Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > La tyrannie de Périandre à Corinthe

La tyrannie de Périandre à Corinthe

par Maurice Dupont, le 04/12/2019 à 08:55 - 211 visites

Bonjour
Etant passionné par la Grèce antique, je me suis lancé dans l'étude de l'œuvre la tyrannie de Périandre a Corinthe. Mais malgré mes recherches je n'ai pas trouvé d'autre documents traitant de ce sujet ou même d'autre information sur ce sujet. C'est pourquoi je sollicite votre aide dans les recherches concernant ce textes.

En vous remerciant d'avance pour réponse,
Cordialement

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 06/12/2019 à 11:45

Bonjour,

L'Encyclopédia universalis : TYRANNIE, Grèce antique présente ce tyran :
" Sur la tyrannie des Kypsélides de Corinthe (– 657- – 580 env.), le texte le plus détaillé dont nous disposons est le discours que tient vers – 500 le Corinthien Soclès, pour dissuader les Spartiates de restaurer la tyrannie à Athènes (Hérodote, Histoire, V, 92). Avant la tyrannie, Corinthe était dominée par l'oligarchie étroite des Bacchiades, dont les membres, qui prétendaient descendre du même ancêtre, pratiquaient l'endogamie et se réservaient le monopole du pouvoir. L'un des membres du clan eut une fille boiteuse, Labda, qu'il dut donner en mariage à un homme ne faisant pas partie des Bacchiades. Divers oracles annoncèrent qu'elle donnerait prochainement naissance à un aigle, à un lion, à une pierre qui roulerait et viendrait s'abattre sur les maîtres de la ville. Les Bacchiades tentèrent d'assassiner le nouveau-né, en vain. Le futur tyran réussit d'abord à émouvoir, par ses sourires, les sbires envoyés pour le tuer. Sa mère le cacha ensuite dans un coffre (kypselos), d'où le nom du fondateur de la dynastie, Kypsélos. Devenu tyran, ce dernier « bannit beaucoup de Corinthiens, et en priva beaucoup de leurs biens et, plus encore, de la vie ». Après trente ans de vie heureuse, il eut pour successeur son fils Périandre. Celui-ci, après s'être d'abord montré plus doux que son père, s'enquit auprès du tyran Thrasybule de Milet de la meilleure manière de maintenir une tyrannie. Sans rien répondre au messager de Périandre, Thrasybule le conduisit dans un champ de blé et coupa tous les épis qui dépassaient. Ayant compris la leçon, Périandre fit périr tous les Corinthiens dotés de quelque caractère supérieur.
Bien qu'Hérodote attribue ce discours à un adversaire déclaré de la tyrannie, il évoque un certain nombre d'épisodes liés à la naissance et à l'enfance de Kypsélos, qui se réfèrent à bien d'autres destins exceptionnels, de caractère plus ou moins mythique, comme celui de Sargon d'Akkad dès le IIIe millénaire avant J.-C., ainsi que ceux de Moïse, d'Œdipe, d'Héraklès ou de Romulus et Rémus... Il est probable que ces belles histoires reflètent en partie la propagande des tyrans eux-mêmes.
L'historien ne nous dit rien de la manière dont Kypsélos s'empara du pouvoir. D'après diverses sources plus tardives, il aurait réussi très habilement à s'assurer l'appui du peuple corinthien contre les Bacchiades, devenant ainsi le premier tyran démagogue. Le jugement très sévère porté par Hérodote sur sa politique n'est pas suivi par toute la tradition : Aristote oppose sa modération (qui le dispensait d'avoir recours à des gardes du corps) à la violence de Périandre. Ce dernier, archétype du tyran brutal victime de ses passions, est cependant souvent célébré pour son intelligence, et on le compte même parfois parmi les Sept Sages. La fameuse « parabole des épis » se retrouve chez Aristote (Politique, III, 13), mais les rôles y sont inversés : cette fois, c'est le vieux Périandre qui donne ce conseil au jeune Thrasybule. "


Nous ne savons pas de quels documents vous disposez déjà... :huh:
Voici quelques pistes qui, nous l'espérons, pourront vous aider à mieux connaître la vie du tyran Périandre. Le cas échéant, merci de nous reposer une question en précisant quels sont les documents déjà consultés.

Le récit d'Hérodote sur Périandre est le plus ancien et le plus détaillé d'après Claude Mossé.
A consulter : Histoires / Hérodote et notamment le Livre V - 92 (XCII) et le Livre III, 48 (XLVIII).

Aristote dans La politique - Livre III, 13 et La politique - Livre VIII en parle également.

Diogène Laërce, un auteur plus tardif, a rédigé la Vie de Périandre.


Nous vous conseillons de consulter ces articles et documents pour approfondir le sujet :

- Hérodote et la chronologie des Cypsélides / Servais Jean. In: L'antiquité classique, Tome 38, fasc. 1, 1969. pp. 28-81.
- « Histoire de tyran ou comment la cité grecque construit ses marges » / Pauline Schmitt-Pantel in Les marginaux et les exclus de l’histoire, Cahiers Jussieu 5, 1979, p.217-231
- La tyrannie dans la Grèce Antique / Claude Mossé aux pages 32 à 37 du chapitre "Les tyrans du Péloponnèse et de l'Isthme"
- Tyrannie grecque et royautés orientales / RUZÉ, Françoise. In : Transferts culturels et droits dans le monde grec et hellénistique . Paris : Éditions de la Sorbonne, 2012
- Écriture, tyrannies et pouvoir tyrannique. Emprunts et polémiques chez Hérodote / Pascal Payen, Pallas, 81 | 2009, 101-118.

Vous pouvez poursuivre vos recherches sur les bases d'articles en sciences humaines : cairn, Persée et Isidore.

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact