Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > En cours > Perte de valeur monnaie

Perte de valeur monnaie

par Choucas, le 03/12/2019 à 17:49 - 129 visites

Bonjour,

Je souhaite savoir :
Dans quels cas une monnaie peut ne plus avoir de valeur ?
Pouvez-vous me donner, s'il vous plait, quelques exemples historiques ?

Merci par avance de votre réponse

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 07/12/2019 à 10:51

Bonjour,

Au fil de l’Histoire, la monnaie a pris des formes très variées : d’abord matières premières (bétail, coquillages), la monnaie devient métallique : fabriquée avec de l’or et de l’argent, elle possède une valeur intrinsèque.

Aujourd’hui nous distinguons les espèces (monnaie fiduciaire) et la monnaie scripturale - dématérialisé.

Selon Aristote, la monnaie remplit trois fonctions essentielles :
- « La monnaie est avant toute chose une unité de compte qui permet de mesurer la valeur des biens et services échangés avec un étalon commun. Cette unité est propre à une zone géographique, mais il est toujours possible d'échanger les monnaies entre elles.
- C'est ensuite un instrument d'échange, universellement reconnu. Ce moyen de paiement unique évite les inconvénients du troc.
- La monnaie est enfin une réserve de valeur : il est possible de la conserver sans risque de dévalorisation à court terme. Cela permet de différer ses achats dans le temps ou de se constituer une épargne ».

La valeur d'une monnaie dépend du prix du marché. :
« Ce qui est le cas de « grandes monnaies » comme le dollar américain, l’euro, le yen japonais ou la livre sterling. Le cours de l’euro en dollar, du dollar en euro, de l’euro en yen, du yen en dollar, etc. varie en permanence, au gré des transactions réalisées par les opérateurs dans les salles de marchés (des banques ou des bourses).».

La monnaie peut alors avoir une valeur forte ou faible.

Il arrive cependant qu’une monnaie subisse une baisse de sa valeur:
- « Ce phénomène est entraîné par l'inflation. En effet, l'inflation est due à une forte création monétaire ce qui fait perdre de la valeur à la monnaie. C'est le cas lorsque le pays est en phase de croissance, les taux d'intérêts étant bas, ce qui permet une injection importante de monnaie dans le circuit économique. La dépréciation monétaire est alors due à la hausse du nombre d'unités en circulation.

- La dépréciation monétaire peut être aussi due à une volonté de changement de monnaie de la part du pays. Tous les pays ont subi au moins une fois dans leur histoire une dépréciation de ce type. Cela a été le cas avec les pièces de monnaie qui perdaient peu à peu de la valeur pour être remplacées par la suite par une autre monnaie. La nouvelle monnaie pouvait alors prendre le nom de l'ancienne ou avoir un nouveau nom ».

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter ces ouvrages à la Bibliothèque municipale de Lyon :
- Fiches de monnaie, banque et financement de l'économie : rappel de cours et exercices corrigés de Philippe Narassiguin
- L'empire de la valeur : refonder l'économie d’André Orléan
- Le billet dans tous ses Etats : Du premier papier-monnaie à l'euro de René Brion et Jean-Louis Moreau

Autres documents consultables en ligne :
- Encyclopédie universalis. Théorie économique de la monnaie, Histoire de la monnaie et Dépréciation monétaire.
- Monnaie et financement. A quoi sert la monnaie ?
- France culture : Quelle est la valeur de la monnaie ?

Quelques vidéos :

- Dessine-moi l’éco. La création monétaire, un taux d’inflation à contrôler

- Dessine-moi l’éco. La valeur d'une monnaie peut-elle impacter l'économie d'un pays ?

Le journal « La tribune » a publié un article en 2012, qui revient sur les plus fortes inflations de l’histoire » et vous donnera cinq exemples historiques de monnaies ayant subi des dépréciations brutales.
- La situation de la Hongrie entre aout 1945 et juillet 1946 constitue à ce jour la pire crise inflationniste de l’histoire. Cet épisode est traité plus en détail dans l’article de Laurent Desmedt, De l’hyperinflation au « miracle monétaire » : l’expérience hongroise de 1945-46
- L’article de « La Tribune » aborde également un exemple plus connu d’hyperinflation : la crise qui a touché l’Allemagne au cours de l’année 1923. Dans son livre La république de Weimar, l’historien Horst Möller en dresse un rapide résumé :

« En octobre 1923, la contre-valeur d’un dollar US était de 25 milliards de marks papier. La baisse du mark papier par rapport au mark or fut la suivante : en janvier 1920, 15,4 contre un ; en janvier 1922, 47,5 ; en décembre 1922, 1807,8. Lorsqu’un assainissement commença le 15 novembre 1923 avec l’introduction du Rentenmark, le gouvernement fixa la parité suivante : 1 dollar US correspondait à 4,2 millions de millions de marks papier, un mark or à un million de millions de marks papier.
Un coup d’œil aux prix alimentaires donne encore mieux la mesure de cette inflation : le 9 juin 1923, aux halles de Berlin, un œuf coûtait 800 à 810 marks, une livre de beurre 13000 à 15000 marks, une livre de café 26000 à 36000 mark, une livre de pommes de terre 2200 à 2500 marks, un pain de 1900 grammes 2500 marks et une schrippe, l’appellation berlinoise du petit pain individuel, 80 marks. »


Dans l’histoire récente, les évènements survenus au Zimbabwe entre 2000 et 2009 (et dont le pays ne s'est pas encore remis), ou la situation récente au Venezuela, constituent également des exemples frappants.

Nous vous souhaitons très bonne lecture,

Les départements société et civilisation
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact