Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Top 10 > Ligne fictive sur feuille de paie

Ligne fictive sur feuille de paie

par pcla, le 06/12/2019 à 17:07 - 800 visites

La ligne sur la fiche de paie des fonctionnaires d'Etat qui indique la cotisation retraite ne correspond à aucun mouvement comptable. Il s'agit donc d'un faux en écriture. Cette anomalie à grande échelle peut-elle être portée devant la Cour européenne des droits de l'homme, ou une autre juridiction du même genre ?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_soc, le 10/12/2019 à 11:14

Réponse du département Société :

La retraite des fonctionnaires continue à présenter bien des particularités, comme le taux plein, de 75 % (contre 50 % au régime général, qui vise à compenser une carrière plus linéaire, mais un salaire moyen inférieur à celui d’un salarié du privé). Mais les conditions de la retraite des fonctionnaires tendent à se rapprocher de plus en plus de celles qui prévalent dans les autres régimes. Elle couvre les fonctionnaires d'État, territoriaux et hospitaliers.
La retraite en clair
service public.fr

A propos de votre question, il n’y a pas à proprement parler de caisse de retraite pour les fonctionnaires de l’état. Les pensions des fonctionnaires de l’État, des magistrats et des militaires sont versées par le Service des retraites de l’État (SRE).
L’Etat s’engage à payer les fonctionnaires qu’il recrute jusqu’à leur mort : il doit leur verser un traitement pendant leur vie active, une pension ensuite. Code des pensions civiles et militaires.
L’article 1 du code des pensions civiles et militaires de retraite l’indique clairement : « La pension est une allocation pécuniaire personnelle et viagère accordée aux fonctionnaires civils et militaires et, après leur décès, à leurs ayants cause désignés par la loi, en rémunération des services qu'ils ont accomplis jusqu'à la cessation régulière de leurs fonctions. Le montant de la pension, qui tient compte du niveau, de la durée et de la nature des services accomplis, garantit en fin de carrière à son bénéficiaire des conditions matérielles d'existence en rapport avec la dignité de sa fonction ».
L’ensemble des traitements et pensions figure donc dans les dépenses du budget. Le schéma est donc simple : L’Etat, comme un employeur du secteur privé, verse des traitements et des pensions de retraite.
En 2019, les recettes du régime des fonctionnaires s’élèvent à 60 milliards d’euros et les dépenses, donc les pensions servies à 59 milliards d’euros. Les recettes proviennent des cotisations retraite des fonctionnaires et d’une subvention d’équilibre de 41 milliards d’euros que verse chaque année l’Etat. C’est une cotisation d’équilibre, ce n’est pas vraiment une cotisation patronale de l’Etat. L’Etat encaisse les cotisations sociales versées par ses fonctionnaires et paye en fin d’année ce qu’il doit pour compléter afin de pouvoir verser les 59 milliards d’euros de pension. Ce n’est pas un faux en écriture sanctionnée.
La cotisation du fonctionnaire d’Etat pour sa retraite est une pure fiction. Exemple : Son traitement brut est de 1255,46 euros. On retire une cotisation retraite (pension civile) de 7,85 % (2010) de ce traitement brut, soit 98,55 euros. Mais cette cotisation revient à l’Etat. On pourrait tout aussi bien avoir un traitement brut de 1156,91 et une cotisation nulle et rien ne changerait. La cotisation retraite serait libre. Tout comme l’Etat, les entreprises paient donc des salaires nets et des pensions (on fait ici abstraction des autres cotisations). La seule différence, est que les pensions transitent par les caisses de retraite.

l' opinion
Hussonet.free.fr
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact