Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > HTA et SEL de MER

HTA et SEL de MER

par Asguik, le 20/07/2015 à 13:39 - 6362 visites

Bonjour,

tous les médecins nous le répètent ( même s'il y a controverse de certains)le sel est contre indiqué voir banni chez les personnes hypertendues et celles qui présentent un risque cardio-vasculaire.Lorsqu'on prend un bain de mer ,il y a évidemment contact avec le sel .
Pourriez-vous nous dire s'il y a passage de la barrière cutanée et si ce contact rentre en compte dans le bilan sodium d'une personne?
En d'autre terme un bain de mer représente-t-il un danger pour les personnes à risque cardio-vasculaire?

merci et bonne continuation...

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 22/07/2015 à 18:55

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si les bains de mer constituent un danger pour les personnes hypertendues.

En préambule nous vous rappelons que nous ne sommes pas des professionnels de santé mais des bibliothécaires. Pour plus d’informations sur votre cas, nous vous invitons à poser votre question à votre médecin traitant.

Après de nombreuses recherches sur divers sites dont celui de l’OMS et de ses conseils pour diminuer l’hypertension, nous n’avons trouvé aucune contre-indication à la prise de bain de mer en cas d’hypertension artérielle.

C’est sur le site du Réseau sur l’Hypertension Artérielle en Guadeloupe que nous trouvons la réponse à votre question :

« Il est conseillé de réduire la sédentarité (temps passé devant la TV …) et d'augmenter l'activité physique dans la vie quotidienne pour atteindre au moins l'équivalent d'1/2 heure de marche rapide par jour. Optez pour la marche, la gymnastique… et sachez que les bains de mer ne sont pas déconseillés. »

Par ailleurs, nous avons pu apprendre que le sodium s’acquiert principalement par l’alimentation. C’est ce qu’explique le site "Manger Bouger" dans un dossier intitulé Hypertension Artérielle, Alimentation et mode de vie :

« Dans les populations industrialisées généralement, plus l’apport en potassium est élevé, plus l’apport en sodium est élevé. C’est la quantité de nourriture (des produits transformés pour l’essentiel) qui détermine cette relation : plus les gens mangent, plus ils absorbent de sodium et de potassium. » (p.33)

Pour en savoir plus sur l’hypertension artérielle, vous pouvez consulter :

- Hypertension artérielle / Pr. Pierre Ambrosi
- Soigner l'hypertension / Bruno Schnebert
- Les maladies cardiovasculaires / Dr Marina Carrère d'Encausse, Dr Michel Cymes et Dr Charlotte Tourmente
- Un article du magazine « La recherche » intitulé Sel et hypertension : le dossier s'épaissit
- Un dossier complet sur l’hypertension artérielle, mis en ligne par l’ISERM


Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image

Réponse de Asguik

par Asguik, le 23/07/2015 à 01:00

Bonsoir,

Merci pour la première réponse concernant cette question.
Je me permets d'y revenir dans la mesure ou je l'ai mal posée...

En effet ,je le précise et je vous comprends ,il ne s'agit en aucun cas d'une consultation à distance sur mon cas...

Je voulais juste savoir si le sel de mer entre dans le métabolisme de l'organisme ,s'il intègre la circulation sanguine et s'il doit être pris en compte dans le calcul du nombre de grammes de sel d'une journée.

Merci
Cdt

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 24/07/2015 à 10:39

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

Concernant le sel de mer et son absorption par la peau, nous avons pu apprendre que les quantités qui entrent dans l’organisme restent minimes. En effet, l’épiderme a pour fonction de protéger le corps des agressions extérieures. Les quantités de sodium absorbées lors d’un bain de mer n’influent donc pas sur le bilan sodium d’une personne.

Pour que les sels minéraux puissent pénétrer dans l’organisme, l’eau doit être chauffée à une température proche de celle du corps. C’est le principe de la thalassothérapie.

L’ouvrage La thalassothérapie de Yves Téguer, (dont un extrait est consultable en ligne) explique la différence de bénéfices entre un bain de mer classique et une thalassothérapie :

« Il faudrait prendre un bain de mer d’une journée complète, dans l’eau froide, pour espérer retirer le bénéfice santé d’un bain bouillonnant de 15 minutes à température de confort…
[…] Le principe de la thalassothérapie, c’est de chauffer l’eau de mer à température voisine de celle du corps (34-36 °C) pour que, par effet d’osmose, tous les éléments minéraux et vivants contenus dans l’eau de mer pénètrent à travers la peau dont on sait qu’elle n’est pas une barrière, mais un tamis. C’est cette thermalité, à savoir le fait de chauffer l’eau, qui fait ressortir les principes actifs et thérapeutiques. »


Par ailleurs, le site Tour mag décrit lui aussi le principe de la thalassothérapie:

« L’action chimique percutanée traduit le phénomène d’absorption de l’eau et des éléments qu’elle contient par la peau. Il est aujourd’hui admis que ces particules traversent la peau à des doses infinitésimales dans certaines conditions de température et de concentration. Cette action ne peut avoir lieu que lorsque la température de l’eau est supérieure ou égale à 32° et que l’immersion dure plus de 12 minutes consécutives. »

Même dans une eau chauffée, l’apport en sodium reste minime. Il n'est pas nécessaire de le prendre en compte dans l'apport en sel journalier.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter un support de cours mis en ligne par la Société Française de Dermatologie intitulé Barrière cutanée - Absorption percutanée

Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact