Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Articles d'Hubert Reeves

Articles d'Hubert Reeves

par Hartford, le 30/07/2020 à 06:34 - 228 visites

‌Bonjour,

Je souhaiterais savoir si l'astrophysicien canadien Hubert Reeves, né en 1932, se serait exprimé, soit dans des article de presse (Le Figaro ou Sud-Ouest par exemple) soit dans des revues spécialisées (Science et Vie ou La Recherche) à propos des OVNI (ou 'soucoupes volantes') pour dire ce qu'il en pensait. Je voudrais savoir qu'elle était son opinion à cette époque.

Au cas ou vous auriez des références d'articles, pourriez-vous me communiquer les références.

Merci de votre aide.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 31/07/2020 à 11:59

Bonjour,

Voici les résultats que nous trouvons dans la presse généraliste via Europresse :

Citer:
« Les soucoupes volantes, c'est comme la reprise, on y croit ou on n'y croit pas. D'autre part, on peut inventorier des phénomènes et classer leurs interprétations. Sur les terrains de la psychologie et de la sociologie en particulier.
Les débats d'après-film, le lundi soir sur TF 1, et notamment ceux qui par le biais de l'anticipation abordent des questions scientifiques, ne recherchent pas la controverse par accumulation de contradicteurs, selon le modèle des " Dossiers de l'écran "; ils se proposent d'éclairer des sujets auxquels s'intéresse l'opinion publique et qui sont souvent déviés par ignorance, quand cette déviation n'est pas elle-même exploitée systématiquement.
L'OVNI (objet volant non identifié) est, en effet, avec la magie et le monstre du loch Ness, un des fantômes que l'on agite le plus régulièrement devant des collectivités auxquelles on a appris à les concevoir. Né, paraît-il, aux premières heures de la guerre froide, l'OVNI exprime sans doute la crainte qu'ont éprouvée les Américains de subir un conflit sur leur propre sol. À cet égard, l'être venu d'ailleurs dans le film de Robert Wise le jour où la Terre s'arrêta est un personnage d'époque : si, tel l'Ingénu de Voltaire, il peut, à l'aide de ses pouvoirs et de son bon sens d'extra-terrestre, dénoncer la vanité des différends terriens, il postule en faveur d'un maintien de l'ordre universel assuré par un gendarme omnipotent, capable d'intervenir à tout moment dans la galaxie. Métaphoriquement, rien de très différent des idées que se faisaient le président Truman et M. Foster Dulles du rôle des États-Unis sur notre Terre.
Les participants au débat, animé par Robert Clarke, ne vont évidemment pas s'attarder à cette figure. Pour l'astronome Jean-Claude Ribes, un phénomène est naturel ou il ne l'est pas : il ne connaît pas tout ce qui se produit dans le ciel, mais peut, par exemple, expliquer scientifiquement les météorites et les aurores boréales, phénomènes qu'on rattachait il y a quelques décennies au domaine magique. On interprète trop souvent l'univers qui nous dépasse avec des schémas humains, commentera à son tour l'astrophysicien Hubert Reeves, qui résistent d'autant à l'interprétation de réalités nouvelles. Les rumeurs, telles que les apparitions de soucoupes volantes, ont des racines psychologiques fondamentales, allumera de son côté le psychanalyste Roland Cahen, qui se réfère notamment aux travaux de Jung sur l'apparition de boules noires dans le ciel de Bâle, en 1312. »


Source : Le gendarme de l'univers, MARTIN EVEN, Le Monde, mercredi 30 juin 1976


Citer:
« - Pourquoi n'y aurait-il pas d'autres êtres vivants parmi les milliards d'étoiles qui peuplent notre galaxie ?
- Sur le plan de l'observation directe, nous ne savons pas s'il y a d'autres espaces habités : on n'a jamais eu de contact, ni par radio ni par visite, sauf si l'on est prêt à croire aux rapports d'OVNI, mais je doute qu'avec un certain sens critique on puisse y reconnaître d'une façon irrévocable la présence des visites. Sur le plan théorique, beaucoup de savants pensent qu'il y a vraisemblablement d'autres planètes habitées, car on voit qu'un peu partout, effectivement, la matière s'organise : les quarks s'agencent en nucléons - il y a de l'hydrogène partout, - les nucléons s'organisent en noyaux, il y a des atomes partout.
" En continuant à gravir ces paliers successifs de l'organisation de la matière, on voit les molécules s'associer en biomolécules, en protéines et en bases nucléiques dont l'assemblage ordonné forme les cellules vivantes. La nature semble donc suivre partout les mêmes schémas d'organisation : les lois de la physique, les éléments chimiques et les particules sont partout les mêmes. Il serait plausible d'extrapoler - les mêmes causes produisant les mêmes effets - que la vie a pu surgir aussi ailleurs.
" Il y a pourtant un fait gênant : selon cette hypothèse, Mars aurait dû avoir au moins des formes élémentaires de vie; ce n'est, bien sûr, pas une planète aussi douillette que la Terre, mais elle n'est pas non plus totalement inhospitalière. Or on n'a rien trouvé dans tout le système solaire, on ne connaît aucune autre planète habitée. De ce fait, on ne peut certes pas affirmer que la vie se développe quelles que soient les circonstances. Il faut avant tout étudier la probabilité d'une telle éventualité, et même si elle n'était pas nulle - la preuve en est que la vie s'est développée sur Terre, - elle pourrait néanmoins être assez petite, auquel cas, il ne pourrait y avoir que relativement peu de mondes habités.
- De toute façon, comment aurions-nous pu déchiffrer la " signification " des " messages " provenant des extraterrestres, puisque nous ignorons tout de leur langage ? Même si cela nous paraît être du " bruit ", cela pourrait avoir un " sens " pour eux...
- Je crois que vous pouvez très bien faire la distinction entre un " bruit " et un " langage organisé ", sans connaître la langue de l'émetteur, puisque vous allez y déceler les mêmes syllabes qui reviennent, et une analyse méticuleuse vous permettra d'identifier le code grâce à ces répétitions et à ces redondances. Vous vous souvenez du fameux conte d'Edgar Alan Poe dans lequel l'observation des lettres qui reviennent avec une certaine fréquence permet de décoder un message. Il existe donc des méthodes qui nous permettent de décoder n'importe quel langage chiffré, de reconnaître lorsqu'un message est une information organisée. Je pense qu'on arrivera donc à déchiffrer même un code émis par des extraterrestres. " »


Source : Hubert Reeves et l'origine du monde, Guitta Pessis-Pasternak, Le Monde, lundi 26 décembre 1983


Citer:
« Les éditions Albin Michel viennent de publier un numéro spécial de leur revue Questions de consacré aux autres mondes. Pour le dominicain Jacques Arnoult, actuellement au Cnes, n'est-ce pas une nouvelle façon de poser la question de l'Autre, celui auquel on se confronte, qui devient l'alter ego? A cette question, l'astrophysicien Hubert Reeves répond en substance dans un livre collectif intitulé Sommes-nous seuls dans l'Univers? (Fayard): «Et si c'était nous, constitués de poussières d'étoiles et de vie venue d'ailleurs, qui étions, en un sens, d'origine extraterrestre?» »


Source : Extraterrestres : La chasse est ouverte, Monier Françoise, L'Express, jeudi 15 mars 2001


Citer:
« Les scientifiques sérieux qui croient à la possibilité de la vie extraterrestre ont toujours été prompts à se dissocier des légendes sur les ovnis.
Jean Heidmann, mort l'été dernier à Paris, était le principal animateur du programme SETI en France. Dans le livre Sommes-nous seuls dans l'Univers?, il affirmait que "les ovnis font partie de l'arsenal des gouvernants pour désinformer et continuer à faire rêver le grand public. La confusion est savamment entretenue entre les phénomènes d'ovnis et la recherche du SETI."
Dans ce même livre, Hubert Reeves invoquait l'universalité des lois de la physique à l'appui de l'hypothèse de la vie ailleurs. Il faisait valoir que l'infiniment petit (les atomes d'oxygène, de carbone, etc.) était pareil partout d'un bout à l'autre de l'Univers. Et que l'infiniment grand (les galaxies et amas de galaxies, tous semblables quelles que soient la direction et la distance où l'on porte le regard) l'était également. Et il demandait: pourquoi alors l'ordre intermédiaire - les molécules, les cellules, la vie - ne s'élaborerait-il pas ailleurs de la même manière qu'ici? Reeves lançait la question sans y répondre »

Source : Sommes-nous seuls dans l'Univers?, Brousseau, François, L'Actualité, mercredi 1 août 2001


Citer:
« Pessimiste, Hubert Reeves ? Non, même s'il cite Chateaubriand : « Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent. » M. Univers serait plutôt du genre sceptique. Croit-il en Dieu ? « Je ne peux pas dire que j'y crois ou que je n'y crois pas. Jusqu'à présent, il ne m'a toujours pas aidé à répondre à cette question essentielle : à quoi rime notre existence ? » Une vie entière passée à analyser les étoiles ne l'a pas davantage convaincu de l'existence des ovnis. La tête dans les étoiles, mais les pieds sur terre : « Leur existence est plausible. Mais à chaque fois les preuves disparaissent et les témoins se taisent. Il y a un siècle, on avançait à 50 km/h. Aujourd'hui à 50 000 km/h. Et dans mille ans ? Il n'existe aucun principe physique qui limite les avancées technologiques. J'espère simplement que les extraterrestres, s'ils débarquent un jour, se comporteront mieux que naguère les Européens en Amérique. » »


Source : Objectif Terre, Yves MESSAROVITCH, Le Figaro, jeudi 1 avril 2004


Citer:
« En 1961, le radioastronome Franck Drake évalue entre 10 000 et une centaine le nombre de civilisations existant dans notre galaxie, avec lesquelles nous pourrions éventuellement établir un contact radio. « Aujourd'hui rien ne prouve que des Extraterrestres aient mis pied sur Terre », affirme l'astrophysicien Hubert Reeves. Nous savons qu'il existe d'autres Terres dans l'Univers. Habitées ? Si un jour des Extraterrestres venaient nous visiter, nous aurions peut-être lieu de le regretter à l'instar des Indiens du temps des Conquistadores. » A l'inverse, l'astrophysicien américain Rudy Schild estime qu'il est présomptueux de penser qu'aujourd'hui la vitesse de la lumière ne puisse être dépassée, compte tenu des dernières découvertes. »


Source : La mystérieuse histoire des « enlevés », Isabelle Brisson, Le Figaro, vendredi 8 avril 2005


Citer:
« Qu'un club d'astronomie, science dure, s'associe a une soirée sur les OVNI, cela vous étonne? Oui, mais nous nous entendons bien, ils s'intéressent aux OVNI, et nous à l'astronomie. En tant qu'enquêteur, je suis souvent amené à les appeler pour vérifier certaines données récoltées sur le terrain. Si un témoin me dit avoir vu une boule lumineuse à telle heure dans telle direction, j'appelle le club. S'il les données correspondent à la position de Vénus ce soir là, j'abandonne. Mais seuls les passionnés s'autorisent ce genre de dialogue. Avec les professionnels, cela ne se passe jamais bien. Hubert Reeves, pourtant charmant, vous tirerait dessus si vous prononciez le mot OVNI! »


Source : Ce soir, les ovnis débarquent au centre socio-culturel, La Voix du Nord, vendredi 25 septembre 2009


Citer:
« Des archives britanniques déclassifiées montrent que le Premier ministre Winston Churchill a été soupçonné d'avoir ordonné de garder le secret sur une apparition d'ovni lors de la Seconde Guerre mondiale. Croyez-vous aux extraterrestres ?
Y a-t-il une vie hors de la Terre ? Il n'y a pas de réponse scientifique, ni positive, ni négative. Mon opinion intuitive est que c'est oui, mais je n'ai rien pour le prouver. Nous n'avons aucun signe qu'il y a une vie ou qu'il n'y en a pas. A-t-on été visité ? Je n'ai jamais lu un rapport convaincant qu'ils soient venus nous voir.
Cela dit, je ne suis pas sûr que s'ils débarquaient, ils seraient bienveillants à notre égard, quand on regarde ce qui s'est passé quand les Européens ont débarqué en Amérique. Je préfère un contact radio avec des extraterrestres que de les voir débarquer comme Cortes ou Christophe Colomb. »


Source : Trois questions à Hubert Reeves: la France est tombée en amour pour les étoiles, Charente Libre, samedi 7 août 2010


Des recherches complémentaires notamment dans Persée ne nous ont pas permis de trouver d’autres résultats pertinents.
Les archives en ligne de revues comme La Recherche et Science et Vie ne nous permettent pas de remonter assez loin pour effectuer la recherche demandée, et parcourir les numéros papier sur une si longue période nous est impossible dans le temps imparti pour vous répondre. Notez que ces deux revues font partie du bouquet Europresse, mais que la recherche dans cette base de données n'a donné aucun résultat d'articles qui en seraient issus.


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact