Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Murder Party

Murder Party

par gedge, le 11/05/2004 à 17:52 - 6900 visites

Bonjour,

J'organise et je participe régulièrement à des murder party. C'est un jeu, une sorte de mélange entre une pièce de théatre et un cluedo. On appelle également cela une soirée enquête.

J'aimerai savoir qui ont été les premières personnes à jouer à ce genre de jeu et si possible avoir un petit historique de l'évolution des pratiques de ce jeu.

Merci

Réponse de

par gds_cdp, le 13/05/2004 à 18:36

Réponse du service Guichet du Savoir

Il semble que la murder-party soit plus ancienne que le jeu du Cluedo (lequel a été inventé en 1943 par Anthony E. Pratt, un clerc de notaire anglais, et commercialisé en 1948, voir le site de Wikipedia).
Le site ABCrime, spécialisé en organisation de murder-parties, en fait remonter les origines françaises au XVIIème siècle :

"[i]La marquise de Sévigné organisait des soirées-mystères au cours desquelles ses invités tentaient de résoudre l'énigme qu'elle leur soumettait. Il fallut attendre les années 1920, pour qu'apparaissent aux Etats-Unis, dans la veine du roman policier en plein essor, des murder-parties, il est vrai assez sommaires. Au cours d'un dîner, les convives étaient subitement plongés dans le noir, et lorsque la lumière était rallumée, ils découvraient qu'un meurtre fictif venait de se produire "sous leurs yeux". Le mot intriguant Murder-Party (Partie de Meurtre) est vraisemblablement une allusion à Hunting-Party (Partie de Chasse). La célèbre et excentrique décoratrice d'intérieur Elsie De Wolfe, qui devint par la suite Lady Mendl, introduisit en 1930 ce concept en France. L'académicien Henry Bordeaux lui dédia son livre écrit en 1931, "Murder-Party, ou celle qui n'était pas invitée". La murder-party était alors un divertissement raffiné, mais gardait son caractère futile[/i]."

La période de guerre a stoppé ce divertissement qui est revenu dans les années 60 dans certains hôtels chics anglais et dont les intrigues étaient largement inspirées des romans d'Agatha Christie. Les jeux de rôle en tant que divertissement apparurent dans les années 70 et la première boîte de jeu "murder-party" fut éditée en 1986. L'expression "soirée-enquête" est également employée, alors que les anglo-saxons préfèrent "murder mystery dinner".

Aujourd'hui, une murder-party se joue ainsi :

"[i]La Murder Party est un divertissement qui consiste à vivre, le temps d'une soirée et avec un maximum de réalisme, une aventure policière avec sa part d'énigme, de frisson et d'action. L'histoire, écrite à l'avance, est jouée par tous les participants qui en incarnent chacun un personnage. Bien entendu, les joueurs ne connaissent pas l'histoire qu'ils vont vivre.
Plus exactement, ils ne savent que ce qui concerne directement leur personnage : le contexte de sa présence, son degré d'implication dans l'intrigue et les actions qu'il voudrait entreprendre pendant la soirée.
Pour assurer le bon déroulement de la partie et du scénario, certains personnages sont joués par les organisateurs. Ils sont les seuls à connaître toute l'histoire et ce sont eux qui organisent les incidents de la soirée en impliquant éventuellement certains joueurs.
Quelques jours avant la partie, chaque participant reçoit la fiche du personnage qu'il devra incarner pendant la soirée. Elle contient toutes les informations le concernant : état civil, passé, contexte, relations avec les autres personnages, tenue vestimentaire, traits de caractère… Pendant la partie, les joueurs doivent respecter leur personnage.
Si, au premier abord, le but du jeu est de trouver le ou les assassins, il est surtout de vivre une aventure hors du commun et interactive. Les uns peuvent tirer profit de leur personnage, exploiter les rencontres ou se laisser tout simplement emmener dans l'histoire.[/i]"

Il existe de nombreux sites spécialisés qui proposent des scénarios, voire des organisations de murder-parties à demeure :

* Murder 2000, portail très complet des passionnées de murder-parties, pour créer ses propres scénarios,
* Minuit Moins Dix, concepteur d'événements sur mesure,
* Au fil du GN, site spécialisé dans les jeux de rôles.

user posted image

Réponse de

par gds_cdp, le 14/05/2004 à 18:09

Réponse du service Guichet du Savoir

En complément de la réponse précédente, la BmL possède l'ouvrage suivant : Murder Party ou celle qui n'était pas invitée de Henry Bordeaux, 1931. Il s'agit d'un roman policier qui raconte une histoire de murder-party qui tourne mal :

"[i]Mais le goût de monde et de la nouveauté est chez elle [/i][Ethel, riche américaine installée à Genève] [i]poussé si loin qu'elle a oublié, au début de la fameuse saison, son rôle de muse internationale, rien que parce qu'un nouveau jeu de société, extraordinaire et brutal, est venu d'Amérique. Ce jeu, voici qu'elle a imaginé de l'importer chez nous. Il sera intronisé au château de Crevin. Elle a lancé des invitations, peu nombreuses, mais choisies, et singulièrement libellées. Après l'heure du dîner, huit heures et demie, les invitations portent cette indication mystérieuse, moitié française, moitié anglaise : à dix heures, murder-party[/i]."(...)

Mais Ethel conclura à la fin de l'ouvrage :

"- [i]Vous aviez raison, Roger-Bernard [/i][son époux]. [i]Je m'incline, mais tardivement.
- En quoi donc, chère amie, avais-je raison ?
- Ce jeu est un jeu barbare, et il convient de le laisser à l'Amérique.
- La murder-party ?
- Oui[/i]"
ph34r.gif
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact