche à celle d’une régente est d’ailleurs abusive et trompeuse […]. Une véritable régence suppose en effet un appareil de pouvoir assez solide et des institutions suffisamment étoffées. On n’en est pas encore là en 1226[…]. Le roi avait désigné son épouse comme baillistre ou tutrice et gardienne du jeune Louis, de ses frères et du royaume […]. Cependant, elle ne prenait pas d’initiative personnelle et ne dirigeait le fief qu’à l’aide du conseil des vassaux ».

Quant à la guerre de Saintonge, elle est le fruit d’une révolte de Barons poitevins et languedociens autour de Hugues de Lusignan et se déroule en juillet 1242. Les Anglais finissent par s’associer aux révoltés : Louis IX les défait à Taillebourg puis l’emporte définitivement à Saintes. Il n’est fait mention ni dans la biographie de Sophie Delmas ni dans celles de Gérard Sivéry d’une période de régence.

Sophie Delmas souligne enfin que la décision de Saint Louis de partir en croisade (il en fait le vœu en 1244) « est la clé qui permet de comprendre le règne du roi de France : Louis se libère ainsi de l’emprise de sa mère Blanche de Castille et s’impose à la fois en tant que roi et individu ».

Pour aller plus loin :

- Blanche de Castille, de Georges Minois, publié en 2018 chez Perrin.
Nous n’avons malheureusement pas pu consulter cette biographie qui était empruntée lors de la rédaction de cette réponse. Mais une recension sur le site Sciences Humaines laisse entendre que selon Minois elle « fut la véritable inspiratrice des grandes mesures du règne, dont le mérite a été attribué exclusivement à son fils Saint Louis »… De quoi remettre en cause l’interprétation de rôle par Gérard Sivéry que nous citions ci-dessus !

Bonnes lectures
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact