Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Calcul des fêtes musulmanes
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=83887
Page 1 sur 1

vinc4578 [ 14/10/2020 à 17:07 ]

Bonjour,

Ce site répertorie bien les différentes fêtes musulmanes https://www.les-dates.com/fetes-musulmanes/ mais je souhaiterais savoir comment sont calculés les différents jours de ces fêtes ?

Merci pour votre aide et votre travail !

Réponse attendue le 17/10/2020 - 17:10


bml_civ [ 16/10/2020 à 16:25 ]

Bonjour,

Le site que vous mentionnez liste effectivement 8 fêtes essentielles du calendrier musulman. Néanmoins, il n’existe que deux fêtes canoniques dans l’Islam.

Le petit livre des grandes fêtes religieuses de Bernard Collignon nous dit : «L’Idoul Fitr correspond à la fin du jeûne, le premier jour du mois de Shawwal ; et Idoul adhâ ou fête du sacrifice du 10e au 13e jour de Shawwal. Le nouvel an quant à lui n’est pas fêté. […] Le calendrier musulman est de type hégirien et lunaire. Chaque mois commence dès la Nouvelle Lune lorsque le début du croissant devient visible. Les mois sont d’une durée de 30 et 29 jours alternativement. La durée moyenne du mois (29,5 jours) est voisine de celle de la lunaison.
Chaque année contient 12 mois. 12 lunaisons font en réalité 354.3 jours, car les lunaisons ne sont pas en concordance parfaite avec les jours. D’une année à l’autre, le début de l’année musulmane se décale donc de 10 à 12 jours par rapport aux saisons (en moyenne de 10.87 jours par an).
Le cycle lunaire des musulmans est de 30 ans. Au début de l’ère musulmane, il a été décidé de rajouter 11 jours par période de 30 ans. Donc certaines années ont 354 jours (années communes) et d’autres en ont 355 (années abondantes). Plus précisément sur 30 ans, 11 années abondantes ont un jour de plus qui est ajouté au dernier mois.» L’ère musulmane commence le 16 juillet 622, commémorant ainsi l’exil du prophète Mahomet de la Mecque vers Médine. C’est le deuxième calife (successeur du prophète) ‘Umar b. al-Khattab a fait de cette commémoration le premier jour de l’année. »

Ce site sur les calendriers musulmans vous donne d’ailleurs la signification des fêtes religieuses musulmanes.

Ce document du CNRS précise: « Les premiers calendriers ont d’abord été lunaires. En effet, le cycle de la lune est très facile à observer, on peut repérer aisément ses changements de phase. (Pleine Lune, Nouvelle Lune, Premier et Dernier Quartier). De plus, la marche des saisons revient à peu près à 12 lunaisons (ce qui fait 354 jours). On s’est d’abord servi de calendriers lunaires en Mésopotamie, en Egypte, en Grèce, à Rome, en Chine. Ces calendriers comportaient 12 mois de 29 ou 30 jours alternés de façon à suivre les lunaisons (un mois lunaire dure à peu près 29,53 jours). A Babylone, quand l’écart avec les saisons devenait trop gênant, le souverain promulguait l’ajout d’un mois supplémentaire.
Actuellement, le calendrier lunaire le plus connu est le calendrier musulman. Il comprend 12 mois de 30 et 29 jours. Le dernier mois de l’année a une durée variable de 29 ou 30 jours pour mieux s’adapter aux mouvements de la lune (c’est à cause du 29,53 et non 29,5). Dans un cycle de 30 ans, il y a 19 années communes (le dernier mois de l’année a 29 jours) et 11 années abondantes (le dernier mois de l’année a 30 jours). Tous les ans, les mois reculent par rapport aux saisons (de 10 ou 11 jours), le calendrier musulman ne suit pas du tout les saisons. La correspondance entre le calendrier musulman et le calendrier grégorien (celui utilisé tous les jours) se reproduit tous les 34 ans.
Les calendriers lunaires conviennent très bien aux peuples nomades et à ceux qui vivent de la mer. Ils posent des problèmes pour les cultivateurs car ils se décalent par rapport aux saisons. »

La page Wikipedia du calendrier hégirien vous donne un aperçu de l’historique de ce calendrier, des calculs et observations liées à ce calendrier, ainsi que la correspondance avec d’autres éphémérides. Et l'article de P. Rocher fournit également de nombreuses informations scientifiques sur les calendriers et les calculs qui permettent de les élaborer.
De plus, nous avons déjà répondu à des questions d’ordre similaire, qui pourraient sans doute vous éclairer dans votre questionnement. Nous vous invitons donc à les consulter ici et ici.

Enfin nous ne pouvons terminer sans citer le site de l'IMCCE (L’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides) qui regorge de renseignements en ce qui concerne les calendriers et éphémérides, et « met à disposition un ensemble de formulaires de calcul d’éphémérides, incluant la visibilité des principaux astres et les positions des corps du Système solaire. »

Bonnes lectures.

Réponse attendue le 20/10/2020 - 16:10