Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Cépages interdits

Cépages interdits

par Digon Amoré, le 04/07/2005 à 09:10 - 7172 visites

Toujours à propos des différentes questions sur les cépages interdits, pourrais-je avoir deux autres précisions.
1. La loi du 24 décembre décembre 1934 "Le Code du Vin" a-t'elle bien été abrogée en 2003 ? Les cépages donc interdits l'éteint t'ils donc jusqu'à cette date.
2. J'ai eu quelques informations sur des sites internet concernant le Jacquez/Jacquet le mentionnant comme touours interdit. S'agit t'il d'informations antérieures à l'abrogation de la loi ?

Réponse de

par gds_bp, le 06/07/2005 à 17:39

Réponse du service Guichet du Savoir

1 / a/ la loi du 24 décembre 1934 "le code du vin" a-t-elle bien abrogée en 2003 ?
Oui, nous l'avons déjà indiqué dans notre réponse précédente :
"[i]Vous pouvez également consulter l'ancien Code du vin, officiellement abrogé en 2003 (Décret n°2003-851, article 4, 2°), en particulier l'article 96 qui liste ces cépages interdits[/i]"

b/les cépages étaient-ils donc interdits jusqu'à cette date ?
Voir notre réponse précédente :
"[i]En 1934, une loi dont l'objectif est de lutter contre la concurrence des vins algériens et de favoriser les vins de métropole de qualité, est votée : " Il est interdit d'offrir en vente et de vendre sur le marché intérieur, ainsi que d'acheter, transporter ou de planter des cépages dont la liste, déterminée par régions vinicoles, sera donnée par décret, après avis d'une commission". Le 24 janvier 1935, un décret définit les cépages interdits : le Noah, l'Othello, l'Isabelle, le Jacquez, le Clinton, l'Herbemont.
En fait, il y a longtemps que les producteurs directs, et même les porte-greffes américains faisaient l'objet de critiques de la part des vignerons de terroirs français renommés.
Pour les petits producteurs, ceci est parfaitement injustifié. On dit même que cette décision, qui ne pouvait en rien résoudre les problèmes de surproduction, avait de sombres dessous politiques.
En fait, après l'intervention de quelques personnalités, ces vins ont été tolérés pour la consommation personnelle jusqu'en 1956[/i]."

2/ [i]Le choix des cépages pour la production de vin de table n'est plus libre en France depuis la parution en 1953 d'un décret portant sur l'orientation de la production viticole.
En 1955 les cépages furent classés en 3 catégories :
cépages recommandés ;
cépages autorisés ;
cépages tolérés.
Depuis 1970 la réglementation communautaire ne reconnaît que deux catégories les cépages recommandés, issus de variétés de Vitis vinifera L., et les cépages autorisés, dont la culture n'est pas souhaitable.
À noter qu'il existe aussi un cépage interdit : le Jacquet.
Le choix des cépages est très strictement réglementé pour les appellations AOC, et plus libres pour les vins de pays.
L'apparition relativement récente de vins de cépage, usage venu des pays anglo-saxons, n'a qu'une valeur commerciale, surtout à l'exportation, et aucun caractère officiel.[/i]
source et suite : Wikipedia

Voir aussi une question précédemment posée : Cépage Oberlin
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact