Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Pourquoi l'eau de mer est-elle salée ?

Pourquoi l'eau de mer est-elle salée ?

par mike, le 20/10/2019 à 11:06 - 238 visites

Pourquoi l'eau de mer est-elle salée ?

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 21/10/2019 à 10:48

Bonjour,

Voici ce qu'on trouve dans l'ouvrage Deux cent cinquante réponses aux questions d'un marin curieux [Livre] / Pierre-ves Bely :

"Il y a beaucoup de sel dans l'eau de mer : 37 g par litre. Si l'on desséchait les océans et que l'on étalait tout leur sel sur la terre, cela ferait une couche de 45 mètres d'épaisseur ! La grande majorité de ce sel est le bon vieux sel de table, le chlorure de sodium (NaCl). Il y aussi un peu de bicarbonate, de magnésium, de calcium et de potassium sous forme de chlorures et de sulfates.

Il est tentant de penser que le sel de la mer provient des roches des continents qui sont lessivés par les eaux de ruissellement et transportés à la mer par les rivières et fleuves.

Cette explication est trop simpliste. Si les océans étaient le réceptacle passif des minéraux lessivés sur les continents, ils devraient devenir de plus en plus salés. Or tel n'est pas le cas. L'analyse des sédiments montre que la salinité des mers n'a pas changé depuis 200 millions d'années.
Un autre fait contredit cette vision trop simple. Ainsi que l'indique la table ci-contre, la proportion des différents sels dans l'eau des rivières n'est pas la même que dans la mer. L'eau de mer est essentiellement une solution de sel ordinaire, tandis que l'eau des fleuves contient surtout du bicarbonate et du calcium.

L'eau des mers n'est donc pas simplement le réceptacle passif de l'érosion des continents. Les corps dissous dans l'eau de mer sont en fait le résultat d'un équilibre entre ce qui est apporté par les fleuves et ce qui est perdu par échange avec le fond des mers et l'atmosphère, par transformation biologique, ou par «précipitation» lorsque la concentration dépasse ce que l'eau peut contenir (ce que l'on appelle sédimentation).

Et pour chacun de ces corps chimiques, l'histoire est différente. Le sodium apporté par les fleuves en relativement faible quantité, se dissout bien dans l'eau (d'où sa concentration élevée) et s'évacue par sédimentation. Le potassium est adsorbé par l'argile du fond des mers. Le calcium est pris par les organismes vivants pour former leur squelette ou coquille. À leur mort, ce calcium tombe au fond de la mer et devient sédiment.

Quant au chlore (Cl-), il n'entre dans aucun cycle géologique. Contrairement au calcium, sodium, potassium et au manganèse, le chlore n'est fixé par aucun sédiment, aucune roche... et ne peut que rester dans la mer. Etant donné que les fleuves n'en amènent quasiment pas à la mer, il est alors vraisemblable que le chlore faisait partie de l'atmosphère primitive. Ce chlore s'est dissous dans l'eau de mer dès que celle-ci est devenue liquide, et y est resté depuis cette époque.

En fin de compte, le sel de la mer n'est pas du tout du sel ordinaire dissous dans la mer comme on pourrait le penser. Le chlore et le sodium sont des corps d'origine et de cycle de vie complètement indépendants. Ce n'est que lorsque l'on assèche la mer qu'ils se combinent pour former le sel gemme nous laissant à tort croire qu'il existait du sel dans l'eau.
"

Une explication complémentaire de Sciences et avenir revient à l'origine de la salinité marine. Ce qui ne nous rajeunit pas :

" Pour comprendre l'origine du phénomène, il faut faire un voyage dans le temps. La salinité de l'eau est en effet un phénomène qui prend racine il y a 3,5 milliards d'années. Tout commence avec la formation des premières roches terrestres, presque contemporaines de la naissance de la terre elle-même, il y a 4,5 milliards d'années. Un fort volcanisme règne alors, qui libère des gaz parmi lesquels de la vapeur d'eau et du gaz carbonique (CO2). Celui-ci constitue petit à petit l'essentiel de l'atmosphère terrestre, pendant que celle-là se condense en gouttelettes qui deviennent pluie et finalement les océans.

Le contact vapeur d'eau - gaz carbonique produit également une forte acidité dont les pluies se chargent : les précipitations attaquent les roches à la surface de la Terre. Ce faisant, elles arrachent les éléments chimiques qui donneront le sel et les entraînent par ruissellement vers l'océan. En une centaine de millions d'années, une soupe proche de l'océan actuel est née. Les fossiles de micro-organismes indiquent que déjà cette eau est salée. Elle le restera jusqu'à nous."

Phénomène d'ampleur quoi qu'il en soit, puisque selon science-et-vie.com pas moins de 49 millions de milliards de tonnes de sel dissous dans les mers - et tout ce sel, "s'il venait à cristalliser, formerait une couche totale de 45 mètres d'épaisseur".

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact