Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > MOUETTES A LYON

MOUETTES A LYON

par JACOT, le 17/02/2019 à 09:48 - 559 visites

Chaque année les mouettes viennent à LYON (quartier Jean Macé pas très loin du RHONE) En général elles annoncent le froid. Or cet hiver il n'y en a pas ? Je souhaiterai savoir pourquoi ?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 20/02/2019 à 17:24

Réponse de la Documentation régionale

Bonjour,

Nous avons consulté plusieurs sites, ouvrages et articles de presse, Il est chaque fois fait mention de l’arrivée des mouettes en hiver, comme on peut le lire par exemple sur le site oiseau-libre.net, mais nous n’avons pas lu qu’elles sont, de manière explicite, annonciatrices de grand froid, ni qu’elles ne sont pas présentes cette année, à Lyon. Extraits :
La mouette rieuse est devenue une figure habituelle des paysages urbains et ruraux, grâce à son habileté à vivre à côté des hommes. Bien qu'on puisse la voir toute l'année au bord de la mer, la mouette rieuse niche surtout à l'intérieur des terres, dans les dunes, sur les bancs de sable, dans les îles, sur les lacs et les plages de galets et passe l'hiver en bande dans la campagne et près des villes où elle fréquente les tas d'ordures et les pelouses des parcs. Elle passe la nuit sur les plans d'eau. En France, la majorité des colonies de nidification se trouvent dans les régions riches en étangs (Sologne, Brenne, Dombes). C'est depuis la fin du siècle dernier que cet oiseau se rapproche de l'homme. En hiver, les mouettes pénètrent dans les villes, à proximité de l'eau et acceptent la nourriture sur les balcons en faisant preuve d'un comportement très peu farouche.

Après la saison de reproduction, toutes les espèces effectuent des déplacements, des dispersions ou des migrations, afin de gagner des régions au climat plus doux pour passer l’hiver. (oiseaux-birds.com)


On peut lire également, par exemple dans l’ouvrage Atlas des oiseaux de France / par Dosithée Yeatman-Berthelot, édité par la Société ornithologique de France, 1991, dans l’article consacré aux mouettes rieuses :
(…) les bandes nombreuses d’un même secteur se dispersent dans la journée mais se regroupent la nuit dans un même dortoir en eau libre. Les oiseaux s’y rendent en file avant la tombée de la nuit ce qui a permis d’effectuer localement, des décomptes de population (…)

Vous pourriez consulter :
-L’atlas des oiseaux nicheurs de Rhône-Alpes, une fiche est consacrée à l’étude de la mouette rieuse
-La migration des oiseaux : comprendre les voyageurs du ciel / Maxime Zucca, ed. Sud-Ouest, 2015
-La France à tire-d’aile : comprendre et observer les migrations d’oiseaux / Philippe J. Dubois, ed. Delachaux et Niestlé, 2005
-Cette réponse précédente : Mouettes à Lyon en hiver

En ligne :
-L’oiseau du mois la mouette rieuse.
-Le site oiseaux.net


Vous obtiendrez peut-être davantage de précisions en vous renseignant auprès de la Ligue pour la protection des oiseaux :
LPO Auvergne-Rhône-Alpes
siège social : Maison de l'Environnement • 14 avenue Tony Garnier • 69007 Lyon
adresse de correspondance : 100 rue des Fougères • 69009 Lyon
Téléphone : 04 37 61 05 06
mail : auvergne-rhone-alpes@lpo.fr

Sur leur site, on peut lire entre autres, l’article sur la mouette rieuse

Dans un article du Progrès de mars 2013 intitulé « La mouette rieuse, un oiseau migrateur mais de plus en plus lyonnais », on peut lire :
(…) Il semble que la mouette rieuse reste pour le moment encore fidèle dans la région Rhône-Alpes à ses grandes zones de nidifications. A commencer par la Dombes où toutefois ses effectifs seraient en baisse et les étangs du Forez. Selon les travaux récents d’un autre scientifique, Jean-Dominique Lebreton, directeur de recherche au CNRS et membre de l’Académie des sciences, la région Rhône-Alpes abriterait à elle seule près de 9000 couples, ce qui représenterait 25 % de la population française des mouettes rieuses. Reste que les oiseaux que nous avons tout loisir d’observer l’hiver aux abords du Rhône et de la Saône ne sont pas tous originaires de la région. (…) On a pu constater que nombreux sont les oiseaux provenant de toute l’Europe centrale et septentrionale. Car l’espèce est migratrice et a tendance à quitter sa région de prédilection aussitôt après la période de nidification, laquelle débute vers le début du mois de mars pour s’achever à l’été, pour aller hiverner sous des cieux plus cléments.
Ainsi si les mouettes finlandaises ou tchèques peuvent venir séjourner l’hiver à Lyon, celles qui nichent en Dombes ou dans le Forez peuvent préférer gagner l’Andalousie, les côtes atlantiques de la péninsule ibérique, voire pousser jusqu’aux côtes africaines.

La LPO publie la revue l’EFFRAIE consultable en ligne.

A l'initiative du magazine LPO Ornithos, un comptage hivernal des mouettes a été mis en place.

Nous avons contacté la LPO Auvergne Rhône-Alpes, nous vous communiquerons dans les meilleurs délais les informations supplémentaires qui nous seront éventuellement adressées.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 21/02/2019 à 10:27

Bonjour,

Nous vous communiquons la réponse que nous a adressée très aimablement la LPO :

L'arrivée des Mouettes rieuses à Lyon annonce effectivement la mauvaise saison, mais pas du tout le froid. D'après ce que nous avons pu conclure du calendrier de sa présence tel qu'il apparaît dans notre base de données participative http://www.faune-rhone.org les mouettes qui rejoignent Lyon sont successivement des oiseaux provenant des colonies de reproduction proches (notamment de l'Ain; elle ne niche pas dans le département du Rhône), puis des oiseaux de plus en plus nordiques; il y a un nouvel afflux en novembre-décembre qui concerne cette fois des mouettes venues de fort loin. En effet, des oiseaux bagués dont la bague a pu être lue aux jumelles se sont révélés venir d'Europe centrale ou de divers pays des bords de la Baltique. Certains individus ont même été revus lors de plusieurs hivers successifs; il y a des mouettes tchèques ou polonaises qui non seulement viennent hiverner en France continentale, mais reviennent même toujours au même endroit hiver après hiver (on l'a observé à Lyon, à Paris et dans bien d'autres coins de France).
Cet hiver, sur la commune de Lyon, nous avons autant d'observations de mouettes dans la base que d'habitude. Elles n'ont nullement fait défaut et sont encore faciles à voir au-dessus du Rhône et de la Saône. Mais dans peu de semaines, elles vont se disperser vers les sites de nidification proches ou lointains.
En ce qui concerne une éventuelle absence dans un quartier précis de Lyon pour des oiseaux aussi mobiles, je n'ai pas de réponse certaine, mais il est manifeste que les Mouettes rieuses qui hivernent à Lyon connaissent très bien le calendrier des marchés, si j'ose dire, et ne manquent jamais d'exploiter ces magnifiques occasions de faire bombance de nos déchets en tous genres. Il suffit que de ce point de vue quelque chose ait changé et les mouettes ne viennent plus à Jean Macé, par exemple parce qu'elles ont trouvé ailleurs la table garnie.
Mais nous n'avons pas assez de données pour confirmer si le nombre de mouettes a changé à l'échelle d'un seul quartier. Encore une fois, tout ce qu'il est possible de dire est qu'au niveau de la ville entière, il n'y a aucun déficit observé de mouettes cet hiver.


En fin de réponse la LPO renvoie vers la synthèse faite il y a quelques années et que nous citions dans notre propre réponse : l'oiseau du mois : la mouette rieuse.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact