Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > A. Rouget photographe à Villefranche-sur-Saône et à Lyon

A. Rouget photographe à Villefranche-sur-Saône et à Lyon

par AD Nièvre, le 11/07/2019 à 09:54 - 104 visites

Bonjour à toutes et à tous,

Le département de la Nièvre a acquis, il y a un quinzaine d'années un album intitulé Monuments historiques de France par départements : la Nièvre. Il est dû au photographe A. Rouget. Nous ne savons rien de sûr au sujet de ce personnage. On prétend que son prénom est Aymard. La notice de la BNF indique qu'il était installé à Villefranche-sur-Saône et à Lyon.

La médiathèque de Villefranche-sur-Saône détient également trois volumes de "Monument historique de France" de A. Rouget pour les départements de l'Ain de la Saône-et-Loire et pour l'Auvergne. Un autre album est passé en vente intitulé Monuments du Forez, de la Bourgogne, du Velay...

Reprenant ce dossier et cherchant à trouver de nouveaux éléments, pouvez-vous m'indiquer si vous avez connaissance de ce photographe, s'il figure dans les annuaires de Lyon et si vous avez connaissance d'autres photographies ?


La médiathèque de la Part-Dieu conserve également dans ses fonds un ouvrage certainement similaire dans sa conception et conservé sous la cote 109465, Monuments historiques de France, publiés par départements [Livre] : 54 vues photographiques du Département du Rhône / par A. Rouget, Éditeur : Villefranche : Perret.

Je vous remercie par avance pour votre aide.

Cordialement,

Jean Marie Linsolas
Directeur des Archives départementales de la NIèvre

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 11/07/2019 à 11:20

Réponse de la Documentation régionale

Bonjour,

Nous avons trouvé mention de l’activité photographique de A. Rouget dans Les premiers photographes lyonnais au XIXe siècle : exposition organisée avec le concours de Guy et Marjorie Borgé, Musée historique de Lyon, 1990 :
- p. 9 "Installé à Montchat, Rouget « imprime » photographiquement des agrandissements des monuments et châteaux de Lyon et de la région."
- p. 24 " Rouget A.
Vers 1870 : 35, chemin Saint-Isidore
Imprimeur photographe
Ensuite à Villefranche-sur-Saône : Villa Perret
"
- p. 57 l’ouvrage fait référence à deux clichés photographiques pris vers 1875 portant la mention " Imprimerie photographique A Rouget chemin Isidore à Montchat" (collection Borgé)

Dans Gaspard André : 1840-1896, architecte lyonnais : catalogue raisonné du fonds G. André (sous-série 33 II), sont référencés trois clichés photographiques représentant la villa et l’usine Gillet à Izieux (Loire) portant sur le bord droit " A. Rouget". Il s’agit d’épreuves sur papier albuminé, le fond de carton portant un médaillon avec la mention "Monuments historiques de France, A. Rouget, rue St Isidore, 35, Lyon "

Dans Lyon, passé et présent sous le même angle, Guy et Marjorie Borgé reproduisent un cliché du château de la Duchère pris par le "photographe-paysagiste-imprimeur Rouget".

Nous avons consulté le Guide indicateur de la Ville de Lyon édité par Labaume entre 1873 et 1881 sans y trouver de Rouget qui puisse correspondre (il faut dire que l’indicateur en question ne référence pas le chemin Saint-Isidore !).

Dans les indicateurs Henry et Fournier de Lyon et du Rhône, on retrouve bien "A. Rouget" au 35 chemin Saint-Isidore avec différentes casquettes, selon les années :
"Rouget (A.), artiste peintre" (Fournier, 1895)
"Rouget (A.), archit. Paysag." (Henry, 1896)
Dans l’annuaire Henry de 1898, A. Rouget a disparu du 35 chemin Saint-Isidore au profit de Boilabeille, dir. Imprim.

Si les annuaires ne nous renseignent pas sur le prénom de A. Rouget, on le retrouve dans les recensements de population de la Ville de Lyon consultables sur le site des Archives départementales du Rhône, au 35 chemin (ou rue) Saint-Isidore :
- En 1881 : Rouget Aymard, 48 ans, paysagiste (chef de famille, il habite avec sa femme, deux fils et un parent)
- En 1896 : Rouget Aymard, 52 ans, peintre (habite avec sa femme et sa fille)
Il ne figure plus à cette adresse en 1901. En 1891, il est recensé avec le prénom Armand !

Nous avons cherché trace de son activité de peintre dans succès dans dans le dictionnaire des artistes et ouvriers d’art du Lyonnais, le Dictionnaire des peintres et sculpteurs à Lyon au XIXe et XXe siècles, et dans Salons et expositions à Lyon 1786-1918 : catalogue des exposants.

Sur Google books, on trouve des extraits de l’ouvrage de Micheline Nilsen, Architecture in Nineteenth-Century Photographs: Essays on Reading a Collection, dont celui-ci :
"Monuments historiques de France publiés par départements par A. Rouget (paysagiste, photographe à Paris. Atelier de tirage, 35 rue Saint-Isidore, à Montchat, Lyon orig. Villa Perret à Villefranche [Rhône])"

Nous savons grâce aux recensements que le 35 rue Saint-Isidore a également été son lieu de résidence. A-t-il aussi exercé à Paris ? et quelles étaient ses relations avec la Villa Perret à Villefranche ? Y a-t'il vécu et/ou exercé avant ou après avoir habité à Lyon ? N'ayant pas l'adresse précise de la villa Perret, il nous est difficile de le rechercher dans les annuaires qui, pour Villefranche, proposent uniquement un classement par rue et par profession. Nous ne l'avons pas trouvé ni dans les peintres, ni dans les architectes, ni dans les photographes référencés à Villefranche en 1900 et 1904.
Pour la question parisienne, vous pourriez contacter l'auteure afin de connaître ses sources.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact