Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Zoonose chez le rat?

Zoonose chez le rat?

par Elidlk, le 27/02/2020 à 14:32 - 983 visites

Bonjour le guichet!

J'ai adopté depuis quelques mois deux petits rats domestiques tout à fait adorables et bien portants. Aujourd'hui, j'ai la grippe, et suis contagieuse pour le reste de ma famille. Cela m'a donc amenée à me demander si je pouvais potentiellement transmettre un virus, ou une quelconque maladie à mes animaux?

En ce qui concerne les rats en particulier, on parle souvent de la leptospirose, de parasites, ou d'autres zoonoses qu'ils sont susceptibles de transmettre à l'Homme. Mais puis-je de mon côté les contaminer en leur faisant des petites grattouilles derrière les oreilles?
Les rats sont spécialement sensibles des voies respiratoires, je ne voudrais pas leur transmettre un potentiel coronavirus! x___x

Bonne journée à vous, et merci pour votre travail impeccable! <3

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 29/02/2020 à 12:16

Bonjour,

Réponse du département Sciences et Techniques

Tout d’abord, rappelons ce qu’est une Zoonose. Voici la définition proposée par Wikipédia :

"Les zoonoses sont des maladies et infections dont les agents se transmettent naturellement des animaux vertébrés à l'être humain, et vice-versa. Le terme a été créé au XIXe siècle, à partir du grec ζῷον zôion, « animal » et νόσος nósos, « maladie », par Rudolf Virchow."

Pour être plus précis encore, l’anthropozoonose est "une maladie ou infection qui se transmet naturellement des animaux vertébrés à l'être humain1" (souce Wikipédia) et par opposition, la zooanthroponose est "une maladie ou infection qui se transmet naturellement de l'homme aux animaux vertébrés." (source Wikipédia)

Ce qui nous amène donc à nous demander, quelle zooanthroponose seriez-vous susceptible de transmettre à vos rats ?

Et là, nous devons vous avouer que nous n’avons pas trouvé beaucoup d’information à ce sujet...

Autant, vous vous en doutez, les études et ouvrages sur les maladies que les rats peuvent transmettre à l’homme sont légions, nous en profitons d’ailleurs pour les rappeler en nous basant sur ce résumé extrait d’une thèse vétérinaire :

« Les rats sont pour les hommes des propagateurs de nombreuses maladies, notamment parmi les plus graves : la leptospirose, la choriomeningite lymphocytaire, le sodoku et la peste. Avec un nombre estimé de 10 milliards, les rats constituent un tiers de la population de mammifères du monde. La leptospirose est une infection potentiellement mortelle due à une bactérie du genre Leptospira ; zooanthroponose ubiquitaire dont les rongeurs sont le principal réservoir et transmise accidentellement à l'homme. Le sodoku est une infection du rat due à Spirillum minus, transmissible à l'Homme, le plus souvent par morsure. On la rencontre surtout au Japon et exceptionnellement en France. La chorioméningite lymphocytaire est une maladie virale transmise par un arénavirus véhiculé par les rongeurs ; virus souvent méconnu d'infection congénitale sévère dont l'incidence de l'infection durant la grossesse reste imprécise. La peste dont la bactérie responsable est Yersinia pestis ; a été l'une des maladies les plus mortifères de l'histoire de l'Humanité et elle n'a jamais pu être éradiquée. Le pharmacien d'officine doit intervenir pour faire l'objet d'une large éducation sanitaire. »

... Autant, les études menées sur les maladies que nous pourrions transmettre à ces petits animaux ne semblent, pour l’heure, pas courir les rues...
Mais il semblerait, d’après cet article issu du site suisse Planète santé que cela fait assez peu de temps (2009) que nous avons conscience que les humains peuvent transmettre des virus grippaux à leurs animaux domestiques les plus populaires, entendons par là, les chiens et les chats (et furets visiblement aussi) :

« Les conclusions d’une étude et d’une réflexion américaines qui viennent d’être publiées dans Veterinary Pathology. Une publication signée par des scientifiques de l’Oregon State University. Ils expliquent qu’à l'approche de la saison de grippe, les personnes qui tombent malades ne savent généralement pas encore qu'elles peuvent transmettre la grippe non seulement à d'autres humains, mais aussi à des animaux, à commencer par les animaux de compagnie: les chats et les chiens, bien sûr mais aussi les furets qui font l’objet d’un certain engouement chez les amis des bêtes.
On a appris ces dernières années à regarder différemment la grippe et les virus qui en sont la cause. Il a ainsi fallu compter avec le H5N1 (grippe aviaire) puis le H1N1 (pandémie grippale de 2009). Nous avons découvert à cette occasion que de nouvelles souches de virus grippaux peuvent évoluer au sein des populations animales comme les porcs et les oiseaux; et que ces souches peuvent finalement affecter les populations humaines. On sait toutefois moins que les humains infectés peuvent à leur tour contaminer des animaux. Un sujet peu étudié. Les cas connus et parfaitement documentés ne sont certes pas légion et les conséquences pour la santé publique des «zoonoses inverses» restent à déterminer. Mais le sujet préoccupe aujourd’hui nombre de médecins vétérinaires. A commencer, outre Atlantique, par ceux de l'Oregon State University (OSU) et de l'Iowa State University. «Nous nous inquiétons beaucoup de la transmission de maladies animales aux humains, explique le Pr Christiane Loehr (Collège de médecine vétérinaire de l'OSU). Mais la plupart des gens ne réalisent pas que les humains peuvent également transmettre des maladies aux animaux, ce qui soulève des questions et des préoccupations au sujet des mutations, des nouvelles formes virales et des maladies en évolution qui peuvent à leur tour constituer un danger potentiel pour l’homme.»
Les premiers cas connus ou suspectés avaient été enregistrés durant la pandémie de 2009 et la question s’était alors posée de la grippe chez des animaux domestiques comme on peut le lire ici et encore là. Dans l’Etat de l’Oregon le propriétaire d'un chat était tombé gravement malade du fait d’une infection grippale et avait dû être hospitalisé. Alors qu'il était encore à l'hôpital, son chat - un chat d'intérieur, sans exposition connue à d'autres personnes malades ou à des animaux sauvages – devait également mourir d'une pneumonie causée par une infection causée par le virus H1N1.
Depuis, les chercheurs ont identifié un total de treize chats et un chien avec une infection pandémique H1N1 en 2011 et 2012, infections qui semblaient toutes avoir été contractées auprès d’humains infectés dans un environnement domestique. Il en fut de même pour des furets. Tous les symptômes des animaux étaient semblables à ceux des humains. D’autres études, sérologiques, suggèrent qu'il y avait eu beaucoup plus de chats et de chiens domestiques infectés par le virus de la grippe que ceux qui ont été diagnostiqués concrètement. La transmission naturelle et expérimentale du virus H3N2 de la grippe chez les chiens aux chats en Corée du Sud a aussi montré le potentiel de virus de la grippe à transmettre entre différentes espèces animales. A l’inverse on ne sait pas si un chat (ou un autre animal de compagnie) infecté par un virus grippal pourrait contaminer ses maîtres humains. »

On peut donc supposer que ce type d’étude est amené à se développer, surtout par les temps qui courent !

Notons tout de même que nous n’avons pas totalement rien trouvé concernant la santé de vos rats… dans l’ouvrage Rats d'appartement, daté de 2014, il est écrit cette très courte phrase p. 57 « un humain peut aussi transmettre au rat un rhume ou des infections à streptocoques ».
Nous n’en saurons pas plus (on vous l’avait dit, c’est court !) mais, du coup, par principe de précaution, peut-être vaut-il mieux ne pas faire de gratouilles à vos rats…

Bonne journée !
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact